Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 20:06

On loue un peu partout l’élégance d’Obama. C’est un aspect de l’ « obamania », ainsi appelée en référence à la « tontonmania » qui, naguère, a contaminé nos médias. Le rapprochement n’a pas échappé à Yan Barthès (« Le Petit Journal ») qui surnomme Obama comme on surnommait Mitterrand : Dieu. Des journaux sérieux se sont intéressés au « look » d’Obama. Monsieur, le spécialiste du style, ne pouvait passer à côté du sujet. Son n° 75 en fait sa couverture : «Obama, super modèle pour la planète mode. » On lit, dans l’article en pages intérieures, ce sous-titre : «Le nouveau président démode n’importe quel homme politique ».

 


Deux remarques : s’agit-il d’être à l’avant-garde de la mode ou d’inventer un style ? Si le propos est exact, n’en dit-il pas davantage sur l’inélégance des hommes politiques en général que sur l’élégance même d’Obama ?

Obama a pour lui d’être grand (1,87m) et svelte. Il habite bien son corps. Il se tient droit. Son maintien révèle sa confiance en lui. Il domine sans être dominateur. Il séduit sans jouer les séducteurs. Il est souple et nonchalant. Ses gestes sont assurés. Son port de tête est fier. Son sourire est charmeur. Ah ! son sourire ! C’est sa marque – sa virgule à lui !

Cela posé, qu’en est-il de sa mise ? Si le style suppose une appropriation singulière du vêtement, Obama en est dépourvu. Rien ne trahit une recherche personnelle, une intention, une volonté… Il porte des costumes sombres, des chemises blanches, des cravates colorées – essentiellement bleues ou rouges -, des chaussures aux formes banales. Aucune originalité ne vient casser cette uniformité presque ennuyeuse. Je doute qu’il soit du genre à imposer ses désirs à son tailleur. Je l’imagine, au contraire, s’en remettre à lui. Pas de faute de goût. Rien qui emballe non plus. Pour ma part, je trouve la coupe de ses vestes plus ample que floue. Le cintrage se cherche, les épaules manquent de netteté. J’ai lu que son tailleur  (Hart Schaffner Marx, Chicago) avait été celui de Ronald Reagan. J’en doute : Reagan était habillé à la façon des acteurs hollywoodiens des années 50 : style carré, sans génie mais efficace. Le costume d’Obama fait plutôt penser à celui de Clinton – même mollesse, même manque d’appui aux points stratégiques : épaules et taille.

 

Qui est le mieux habillé ?
Obama : plis sur la manche, pli à l'épaule, manche de chemise trop courte.
Sarkozy : manche de veste trop longue, revers (un peu étroits) posant parfaitement.
Victoire à la France.

 

Obama : une allure plutôt qu’un style.

C’est toujours la même histoire. Le pouvoir suscite le fantasme. Qu’un chef d’état n’écrive pas mal et on le proclame grand écrivain (Mitterrand), qu’il soit moins antipathique que ses prédécesseurs et l’on soutient que  c’est le plus chic type qui se puisse rencontrer (Chirac). Que le chef de l’état le plus puissant au monde ait une certaine classe, et le voilà désigné l’homme le plus élégant de la planète.

Obama devra faire des progrès pour mériter cette distinction.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Personnalités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories