Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 06:31

Seconde contribution de notre ami Philippe Booch. Merci à lui pour cet article bien senti. 

 

  Hedi SLIMane m’a TueR

 

 slimane1.jpg

 

 

Bon, le Prince machin s’est marié, John Galliano l’ectoplasme nazillon s’est fait licencier, Gbagbo est au chômage; quant à DSK, après ses défroissages façon Hammam, le feuilleton de ses problèmes de cols amidonnés ne fait que commencer…

Nous devrions désormais passer à des choses plus fondamentales.

Parce qu’enfin, un désastre couturier sévit depuis quelques années, et nous ne faisons rien.

Un homme a imposé sa vision de l’élégance masculine, une vision dédiée à sa propre morphologie androgyne.

Hedi Slimane, puisqu’il s’agit de lui, a quitté la maison Dior, après avoir semé le chaos vestimentaire, vers des horizons éternellement ensoleillés.

Il s’amuse et bricole (des publicités, un blog snobinard indigent), retraité à jamais depuis son départ et ses méfaits impardonnables.

Il vit tranquille, impuni et heureux, il n’est pas recherché. Il est oublié du plus grand nombre et adulé par les adorateurs de sa secte, qui croient, les pauvres fous, au retour du Messie chiffonnier.

Personnellement, je demande un procès, pas de prescription, pas de pardon pour les crimes contre la bienséance esthétique.

Une peine exemplaire serait envisageable pour le tailleur étriqué.

Hedi Slimane est un dangereux personnage qui a réduit à néant des décennies d’équilibre vestimentaire, des générations de costumes flattant les hommes qui les portaient.

Il a ridiculisé des millions de gogos en les transformant en bambins asexués condamnés à porter les habits de communiant d’un cousin plus petit.

 

slimane2.jpg 

Regardez ces jambes prises dans des pantalons d’enfant, observez le pathétique de ces éphèbes à épaules étroites. Voyez dans les rues ces vestes dévoilant des fessiers impudiques. Comment ne pas être effrayé par ces grands dadais déambulant fièrement dans des vêtements volés à des enfants de chœur ?

Mais le seul Slimane n’est pas en cause, un autre hurluberlu est venu ajouter sa touche, le dénommé Thom Browne.

Lui, en plus du concept « j’ai dévalisé le rayon 12 ans », a surenchéri avec « les grandes marées c’est chouette, allons à la pêche aux moules » laissant ainsi apparaître des chevilles poilues et des malléoles disgracieuses.
  

 slimane3.jpg

 

Bien sûr, les années 80-90 ont fait beaucoup de mal, c’est sans doute une explication à ce triste retour de balancier.

Nous payons au prix fort une dizaine d’années durant laquelle les hommes sont devenus fous, les flics de Miami (ha les vestes croisées gigantesques) roulaient en Ferrari, Bernard Tapie était un gourou, les brushings étaient étudiés en soufflerie par la NASA et les costumes aux proportions insensées s’inspiraient de Goldorak.

 

slimane4.jpg 

Le vêtement, la fringue, la sape, c’est comme le cinéma, ça doit faire rêver, ça doit donner envie de se déplacer, dans une salle ou dans une boutique.

Le vêtement au cinéma, ça peut faire voyager, on se souvient des costumes affutés des héros de « la corde » de Hitchcock, personne n’a oublié le complet veston bleu de Cary Grant dans « la mort aux trousses » du même auteur. Les costards démesurés de Robert Mitchum, les tweeds de Kirk Douglas, les complets veston affutés de James Stewart donnaient envie d’être un héros conduisant une Cadillac.

La « génération Slimane » et son cortège de vêtements d’écolier ont tué le rêve et ont remis une vieille chanson de Dutronc et Lanzmann au goût du jour :


 « Petit, petit, petit
Tout est mini dans notre vie
Mini-moke et mini-jupe
Mini-moche et lilliput
Il est mini Docteur Schweitzer
Mini mini ça manque d'air
Mini-jupe et mini-moque
Miniature de quoi je me moque 


Militons pour que l’on nous rende des hommes virils, assumant d’être le contraire de la femme.
Que les stars s’habillent comme des stars, pas comme notre voisin de pallier.
Que les gamins de la rue rêvent de s’habiller comme des vedettes, des vraies, des inaccessibles.
 

 slimane5.jpg

 

                                                                                                                                   Philippe Booch

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Personnalités
commenter cet article

commentaires

Davidikus 21/06/2011 14:11


Globalement, je souscris à ce que dit l'article, mais avec une réserve importante. Le style de Slimane correspond à un type de corps (l'homme mince & un tant soit peu élancé) pour lequel il
fait des merveilles. Idem pour le style de Thom Browne: il est tout à fait adapté à des gens qui sont plutôt petits et un peu fort (pas gras, mais bien charpentés). On ne peut pas blâmer ces deux
créateurs pour la mauvaise utilisation de leurs vêtements : si un petit tas décide de s'habiler en Slimane, c'est son problème. Il a tort, car cela ne lui ira pas mais Slimane n'est pas
responsable.

http://davidikus.blogspot.com


Bigstop 06/06/2011 12:00


Cher G. (l’autre),

Vous avez jugé bon de fustiger l’excessivité des commentaires, dont le mien. Manifestement, trop bouleversé de voir une de vos références brocardées, trop occupé à frapper de taille et d’estoc,
vous n’aviez plus assez de recul pour appréhender tout ce qu’il y avait de dérisoire, d’ironique, de « second degré » dans l’emphase de ma formule. Je me vois, humble commentateur, comme une
victime collatérale de votre rebuffade et de votre riposte… Si j’avais apprécié le ton enlevé du billet d’humeur, celui-là même que j’entendais saluer dans le même « jus », je sais encore
distinguer et apprécier à sa juste valeur la noble éloquence française de nos orateurs politiques d’autrefois. Il faut être de bien méchante humeur pour prendre tout cela (le billet, les
commentaires et ma grandiloquence) au sérieux.


louisXXI 02/06/2011 13:41


Slimane, la plus grosse fumisterie des dernières années... quand à son niveau photographique: magnifique de voir les wanabe du monde de la mode/design/photographie/bloggeuse s'exciter sur ton
travail, plutot ininteressant (un "blog snobinard indigent", trés belle phrase, à garder et réutiliser :D


Jil 30/05/2011 18:35


D'habitude j'aime votre site, mais là permettez-moi: cette diatribe est ridicule.
Des années durant les hommes minces n'ont pas pu trouver de costumes les mettant en valeur (ailleurs que chez des tailleurs). Pendant ce temps là vos costumes pour gros - provocation - ont continué
d'être produits dans le PAP et par les tailleurs traditionnels. De la même façons que les gros sont ridicules en costumes slimane, les grandes perches minces sont ridicules en costume rubinacci.


Philippe Booch 29/05/2011 12:28


Cher Th, papa pourquoi pas, macho... ha bon ?? Pourquoi donc ?

Quant aux éphèbes, ou plutôt leurs vêtements d'ailleurs, de quel droit n'aurais-je pas le droit de les juger ?
Ensuite, je pense que vous avez dû confondre "cristalliser" avec le mot désormais très en vogue : "stigmatiser".


Toukandèle 29/05/2011 10:50


Reprenons ce que dit dexter :
"Le fluo, les épaules démesurées, les coupes flottantes, les pantalons portés à l'envers et toutes ces "innovations de la mode" ne sont pas restés. Le classique, le "well cut" seul a traversé les
époques sans vieillir ou se démoder. Le seul problème est d'avoir la culture du gout pour apprécier ce qui peut nous aller et ce qui peut nous ridiculiser. Ce gout est apparemment en perte de
vitesse car il ne s'achète pas il se découvre et s'entretient avec passion."

Rien à ajouter, tout est dit : jeune/vieux, maigre/gros, grand/petit, beau/laid, tous les physiques co-existent dans la nature et peuvent/doivent respecter un bon goût adapté.


Th 28/05/2011 23:23


Oh... les papas-macho, il y a eu des choses avant, il y en aura après, de quel droit jugez vous les éphèbes! c'est presque agressif. Tant qu'ils ne sont pas en costume rose, je ne me plains pas.
Cela dit les pantalons ultra courts, sans commentaire. Ma foi si ça leur plaît. Il est vain de vouloir cristalliser un style il me semble, le leur ne durera pas plus longtemps que les autres,
présents ou passés.


Toukandèle 28/05/2011 15:35


Bravo M. Ph. Booch, et merci à notre Chouan préféré de vous offrir SA tribune.
Je suis à 200% en accord avec vous; mes mensurations (1,84m / 91 kgs / 56 épaule -48 taille / 45 de pointure) qui proviennent d'une jeunesse fort sportive (je suis monté à 97 kgs...) font que je ne
peux "adhérer" (plutôt l'inverse) à des costumes d'ados pré-pubères; en revanche, durant les 80's - j'avais 20 ans - j'évitais aussi ces costumes à épaules de vestons et jambes de pantalons
démesurées.
Certes, l'élégance a un rapport avec une certaine "ligne", mais regardez le tenue, le STYLE de gens comme Jean GABIN ou Lino VENTURA dont la personnalité était soulignée par leurs vêtements choisis
!
Et puis le fameuse ligne d'adolescent pré-pubère ne tient que pour très peu d'entre-nous jusqu'à la retraite, alors arrêtons de rêver et en habillant nos diverses morphologies sans importance,
c'est nos âmes que nous vêtons !


Philippe Booch 28/05/2011 07:30


C'est agréable quand ça bouge, quand ça réagit, c'était un peu, beaucoup, le but du billet.
Mais revenons à l'élégance masculine, thème du blog du chouan:

si G, je crois qu'inéluctablement, le vêtement masculin serait revenu à des coupes plus près du corps, même si Slimane ou Browne avaient été boulangers ou notaires (plutôt notaires d'ailleurs).
Il n'est qu'à regarder les modes vestimentaires des 100 dernières années pour constater les cycles permanents de mutation des critères vestimentaires.
Je crois donc que nous connaîtrions des coupes près du corps sans pour cela en être arrivés au ridicule du costume XXS.


G. (l'autre) 28/05/2011 01:10


Afin d'éclaircir un propos que j'ai probablement dû mal exprimer je ne critique absolument pas l'auteur, M. Booch - ni sur le fond, ni sur la forme ; je fais part uniquement de mes réserves quant à
l'excessivité des commentaires. Des réserves qui ne sont pas des vérités et qui n'engagent que moi. Il me semblait pourtant l'avoir bien précisé, félicitant même l'auteur. Je crois et espère que ce
dernier l'a compris d'ailleurs. Si chacun n'a pas eu cette finesse d'esprit et plus encore celle d'éviter de tomber dans la réflexion de comptoir alors c'est qu'il y a autant de définitions de
l'élégance que de personnes, tout simplement. Le sujet est donc clos pour moi.


Olivier 27/05/2011 23:50


J'ai aimé ce billet sarcastique. J'ignore (quasiment) tout de Slimane, mais cela ne m'empêche nullement de savourer cet éreintage amusant. Il est en effet bon que de temps en temps, les fautes de
goût soient dénoncées urbi et orbi, et leurs auteurs cloués au pilori sur la place publique. (Autrefois, on savait s'amuser.)

Quant à comparer ce billet à la prose de de Gaulle... je ne comprends pas non plus, je l'avoue. Pourquoi ne pas la comparer avec celle de Bossuet tant qu'on y est ? Quel mal y a-t-il à complimenter
- avec justesse, je trouve - une personne qui nous offre un peu de son temps et de son esprit ? Les compliments, adressés à un autre que vous, Monsieur G, vous retirent-ils donc quelque chose ?
Bref. Un commentaire bien inélégant, je trouve. Dommage.


Philippe Booch 27/05/2011 20:45


Le vêtement me plaît, écrire m'amuse.
J'ai trouvé que pondre un petit billet un peu polémique pouvait être rigolo... ou agaçant à lire.
Je suis d'accord avec G (l'autre), le ton de ma chronique, vestimentaire, je le rappelle, n'a rien à voir avec les discours d'un homme d'état.
Je suis sur le net pour échanger, apprendre et m'amuser, pas pour que des foules ou des troupes me suivent.
Si j'avais pu penser que de Gaulle serait évoqué sur ce blog... c'est amusant !


G. (un autre) 27/05/2011 19:14


Je pense que le problème vient du fait que Slimane a fait de ses idées un dogme. La mode masculine a pris le pas sur l'élégance de l'homme et il faudrait désormais être vêtu de costumes étriqués
noirs couleur triste pour figurer parmi les "happy few", paradoxalement.

Je partage cependant l'avis du premier commentaire en ce sens que Slimane a permis un retour à des coupes plus proches du corps. M'est d'avis que sans Slimane il serait absurde aujourd'hui
d'envisager un bas à 18 cm par exemple. Et les coupes dites "viriles" n'en demeurent pas moins ridicules, à mon sens, avec des bas de pantalon à 22 cm comme l'on pouvait voir chez Hackett il y a
quelques années.

Je pense donc en conclusion qu'un élégant doit prendre chez Slimane ce qui l'intéresse, me concernant c'est le retour de coupes structurées et proches du corps, et laisser le reste : je n'aime pas
le moulant, je n'aime pas le noir, je n'aime pas les vestes trop courtes. Mais je ne porte pas de jugement sur Slimane. Il m'indiffère à dire vrai.

Qu'il me soit permis enfin de douter fortement du lyrisme de l'auteur. "Éloquence, bien écrit, souffle de l'indignation"... Je vous invite à lire un discours de de Gaulle. Peut-être les superlatifs
y seront-ils plus appropriés... Cela ne relève nullement d'une attaque personnelle contre l'auteur dont je félicite l'initiative mais d'une opinion qui m'est propre et qui par conséquent n'engage
que ma conviction.

Longue vie au Chouan. Dont j'aime la prose pour le coup.


h 27/05/2011 19:00


On ne peut que vous féliciter pour cette position aussi bien argumentée. On se sent très fiers d'être homme en lisant votre article.


dexter 27/05/2011 15:46


A style...vous avez raté le sens profond du mail du Chouan.
Que l'on soit maigre, mince, athlétique, bien portant, gros, on a tous besoin d'avoir des vêtements parfaitement coupés et on est tous ridicules dans des vêtements grotesques ou inadéquat .Le fluo,
les épaules démesurées, les coupes flottantes, les pantalons portés à l'envers et toutes ces "innovations de la mode" ne sont pas restés . Le classique, le "well cut" seul a traversé les époques
sans vieillir ou se démoder . Le seul problème est d'avoir la culture du gout pour apprécier ce qui peut nous aller et ce qui peut nous ridiculiser .Ce gout est apparemment en perte de vitesse car
il ne s'achète pas il se découvre et s'entretient avec passion .


Bigstop 27/05/2011 15:26


Très éloquent ! On se sent porté par le souffle de l'indignation...


G. 27/05/2011 15:18


Un homme laisse une trace par son...allure non par son...style. Un homme n'est pas un...minet.
Un homme peut/devrait prendre soin de son corps mais ne DOIT pas s'assexuer!
Je suis donc d'accord avec cette prise de position.
G.


Julien Scavini 27/05/2011 13:53


Cette article est bien écrit, bien senti! J'aime beaucoup le ton et les idées.

Mais tout cela n'est qu'une histoire de balancier, vous l'avez dit. Restons sagement au milieu, où cela bouge le moins, nous n'aurons pas le mal de mer!


Style 27/05/2011 13:29


Ca sent le commentaire du gars qui a du bide et qui ne peut pas se permettre de rentrer dans un costume Dior. Personnellement, si je suis d'accord avec le fait que Thom Browne fait n'importe quoi,
porter du Heidi Slimane a permis aux hommes d'avoir un physique bien structuré, une coupe impeccable mais c'est sur qu'il vaut mieux prendre soin de son corps pour ne pas avoir l'air boudiné. Amis
gros, passez votre chemin....


Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories