Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2015 7 12 /07 /juillet /2015 05:46
C'est fini !

Oui, c’est fini.

Overblog a récemment changé son interface sans même avoir eu la courtoisie d’en prévenir ses blogueurs. Malgré ma bonne volonté, la maîtrise du nouveau système, pourtant annoncé comme plus simple, m’échappe. Et puis, il y a cette publicité imposée, si incongrue sur mon blog – qui le défigure.

Ces changements techniques, aussi pénibles soient-ils, ne suffisent pas à expliquer mon arrêt. Six ans, c’est assez. La lassitude m’a peu à peu gagné, et je suis sûr que certains d’entre vous ont quelquefois pensé que je me répétais, voire que je ressassais. Avec le temps, mon nostalgisme s’est accentué, ce qui a pu en agacer.

Je n’ai certes pas épuisé mon sujet, mais je crois sage de raccrocher avant que mon sujet ne m’épuise. En poussant la machine, j’aurais réussi à tenir une année supplémentaire, et peut-être au-delà. Des idées d’articles, j’en ai dans ma besace. En voici une liste, que je vous laisse libre d’exploiter si l’envie vous prenait de bloguer à ma suite : les écrivains vêtus de blanc (Péguy, Mark Twain, Tom Wolfe…) ; les journalistes bien habillés de naguère (Jean-François Revel, Pierre-Luc Séguillon…) ; les couleurs et la carnation ; les play-boys (le prince Ali Khan, Rubirosa, Agnelli…) ; les expressions liées à l’habillement (« être habillé comme un as de pique », « être tiré à quatre épingle », « être collet monté »...) ; la forme des montres ; les bijoux masculins acceptables ; la pochette ; s’habiller en automne et en hiver ; l’élégance du costume hindou ; les acteurs américains (Gary Cooper, Fred Astaire, Cary Grant) et britanniques (Jack Buchanan, Ronald Colman, Noël Coward, Herbert Marshall, Ray Milland) élégants d’autrefois ; la suite de « Mes essentiels » ; des portraits d’écrivains (Baudelaire, Max Jacob, Simenon, Paul Morand…), d’architectes (Le Corbusier, Mallet-Stevens), de musiciens (Ravel, Arthur Rubinstein, Duke Ellington…), de Kennedy, du prince Charles; une évocation de Maurice Ronet dans Le Feu Follet et de Marc Michel dans Lola, deux de mes films préférés. Je projetais encore un billet sur Lacenaire (!) et je m’étais dit qu’il serait bien de conclure sur un portrait du « roi Georges » - Georges Cadoudal –, qui se serait intitulé « Le Chouan des Chouans ». Ainsi la boucle aurait été bouclée… mais les élégants du Pitti Uomo ne nous ont-ils pas appris que toutes les boucles n’étaient pas faites pour l’être ?...

Je ne saurais vous quitter sans vous adresser un grand et sincère merci. Beaucoup d’entre vous me suivent depuis longtemps. Certains sont partis, d’autres m’ont rejoint. J’ai correspondu amicalement avec quelques-uns par le truchement de ma boîte mail. Vos commentaires ont enrichi mes billets. Tel billet que je jugeais anodin en suscita de nombreux et tel autre, dont j’étais certain qu’il vous surprendrait, vous laissa silencieux. Vous m’avez intrigué, encouragé, fait douter, impressionné.

Le Chouan va prendre du champ ! J’étais déjà invisible ; il faudra que je m’habitue à être muet. Je n’exclus toutefois pas complètement l’hypothèse que des sollicitations pressantes ne me rendent ponctuellement la parole.

Et après ? Je songe à transformer mon blog en site, afin d’avoir la main sur mon travail, et à composer un bref ouvrage qui rassemblerait mes billets les plus significatifs. Si, comme il est très probable, un tel projet ne rencontrait pas l’intérêt d’un éditeur, je ferais les choses par moi-même.

Très bonnes vacances à ceux qui en prennent.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan
commenter cet article

commentaires

Angelilie 25/02/2017 16:25

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.

Jean 25/11/2016 11:25

Qu'en est-il des projets évoqués dans le dernier paragraphe ?
"Et après ? Je songe à transformer mon blog en site, afin d’avoir la main sur mon travail, et à composer un bref ouvrage qui rassemblerait mes billets les plus significatifs. Si, comme il est très probable, un tel projet ne rencontrait pas l’intérêt d’un éditeur, je ferais les choses par moi-même."

dona 06/09/2016 19:02

Bonsoir Monsieur,

Je suis déçue pour votre départ ! je découvre vos articles percutants ! intéressants... raffinés,votre Culture m'épate ! celà est si rare maintenant !!!!! il faut l'avouer.. et hop vous partez ?
quel dommage !!
En ce moment, je suis "versée" vers la Chine Impériale... des photographies du XIXè siècle... quelle merveille... quel merveilleux voyage dans le temps !!

Merci Monsieur pour vos lectures... je garde près de moi votre lien "précieux"..

Dona

Le Cinéaste 04/09/2016 18:05

Il est bien dommage que le Chouan des Villes s'écarte de l'écriture virtuelle. Son blog rest(e)ait ambitieux, cocasse et même parfois cynique. La parfaite recette pour un novice de l'élégance. Quel malin plaisir avons-nous eu de vous lire. Une dégustation tout au long de ces articles de qualités... au final très fantaisistes pour ma part. Je ne doute pas que votre envie d'écrire reviendra. Il arrive parfois qu'une trêve s'impose, et ensuite réécrire la bataille. Tout comme vous, je cache mon identité. A bientôt j'espère

Le Cinéaste 06/09/2016 19:14

Quel perspicacité ?

Le Chouan 05/09/2016 16:28

E. A ?

Au revoir, chouan 01/08/2016 12:42

Vous allez nous manquer... Vivement le site !

Geo 06/02/2016 11:30

Vous allez nous manquer... Il est déjà rare de trouver sur Internet un critique éclairé du style vestimentaire masculin ; il est encore plus rare d'en trouver un qui écrit remarquablement bien, et qui a de l'esprit - bref de l'humour. Tout le monde attend votre site ou/et votre livre avec impatience !

Un fidèle lecteur 21/12/2015 22:55

Merci pour votre magnifique travail. Vous allez me manquer Chouan !

Nadezda 07/10/2015 11:34

Un blog magnifique, que je découvre aujourd'hui, trop tard, mais les billets sont toujours là. :)

jem 19/08/2015 23:25

J'allais sur votre blog avec plaisir et regretterai de ne plus vous lire.

Monsieur Mode - Blog Homme 10/08/2015 09:01

Bonjour Chouan !
Vivre d'un blog n'est pas facile, tu méritais pourtant d'y avoir ta place !
Bonne continuation à toi et au plaisir de te lire !
Bienvenue chez nous pour une collab si tu es chaud !
@+

Xavier 08/08/2015 23:51

Et bien, ils ont encore gagné... Quelle cruelle déception. Merci beaucoup pour tous ces passionnants articles.

Petrus 27/07/2015 15:29

C'était utile, vous n'avez pas perdu votre temps. Merci.

VV 25/07/2015 04:24

Les bleus sont là, le canon gronde,
Dites les gars, avez vous peur ?
Nous n’avons qu’une peur au monde,
C’est d’offenser Notre Seigneur.

Vos corps seront jetés à l’onde,
Vos noms voués au déshonneur.
Nous n’avons qu’un honneur au monde
C’est l’honneur de Notre Seigneur.

Les bleus chez vous dansant la ronde,
Boiront le sang de votre cœur.
Nous n’avons qu’un espoir au monde,
C’est le cœur de Notre Seigneur.

Allez les gars, le canon gronde,
Partez les gars, soyez vainqueurs.
Nous n’avons qu’une gloire au monde,
C’est la victoire du Seigneur.

La France attend qui la délivre,
Et cherche à qui donner sa foi.
Nous n’avons qu’un espoir pour vivre,
C’est le retour de notre Roy.

Allons les gars, pour notre terre,
Tels nos aïeux pour notre Foi.
Reprenons le vieux cri de guerre :
Vive Dieu, la France et le Roy.

AC 24/07/2015 10:42

Cher Chouan,

Vous m'avez tant apporté,
J'ai commencé à vous lire, j'avais 19 ans,
Il y a si peu d'articles où nous n'avons pas été en accord,
Et le fait que je travaille dans le monde du vêtement aujourd'hui est fortement lié à mes lectures!
Merci pour ces six belles années,
Je vous souhaite beaucoup de bonnes choses pour la suite,

AC

Muskar 22/07/2015 22:55

Un sans faute !

Vale.

Jean 22/07/2015 09:18

Toutes les bonnes choses ont une fin... Hélas. Il va falloir s'y faire.

Merci d'avoir partagé vos réflexions, ce fut hautement instructif.

Au plaisir de vous relire,

Jean

a.o. 20/07/2015 22:28

Monsieur,

Ce fût un plaisir de vous lire.

Merci.

Frank Pool 16/07/2015 21:14

Monsieur,

Chaque matin, au moment de m’habiller, pendant que ma femme qui m’offre des cravates satinées à rayures grises, blanches et noires, dort encore, vous me chuchotez les recommandations idoines.
Combien d’armoires comme la mienne avez-vous pacifiquement envahi ?
Je vous serre la main,
Christian-Frédéric

Stéphane P. 16/07/2015 19:59

Cher Chouan,

Je comprends bien votre choix, il ne me surprend guère. D'une certaine manière, vous avez fait là le tour de votre sujet. Certes, vous n'en avez pas épuisé la matière... Elle est inépuisable par définition, tant l'élégance revêt de nombreuses formes, et l'inélégance des formes plus nombreuses encore. Mais vous avez eu le soin de porter votre regard dans toutes les directions. Ainsi, chaque aspect du problème qui vous occupait nous est apparu en pleine clarté, si bien qu'avec une exigence toujours renouvelée, vous nous avez appris beaucoup.

Vous nous avez appris à fuir le vulgaire, sans verser pour autant dans la vanité. Vous nous avez rappelé qu'être et paraître ne sont pas dissociables l'un de l'autre, et que le savoir-paraître est aussi très souvent le fondement du savoir-être. Vous nous avez libéré — le mot n'est pas trop fort — des chaînes de la grande consommation vestimentaire et de ses injonctions consuméristes. Votre science, mélange de savoirs médités et de réflexions plus personnelles, a désormais pris place en nous, et nous accompagne chaque jour.

Je rends hommage encore, comme j'ai pu le faire, à votre style, à vôtre maîtrise de la langue et de ses tours et détours, qui feront de vous un bel écrivain. J'approuve l'idée d'une souscription, qui pourrait convaincre un éditeur de se lancer dans l'aventure.

Enfin, vous parlez d'articles n'ayant pas suscité de réactions. Pour certains d'entre eux, leur caractère entier et achevé, jusque dans leur originalité, laissaient véritablement sans voix. Je n'ai pas toujours su ce que je pouvais vous répondre, même si je voulais le faire. Quoi qu'il en soit, jamais le lecteur que je suis n'a manqué au rendez-vous.

Je vous souhaite maintenant la meilleure route qui soit, et vous salue avec chaleur et gratitude.

rabu 16/07/2015 18:42

On n'a jamais vu un champion partir au sommet de son art. Je n'y crois pas à ce départ. Ce ne serait pas raisonnable.

Olivier 16/07/2015 16:31

Quel dommage! Après la fermeture de la boutique Arnys rue de Sèvres il y a maintenant un peu plus de 2 ans, qui m'habillait depuis 20 ans, voici maintenant une deuxième tuile avec la disparition du Chouan des villes, que je venais à peine de découvrir!
La lecture de vos derniers billets il y a 2 ou 3 mois m'avait tellement plu que j'ai tout lu en remontant 2 ou 3 ans en arrière d'une seule traite. Erudition, soin de la forme et du fond des billets, éclectisme des sujets, communauté de vues sur beaucoup d'entre eux...Bref, votre blog avait de la tenue! Quelles que soient vos activités futures, je vous souhaite bon vent.

Edmond 15/07/2015 19:01

La tuile, il ne manquait plus que ça !

Toukandèle 15/07/2015 16:09

Un billet par quinzaine, un par mois, un par trimestre, un par semestre... Un par an ? La rareté s'alliera à la qualité (et peut être un travail très précis, fouillé, complet...) : nous ne demandons pas l'abondance stérile mais notre souffle plus ou moins régulier (et espacé de ce que vous déciderez); ça en sera encore plus grand! Quelle attente et quelle joie de découvrir vos nouvelles productions. A bientôt.

Toukandèle 15/07/2015 16:02

Ah, non, Monsieur Le Chouan des Villes! Je ne peux y croire, pas vous! Reculade devant l'ennemi technique alors que vous fourmilliez encore d'idées et sujets à traiter ?
Allons, allons, la lassitude va passer après quelques semaines de repos et réflexion. La Chevalerie ne s'avoue pas vaincue si vite et s'il y a des moments de doute, à coeur vaillant possibilité de se redresser et vaincre.
Passez de bonnes vacances, réfléchissez et votre décision réviserez.
A très bientôt!

Jean-Baptiste 15/07/2015 09:54

Mon premier commentaire pour vous remercier et vous souhaiter bonne chance pour la suite de vos projets.

En espérant que l'envie vous reprendra d'écrire un nouveau billet de temps à autres.

jamesbond005 14/07/2015 12:44

Pas d'accord !
Non, non et non.

franck 14/07/2015 00:40

cher chouan,

merci, merci et encore merci pout tout.
on devrait égoïstement vous en vouloir, mais non, nous vous disons merci pour tous ces billets que vous nous avez offerts comme des cadeaux qui ont embelli notre quotidien.
merci de cette générosité.
changer votre blog en site est une excellente idée car ainsi, nous sommes certains de ne pas voir votre œuvre disparaitre.
donnez nous des nouvelles de votre projet de "bref ouvrage". nous serions tellement heureux de posséder un livre signé LE CHOUAN des villes, une pièce précieuse dans notre bibliothèque.
j'ai été très heureux d'avoir croisé votre route, nous avons été des privilégiés de partager des moments de vie avec vous chouan.
vous n'avez jamais été un blogueur, chouan, mais un auteur oui, un vrai.

avec toute ma gratitude et ma reconnaissance.

Nicholas 13/07/2015 22:41

Farewell Chouan des villes, merci pour cette aventure partagée.
Au plaisir de retrouver à l'avenir votre plume dans nos bibliothèques. Dieu vous garde.

Le mime 13/07/2015 16:39

Vous m'avez fait découvrir des films magnifiques, et des images qui sont une source inépuisable de rêverie. Entre (beaucoup) d'autres : http://a141.idata.over-blog.com/2/83/17/43/Chouan-10/modigliani-paul-guillaume-def.jpg.
Grâce à ce petit-long "voyage", tous ces styles et manières de s'habiller que vous nous faites découvrir, on peut être sûr de ce qui nous plaît vraiment et durablement. Je retrouve ce vers quoi je tends en matière d'élégance dans les rares clichés de Drieu. Si vous connaissez un livre (ou autre) qui contient d'autres photos que celles qu'on trouve facilement sur internet, faites-moi signe.

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fwww.franceinter.fr%2Fsites%2Fdefault%2Ffiles%2Fimagecache%2Fscald_image_max_size%2F2012%2F04%2F11%2F335391%2Fimages%2FDRIEU%252520LA%252520ROCHELLE%252520A%252520SON%252520BUREAU%252520photo%252520Roger%252520Parry%252520Gallimard.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.franceinter.fr%2Fdossier-drieu-la-rochelle-dans-la-pleiade&h=658&w=639&tbnid=9QA5TI_0-Ve77M%3A&zoom=1&docid=h29Jxbou6sOfRM&ei=F8KjVefnHsSXsgGpgpqwAg&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=286&page=1&start=0&ndsp=22&ved=0CDwQrQMwCQ

Sébastien 13/07/2015 16:28

Bien que je comprenne vos raisons, je suis vraiment triste d'apprendre l'arrêt de votre blog. Je pense ne pas être le premier à en émettre la suggestion, mais avez-vous songé à publier vos billets dans un livre ? Bonne route à vous !

FMR 13/07/2015 11:06

Merci pour le voyage, et bon vent !
Il nous plairait de vous relire lors d'éventuelles et sporadiques escales…

Pour accompagner musicalement ces adieux virtuels, la cantate "Actus Tragicus" de Bach (direction Leonhardt) :
https://www.youtube.com/watch?v=Mc1Ve0TOF4c

pierre.morissens 13/07/2015 09:38

Cher Monsieur,
Je regretterai votre absence. Il y a quelque temps vous évoquiez de temps à autre Gide et Van Rijselberg. Saviez-vous qu'ils étaient beaux-frères?
Je vous souhaite le meilleur,
Bien à vous,
Pierre Morissens

Erwan 13/07/2015 00:04

Merci Le Chouan!
Bonnes vacances à vous et... A bientôt !?

O.H 13/07/2015 00:03

J'en suis sincèrement attristé. D'autant plus que les idées d'articles que vous nous exposez là sont plutôt alléchantes. Néanmoins je le voyais venir, il est vrai que vous aviez tendance, un tout petit peu, à insister sur certains thèmes déjà traités. Il était malgré cela toujours plaisant de vous lire.

Je vous remercie d'avoir consacré autant de temps à partager votre passion pour l'élégance avec nous, ce blog aura été une source d'enrichissement particulièrement précieuse pour moi.

A bientôt je l'espère et bonne continuation.

Michel 12/07/2015 22:47

Cher Chouan,

Je peux maintenant résilier mon abonnement internet. Avec cette somme, je m'offrirai des John Lobb d'ici trois ans.

Je vous en remercie,

Michel

Renaud VK 12/07/2015 22:20

Merci cher Chouan,

Merci pour ces billets engagés et argumentés qui nous ont fait prendre de la hauteur sur un sujet qui le mérite. Merci de votre générosité pour avoir partagé votre savoir et votre plume ainsi que vos opinions, vous qui ne craignez pas la polémique.
Vos projets nous mettent du baume au coeur, rien de tel que le papier pour conserver une trace de vos billets !

Bel été et à bientôt,

Renaud

JLS 12/07/2015 20:53

Aïe ! Aïe ! Aïe ! C’était donc bien ce qu’il fallait craindre !

Ah ! Cher Chouan, voilà un billet qui fait des malheureux. Nous nous sommes habitués à vous. Nous aimons vos billets, même quand ils nous dérangent ou nous agacent; plus encore peut-être quand ils nous dérangent ou nous agacent.

Sur l’élégance, vous n’êtes pas un blogueur parmi les autres, un blogueur comme tant d’autres. Vous êtes le Chouan, celui qui a su s’imposer et imposer son regard sur le sujet. Un regard cultivé, stylé, fondé, argumenté, clair et juste. Et puis, dans notre monde occidental en voie d’américanisation complète, un regard qui reste authentiquement français. Français par le style vestimentaire (sobriété et discrétion dans le respect des codes, agrémentées de la légère pointe de fantaisie, d’audace, de créativité qui fait une personnalité). Et aussi français par sa plume, cette plume qui est à l’image exacte de vos tenues vestimentaires: on aime votre écriture simple, sobre et pure (Ah ! ces anglicismes qui altèrent systématiquement les propos de tant de vos confrères, mêmes les mieux intentionnés, parsemant chacune de leurs pages de « bespoke », de « tayloring » et de cette indigeste soupe commerciale). On aime votre écriture ferme et précise, parfois laconique, mais non pas dénuée d’humour, d’effets, de chutes et de poésie. Bien des blogueurs devraient vous lire pour se rendre compte qu’ils feraient mieux de se taire et de fermer boutique. Le problème de la « blogosphère » se piquant de traiter d’élégance est que pas 10 % des auteurs ne maîtrisent leur sujet, parce que très rares sont ceux qui possèdent cette élégance tant vantée ; ils ne savent en parler que pour la trahir à chaque billet, à chaque ligne, à chaque expression, à chaque mot et à chaque photographie d’eux-mêmes.

Vous êtes un des rares, cher Chouan, à mes yeux autorisé à parler d’élégance, parce que l’on devine immédiatement en vous l’homme élégant (Donc conscient d’être trop souvent en deçà de son idéal, si haut placé). En matière d’élégance, votre personne, votre éducation, votre culture, votre goût, votre sensibilité aigüe au sujet fondent la légitimité du blog et forment les critères imparables qui, osons le mot, déclassent nombre de vos confrères. Je crois tellement révélateur de vous-même votre bref billet du 15 avril sur ce qu’est - ce que voudrait être - un homme élégant. C’est dire aussi la perte pour vos lecteurs.

A me souvenir de quelques billets au ton plus mélancolique, semblant désespérer de vos contemporains, vous avez cru, parfois, prêcher dans le désert. Mais il n’en est rien, soyez en absolument certain. Sachez que nombreux sont ceux qui ont été touché par votre propos et l’ont apprécié à sa juste valeur. Celui qui écrit ces lignes a beaucoup, mais vraiment beaucoup appris de vous. De tout cœur, cher Chouan, merci de tout ce travail, totalement désintéressé, qui m’a tant aidé et apporté.

Sur un registre plus enjoué, j’irai jusqu’à dire que je vous considère comme une entreprise d’hygiène et de salubrité publique. Si j’étais ministre de la culture ou de l’Education Nationale, je commencerai par vous faire accorder une subvention et je ferai distribuer gratuitement votre futur ouvrage dans tous les lyçées, universités et grandes écoles de France !!!

Cela me fait donc songer à un point que vous évoquez quant à l’avenir de vos textes, celui d’une publication. Voilà qui me réjouit et me console en partie de l’arrêt du blog. Vous émettez des craintes (vous êtes prudent et c’est encore à votre avantage) sur le fait que les éditeurs pourraient se montrer frileux. Vous allez plus loin en suggérant qu’en cas de difficulté, vous seriez prêt à foncer seul et donc, si l’on vous suit bien, à mettre la main à la poche pour publier à compte d’auteur.

J’ai du mal à croire que vous puissiez en être réduit à de telles extrémités. Cependant, si pareille situation devait se présenter à vous, permettez-moi une suggestion. Pourquoi ne lanceriez-vous pas une souscription ? Même très modestement, très symboliquement, ce serait avec joie que je vous apporterai ma contribution si cela était nécessaire. Les petits ruisseaux font les grandes rivières. Je me plais à imaginer que d’autres parmi vos lecteurs auraient à cœur de vous aider.

Espérant de bonnes nouvelles prochaines autour de vos projets éditoriaux,

Croyez, cher Chouan, à ma sincère et vive gratitude pour ces années passées à vous lire avec gourmandise,

JLS

Jean 12/07/2015 20:30

Cher Chouan,

Nous regretterons vos propos éclairants au moins autant que votre plume élégante.
Un grand merci, et au plaisir de vous relire un jour.

Jean

Mark Owen 12/07/2015 19:25

Cher Chouan,

Ce fut vraiment un plaisir de vous lire. Merci pour ce temps consacré à écrire de beaux articles qui m'auront beaucoup éclairé sur ce sujet, en plus de souvent me faire découvrir, derrière le vêtement, de nouveaux personnages ainsi que leurs œuvres!

Je vous remercie et vous souhaite une excellente continuation.

Bénédicte 12/07/2015 18:04

Bonsoir Chouan,

et bien merci.
c'est un plaisir de vous lire et je reviendrai souvent, j'espère, à chaque fois que j'ai besoin que l'on me botte les fesses... c'est -à -dire quand je dois aller à l'atelier, et que j'hésite entre confort et résistance du vêtement plutôt que présentation envers les clients...!
et votre blog m'inspire bien plus que tout ces magazines/médias féminins (je suis une femme). bien qu'il est vrai que je ne sais pas trop comment appliquer cette "apaisante élégance". (et c'est cela qui rend l'exercice agréable !).
Bref merci, et bon vol, Chouan!

Olivier 12/07/2015 17:04

« Ce sont toujours les meilleurs qui s'en vont. » Le confort des vieux adages s'apparente à celui des vieux vêtements.
Je regretterai vos billets, cher Chouan. C'étaient les seuls que je lisais encore sur ce sujet tant exploité, sur Internet et ailleurs, de l'élégance masculine. J'aimais la réflexion qui les sous-tendait, l'érudition qui les enrichissait, l'âme qui les habitait et les faisait vivre.
Je n'étais pas toujours d'accord avec vous. Vous vous écartiez parfois trop à mon goût du terrain vestimentaire pour aller traquer l'inélégance physique de certains de nos contemporains - voire de nos illustres (?) prédécesseurs. Mais nous nous rejoignions sur tant d'autres sujets que je venais toujours vous lire avec délectation.
Je perds un complice, nostalgique comme moi, qui ne détestait pas les temps anciens où le vêtement masculin ressemblait encore à quelque chose.
« Sic transit gloria mundi. » Oui décidément, les vieilles citations ont du bon. Elles permettent à l'homme de s'exprimer, tout en travestissant élégamment sa pensée, tout en déguisant décemment ses émotions, tout en leur conférant une caution de bienséance. De vieux vêtements confortables, disais-je, et adaptés à toutes les circonstances.
Merci, cher Chouan, de tout ce que vos billets m'ont apporté. Grâce à vous, j'ai appris bien des choses et passé de bons moments.
Bonnes vacances à vous aussi ! Et bonne retraite ! Je vous la souhaite contemplative - même si, égoïstement, j'espère qu'elle sera aussi active. Car je fais le vœu que votre projet de livre se concrétise. Si tel est le cas, j'espère que vous me le ferez savoir, d'une manière ou d'une autre, car je serai client.
Prenez soin de vous.
Olivier

Landry 12/07/2015 15:22

Un grand merci M. Le chouan. Bon vent en espérant que ce blog restera ouvert afin que nous puissions continuer à le relire.

sen 12/07/2015 15:14

Un grand merci pour tous ces agréables moments de lecture et de réflexion....
Comme beaucoup ici, vous allez nous manquer .
Ces billets du CDV sont grandiose de par leur écriture si particulière.
Du vrai Bonheur

For The Discerning Few 12/07/2015 13:37

Une nouvelle fois merci!

Et si vous lancez votre site Internet, n'hésitez pas à nous envoyer un petit mail pour nous le faire savoir. En espérant que "Overblog" laissera LCDV ouvert le plus longtemps possible...

A très bientôt et merci encore pour la constance de votre propos.

françois 12/07/2015 13:04

Merci d'avoir partagé avec nous ces articles, au plaisir de vous lire à nouveau.

Lalilulelo 12/07/2015 11:46

Merci pour ces années de lectures passionnantes, je ne peux croire à votre disparition, à bientôt.

Charles 12/07/2015 11:43

Même si nous veillerons, ne nous oubliez pas au moment où vous publierez votre ouvrage, afin que l'on garde dans nos bibliothèques, un souvenir papier du Chouan des villes.

Merci encore, et bon vent !

Charles

R. Enard 12/07/2015 10:07

Un grand merci, très sincère. Vous nous manquerez !

Olivier C 12/07/2015 09:50

Merci beaucoup, c'etait chouette!
Bon vent pour la suite, en esperant avoir l'occasion de vous lire de nouveau un jour.

hosta 12/07/2015 09:28

La lecture de vos articles restera un beau moment ,bravo et merci .

Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories