Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 06:38

Le blog des Chaussettes rouges m’a permis de découvrir il y a quelques semaines les « Croquis sartoriaux » de RoSaCe. Heureuse découverte ! Le rire, ou le sourire, nous viennent d’autant plus facilement que, même quand nous ne les avons pas vécues, les situations croquées ne nous sont pas étrangères. Dans ce petit monde de la mode ou du style, la réalité est souvent caricaturale.

RoSaCe maîtrise son sujet. Son souci du détail ravira l’amateur et renseignera l’apprenti. Mais cette connaissance approfondie du sujet traité est bien le minimum qu’on puisse attendre d’un auteur de « croquis sartoriaux ». Elle ne retiendrait pas longtemps notre attention si elle n’était accompagnée d’autres qualités qu’il convient de mentionner.

RoSaCe a eu la bonne idée de faire intervenir l’entourage de ses « coquets ». L’identification est ainsi facilitée. J’aime beaucoup les scènes familiales, qui sentent le vécu. (Cliquez pour agrandir.)

 

Marinella final

 

rosace monsieur madame

 

La satire est présente  – ici, la vanité...


 

Hublot final-copie-1

 

… là, le snobisme :


 

aristo final-copie-1

 

- mais elle n’est  jamais cruelle. Ou presque jamais.

A sa façon, RoSaCe est un moraliste. Il nous parle de nos mœurs ; il observe notre société. Son angle : l’apparence. L’angle est aigu… et le regard aussi. Le « caractère » qu’il s’est choisi, c’est, je l’ai dit, le « coquet », dont il s’amuse, avec finesse, à mettre en scène(s) les ridicules. Ses croquis joyeux et expressifs ressemblent souvent à des illustrations de proverbes, d’adages, d’expressions toutes faites…

On ne se voit pas comme on est :


 

corriere final-copie-1

 

On est toujours le ringard de quelqu’un :


 

ringard-final-copie-1

 

Les cordonniers sont les plus mal chaussés :


 

Kemal Final-copie-1

 

Le diable se cache dans les détails :


 

rosace-detail.jpg


 

Qui se ressemble s’assemble :


 

3freres

 


Il était une mauvaise foi :


      
vieux sprezz

 

 

La satire est parfois plus acérée. Par exemple, notez comment, dans le dessin qui suit, celui que raille madame, sûrement son conjoint, est significativement absent – néantisé -, à moins qu’il ne soit chosifié, je veux dire réduit à l’état de beaux vêtements sur le mannequin de la vitrine d’un tailleur. La remarque innocente de l’enfant révèle l’infantilisme de son père :



Maman final-copie-1

 

 

Dans cet autre croquis, que je trouve très réussi, la notion d’anticonformisme est habilement prise au rebours ; les seules convenances que nous supportons sont celles… qui nous conviennent :


 

rosace convenances-copie-1

 

Le « politiquement incorrect » est ici effleuré.  Il est ailleurs plus marqué :


      rosace-bossuet.jpg


      
viril

 

Mais j’aimerais que ces « audaces » soient plus fréquentes et que RoSaCe ose plus souvent nous dire d’où il parle !

Au chapitre des réserves, notons encore la présence de quelques fautes d’orthographe et la présentation informatisée des phylactères. Une graphie manuscrite régulière s’accorderait mieux, il me semble, avec les dessins.

Voilà que je finis sur le négatif…  au risque de laisser mon lecteur sur une fausse impression. Mais mon lecteur est intelligent ; il oubliera mes rares réserves et retiendra mes nombreux éloges. Surtout, s’il ne connaît pas encore les « Croquis sartoriaux », il ira voir ici ou  pour se faire sa propre opinion (1).

__________________________________________________________________________________
1. Un grand merci à RoSaCe pour sa disponibilité et sa gentillesse.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires

Philippe Booch 21/01/2015 20:04

Je suis le travail de ce monsieur depuis quelques mois, j'aime beaucoup. On sent la culture du vêtement et l'auto-dérision.

Cédric 19/01/2015 12:18

Certains dessins sont tellement criants de vérités, ce dessinateur connaît très bien le monde de la mode masculine. Notamment quand il fait référence au Pitti Uomo où l'homme élégant vient poser
sans en avoir l'air.

Muskar 18/01/2015 23:05

Je "sors" à l'instant de PG qui a publié quelques photos sur le dernier Pitti Uomo. Le grotesque y domine, faisant paraître certaines caricatures de RoSaCe bien innocentes.

Xavier 18/01/2015 20:46

Les clichés du dernier Pitti Uomo me confortent dans mon sentiment. La "mode de l'élégance" est partout. Une cascade d'efforts pour se faire remarquer, des détails risibles et toujours plus
d'exhibitionnisme. Où se trouve donc la différence entre la Fashion Week et le défilé du Pitti "Uomo" ? Un peu d'élégance :
http://www.iletaitunefoislecinema.com/theme/efc/fichier/article/4028/pierreetaix2010.jpg

Choléra 18/01/2015 19:52

Au contraire!! Je trouve que les bulles "iphonisées" plus qu'informatisées ancrent d'une part ces scène dans notre temps et notre quotidien, et qu'elles sont d'autre part tellement représentatives
des "e-gentlemen", peuplant les blogs et les tumblrs!!!

Hervé 18/01/2015 17:16

Certains clichés sur la mode et le dandy auraient pu être évités, mais dans l'ensemble le travail de ce dessinateur est très bon.

Stéphane P. 16/01/2015 12:48

Merci pour cette belle découverte.

Je partage entièrement votre réserve quant à la ponctuation et à l'expression. Elles manquent d'élégance, et c'est malheureux à dire... Cela dessert le propos, lui fait perdre une part de sa force
!

Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories