Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 06:20

Notre société protéiforme est un constant défi pour le langage. Pour décrire notre réel chaotique, des notions traditionnelles ne sont plus opérantes. Ou le sont beaucoup moins. Craignons toutefois qu’à force de les tourner dans tous les sens, les mots ne finissent par perdre la tête. Et nous avec eux.

Prenez l’anticonformisme. Que peut bien vouloir dire « être anticonformiste » aujourd’hui ? Un de mes commentateurs à qui je posais la question m’a répondu que « le terme coulait entre les doigts ». Il ajoutait : « Quand l’anticonformisme est une réaction primaire à un épouvantail, ce n’est finalement que du conformisme. Et le plus conformiste des conformismes est celui de l’anticonformisme. »

Un Chouan d’aujourd’hui mérite-t-il le qualificatif d’anticonformiste ? A première vue, on peut penser que oui : de fait, il se situe dans la marge. Il détonne. Pensez donc, il porte des cravates, des casquettes, des chapeaux et des gants, des vestes de tweed et des pantalons de velours ou de flanelle, des costumes, des richelieus ou des derbys… A rebours des tendances actuelles, ses tenues ont quelque chose de fermé et de rentré. Il ne passe tout de même pas pour un excentrique – sauf à utiliser le mot dans son sens étymologique : qui se situe dans la marge est forcément « hors du centre » !

Le Chouan a son épouvantail : l’homme actuel, nippé plutôt que vêtu. Un épouvantail… à faire réellement peur aux oiseaux !

Cela dit, si vous demandez à un Chouan des villes ou à un Chouan des champs s’il est anticonformiste, il écarquillera les yeux. Une telle question n’a pour lui aucun sens : son but n’est pas de s’habiller contre quelqu’un, mais d’appliquer des règles qui ont longtemps eu cours et dont il regrette l’abandon. Ses raisons, esthétiques et morales, sont puisées à la source de la tradition.

Parmi toutes les règles qu’il a faites siennes, il en est une, toutefois, qui complique sa vie sociale : son souci du respect humain. Ainsi doit-il composer avec deux exigences contradictoires : être fidèle à une vêture dont l’anachronisme peut attirer l’œil ; ne pas se faire remarquer. La marge de manœuvre de ce marginal est étroite !

Qui plus est, un Chouan ne serait pas un Chouan s’il ne cherchait à personnaliser ses tenues – sans quoi l’on n’est jamais qu’un suiveur… habile peut-être ; suiveur tout de même. Le suiveur fait de la règle une lecture militaire. Elle est une fin. Pour un Chouan, elle n’est qu’un moyen. L’ingéniosité et le tact sont ses guides dans sa quête de la trouvaille (léger décalage, jeu d’un accessoire ou d’un contraste…) qui satisfera son goût et comblera son esprit.

Non, le Chouan n’est pas un anticonformiste. Anticonformisme : ce mot aux extrémités systématiquement douteuses n’est pas loin de lui faire horreur. Amputé de ses excroissances, il lui reste encore radicalement antipathique ! Non-conformiste lui sied à peine mieux. Non conforme lui va davantage : le Chouan tel que je l’ai décrit n’est jamais conforme. Conforme, le Chouan ne l’est pas aujourd’hui, mais il ne l’aurait pas été hier, quand prévalaient les normes auxquelles pourtant il se réfère.

J’ai dit que le Chouan composait. C’est exact à double titre : il compose ses tenues et compose avec les autres. Cela fait sans jamais abdiquer sa singularité.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires

philippe booch 16/12/2014 06:55

Oui, j'approuve tout ceci. Se réfréner plutôt qu'en rajouter, un "combat" éternel.

Hervé 15/12/2014 18:31

Formidable démonstration de votre singularité, les nuances sont fines et vous savez les reconnaître.

jem 14/12/2014 16:13

Très belle réponse qui ne m'étonne pas de vous, cher Chouan. L'invisibilité absolue est l'élégance suprême. Et c'est aussi une vertu morale, que je n'ai pas besoin de nommer.

R.B 13/12/2014 12:54

@Jem, je pense que vous vous trompez de blog...
Nous sommes entre gens de bonne compagnie, et personne ne se rends sur cette page pour juger, ou critiquer les autres!
Ou peut être seulement ces chers conformistes d'aujourd'hui, anciens rebelles soixante-huitards?
Merci pour cet article cher Chouan

jem 13/12/2014 01:30

Cher Chouan, cela vous arrive-t-il de vous montrer, et où, afin qu'on juge sur pièces ? Ou bien, restez-vous invisible, par prudence ?

Le Chouan 14/12/2014 12:27



Me montrer décevrait tout le monde... moi le premier ! J'ai choisi d'être un blogueur des apparences sans nom et sans visage. L'élégance est un idéal que je ne prétends pas incarner. Mon
cordonnier travaille très bien mais il est moins bien chaussé que certains de ses clients. N'être qu'une idée me convient tout à fait.



franck 13/12/2014 01:16

chouan,

l'élégance devrait être la règle mais elle est, comme elle a toujours été, l'exception.
aujourd'hui on la qualifie un peu hâtivement d'anticonformisme par une sorte de démonstration par l'absurde. mais autrefois l'élégant était aussi un être singulier, même à l'époque bien heureuse où
l'ensemble des hommes s'habillaient en respectant les règles du bien vêtir.
il s'est toujours distingué, bon gré, mal gré, du reste de ses contemporains, d'ailleurs ne disait-on pas de lui qu'il était un homme "distingué".
pour ma part, je préfère retenir ce terme car il nous rappelle que l'homme élégant est un modèle pour la société et absolument pas quelqu'un qui lui serait en opposition permanente.

Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories