Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 13:07

La confusion des genres est un trait de l’époque. Pour beaucoup, les mots style et look sont synonymes ; le second ne serait que la traduction moderne – parce qu’en langue anglaise – du premier. Le dictionnaire (il faut toujours y retourner !) entretient le trouble qui donne le mot style comme possible équivalent à look. Il convient pourtant de distinguer.


Un look tiré de : The Sartorialist.


Le style est indissociable d’une notion de durée
. Il faut du temps pour trouver son style. On essaie, on tente – on y laisse forcément des plumes. Quand on croit avoir trouvé son style, on s’y tient. Les évolutions ne pourront être que minimes, circonscrites à des détails. Le look, au contraire, est affaire d’immédiateté. On change de look comme de chemise. En cela, il est voisin de la mode dont il partage la possible séduction et les dangers.

La quête du style emprunte un chemin qui va vers l’intérieur.
Elle engage la personne dans toutes ses dimensions – corporelle, intellectuelle et, même, spirituelle. Celui qui a atteint l’objet de sa quête finit par se confondre avec lui ; il peut dire alors, en paraphrasant Buffon : « Mon style, c’est moi. » Il paraît ce qu’il est ; il est ce qu’il paraît : « parêtre » écrivait Lacan. Le look, lui, s’impose de l’extérieur : on suit les conseils d’un commerçant, d’un magazine de mode ; on imite un acteur, un journaliste… On va même, parfois, jusqu’à s’offrir les services d’un professionnel du relooking. On lui abandonne une part de sa personnalité. Voir ces émissions terribles où des téléspectateurs relookés sont regardés comme des inconnus par leurs plus proches... ou pis : par eux-mêmes !


Un style : Fred Astaire.


Le look tend généralement vers le spectaculaire
. Il est dirigé vers les autres et doit créer la surprise. Il ressemble alors à une sorte de dandysme (façon Barbey ou d’Annunzio) vidé de sa substance. « Il faut être quelqu’un pour paraître quelqu’un », proclame le dandy. Celui qui se looke paraît mais il n’est pas. « La brute se couvre, le sot se pare, l’homme élégant s’habille. » On pourrait ajouter cette proposition à la maxime balzacienne : « Le looké se déguise ». Le style ignore ces façons. Il ne cherche pas à se faire remarquer. Il affectionne l’ombre, les lumières tamisées. Qui remarque un homme stylé ? Les autres hommes stylés et ceux qui cherchent à l’être.

Le look vise l’originalité plus que  la beauté.
Pour le style, c’est l’inverse. Certes, le style d’un homme original sera à son image. Mais le cas reste marginal : la recherche du style anime avant tout les esthètes.

Je préfèrerai toujours un style maladroit mais personnel à un look réussi mais emprunté.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires

Emmet 22/02/2010 18:07


Excusez moi donc pour cette méprise et cette hardiesse ; sans doute l'oeuvre de la jeunesse. Etant musicien, chez nous nous appelons "folklore" la musique vaguement traditionnelle, mais qui est une
pâle copie détestable à destination des touristes, de l'illustre "tradition". Comprenez donc ma révolte quand j'ai pu voir le mot folklore.
Mais, je maintiendrais, un celte ne pourrait il donc pas avoir du style nonobstant son kilt et son élégance ? Quel serait donc le mot pour un de ces hommes particulièrement bien mis ?


Emmet 20/02/2010 22:15


La tenue celte n'est pas qu'un vulgaire folklore. Je suis bien triste de vous voir écrire ça. Regardez les photos du prince charles qui l'arbore.


Le Chouan 21/02/2010 11:24



Le folklore est, étymologiquement, "la science des peuples". Il n'y avait aucune condescendance de ma part dans l'emploi de ce terme. "Vulgaire folklore", en revanche, peut apparaître
choquant.
Je répète donc qu'à mon avis les tenues folkloriques relèvent d'une autre catégorie que celles pour lesquelles les concepts de look et de style sont, disons, opérationnels.
Cordialement.



Emmet 18/02/2010 23:15


Mais quid du style qui se remarque ? Comme le sapologue au costume rouge. Ou au celte avec son kilt et les pièces de vêtements particulières qui l'accompagnent.


Le Chouan 20/02/2010 22:11


Le sapeur est "looké" - il n'a pas de style.
Un style qui se remarquerait serait celui d'un dandy. Cas exceptionnel.
Les tenues folkloriques sont sans rapport avec les notions de look et de style.


Olivier 20/11/2009 23:45


Bon, d'accord. J'ai trouvé mon maître. :)

Rien à ajouter. C'est un billet parfait. Bravo. Et merci d'avoir si bien exprimé - avec tant d'élégance - ce distingo essentiel.


Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories