Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 07:37

chouan-jpg

 

En guise d’au revoir, ce magnifique texte de La Bruyère :

« Il faut en France beaucoup de fermeté et une grande étendue d’esprit pour se passer des charges et des emplois, et consentir à demeurer chez soi, et à ne rien faire. Personne presque n’a assez de mérite pour jouer ce rôle avec dignité, ni assez de fond pour remplir le vide du temps, sans ce que le vulgaire appelle des affaires. Il ne manque cependant à l’oisiveté du sage qu’un meilleur nom, et que méditer, parler, lire et être tranquille s’appelât travailler. »

Souhaitons-nous donc, pendant nos vacances respectives, de beaucoup… travailler !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan
commenter cet article

commentaires

Elle 03/09/2014 02:40

Que signifie cet au revoir ? Est ce la fin du blog ou êtes vous simplement parti en vacances ? Nous avons besoin de raffinement et de beauté.

Philippe 18/07/2014 16:17

Ces textes de La Bruyère et Baxter sont effectivement très frappants: en fin de compte, l'idéal français d'un côté (goût pour la vie intellectuelle) et l'idéal anglais de l'autre (l'action vaut
mieux que la réflexion). Il est triste de constater que nous nous anglicisons (par l'américanisation, avatar encore pire de l'idéal angalis) chaque jour davantage !

JLS 16/07/2014 20:25

Les lecteurs auront corrigé d'eux-mêmes: Baxter était anglais et non pas alsacien !

Toukandèle 16/07/2014 18:49

"Ecouter les oiseaux, les étoiles, les Enfants et les sages"
Comme quoi une petite lettre fait d'un oiseau un oiseux...

Toukandèle 16/07/2014 18:47

Etre digne et non pas respectable
Etre fortuné et non pas riche
Rechercher l'élégance plutôt que le luxe et le raffinement plutôt que la mode
Vivre satisfait avec peu de moyens
Ecouter les oiseux, les étoiles, les Enfants et les sages
En résumé, laisser transparaître dans nos actes quotidiens la sincérité et l'honnêteté qui doivent caractériser chaque Être humain.
Ralph Waldo EMERSON

Xavier 16/07/2014 16:09

Quel très beau passage de La Bruyère ! En voici un du philosophe Baltasar Gracián :

« 295 – Action et agitation. Ce sont ceux qui ont le moins à faire qui font toujours les affairés. D'un rien, ils font un mystère, de pitoyable façon, baudruches pleines du vent des
applaudissements, à en faire crever les autres de rire. La vanité est toujours déplaisante ; comique, ici : les gagne-petit de l'honneur partent en quête d'exploits. Soulignez d'autant moins vos
actions qu'elles sont plus grandes ; contentez-vous du geste, laissez aux autres la gesticulation. Donnez au monde vos exploits, ne les vendez point ; ne louez pas de plumes d'or pour qu'elles
écrivent de l'ordure, à en faire vomir la raison. Aspirez à être grand plutôt qu'à le paraître seulement ».

JLS 16/07/2014 15:29

Cher Chouan,

Décidément, vous êtes incorrigible.

Mon esprit de contradiction – qui ne traduit pas forcément mes convictions - ne l’est pas moins et me pousse à vous soumettre ces extraits d’un contemporain de La Bruyère :

« Si Dieu vous signale des voies par lesquelles vous pouvez légalement gagner davantage, sans dommage pour votre âme et pour les autres, et que vous vous y refusiez pour suivre la voie qui rapporte
le moins, vous vous opposez à l’un des buts de votre vocation, vous vous refusez à vous faire l’intendant de Dieu et à accepter ses dons pour en faire usage comme Il est en droit de l’exiger. Vous
avez le droit et le devoir de travailler pour être riche, non pas à des fins de débauche et de péché, mais en vue de la gloire de Dieu ».

« C’est à l’action que Dieu nous destine, nous et nos activités : le travail est le but moral et naturel de la puissance (…) C’est par l’action que l’on sert et honore Dieu de la meilleure façon.
L’intérêt général ou le bien du plus grand nombre doit être recherché avant le nôtre. »

Richard Baxter (1615-1691), théologien et prédicateur protestant alsacien,
in A Christian Directory, or a summ of practical theologie, and cases of conscience,
London, N. Simmons, 1677-1678

Je vous laisse, vous et vos lecteurs, sur ce cas de conscience et cette alternative La Bruyère/Baxter ; méfiez-vous des vacances, l’oisiveté est mère de tous les vices !

JLS

dauphinois 16/07/2014 09:36

Les grecs cherchaient l'euzein, l'antiquité valorisait l'otium, la chrétienté la contemplation, l'ancienne France la vie honnête, et le monde moderne : l'emploi.

L'abbé Belmont, cherchant à exposer la doctrine classique ennonce minute 25'55 : en soi, si on était dans une société normale, il faudrait se réjouir qu'il y ait cinq millions de chomeurs, parce
que ce sont cinq millions de personnes qui peuvent s'adonner à la contemplation des choses divines, à l'amour de la vérité, et que si la socitété peut nourrir ces cinq millions de chomeurs c'est
qu'ele produit assez de biens materiels pour que tout le monde ait de quoi manger, de quoi se vétir, de quoi loger.
Evidemment que dans une société qui est portée vers la course aux biens materiels, c'est une catasptrophe qu'il y ait cinq millions de chomeurs, ceux qui travaillent disent "on nourrit des
inutles", et ceux qui sont au chomage sont aigris ou ne font rien. C'est un gradn malheur, il devrait y avoir dans la société beaucoup de gens qui s'adonnent à la contemplation, à l'amour de la
vérité, à la transmission du savoir, c'est là quelque chose qui fait aprtie de la nature humaine.
http://fr.gloria.tv/?media=621965

Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories