Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 07:04

Le diable, dit-on, se niche dans les détails. L’élégance (… diabolique à sa façon !) aussi. Le détail est un peu à l’élégance ce que l’accessoire est au vêtement : quelque chose d’essentiel.

Illustrons. La pochette est un accessoire. Pour beaucoup, elle est signe d’affectation déplacée. Il n’empêche qu’à lui tout seul, ce petit carré de tissu peut relever une tenue. Cela dit, la pochette n’est pas à elle seule une garantie d’élégance : il faut savoir la glisser dans la poche poitrine et trouver, parmi toutes les façons possibles, celle qui conviendra le mieux… Des détails qui font la différence !

« Quelle que soit la chose qu’on veut dire, il n’y a qu’un mot pour l’exprimer, qu’un verbe pour l’animer et qu’un adjectif pour la qualifier. Il faut donc chercher, jusqu’à ce qu’on les ait découverts, ce mot, ce verbe et cet adjectif, et ne jamais se contenter de l’à peu près, ne jamais avoir recours à des supercheries, même heureuses, à des clowneries de langage pour éviter la difficulté. » Je ne suis pas loin de penser que ces remarques de Maupassant sur le style littéraire sont transposables au vêtement. Quand, après de multiples essais, un homme élégant a trouvé pour lui-même un trait de style, il n’en change plus. C’est évident.

Prenons un autre exemple : la cravate (… de plus en plus « accessoire » pour nos contemporains). Beaucoup pensent qu’il suffit d’en nouer une pour « être bien habillé » (« Regardez ! Il est pas beau, mon fils, avec sa cravate ! ») Erreur ! Parce qu’elle est surconnotée, la cravate nous oblige à redoubler d’attention. Ici encore, ce sont les détails qui feront la différence : dimensions, qualité, et, bien sûr, nouage. Le connaisseur appréciera comme il convient la fronce (ou, mieux, les deux fronces) juste sous le nœud, légèrement excentrée, qui ponctuera la cravate d’une virgule idéalement placée.


prince-charles-details.jpgLe prince Charles

 

Un dernier exemple ? Celui auquel je pense ne concerne pas un accessoire – puisqu’il s’agit des souliers. Mais le souci du détail vaut pour tous les éléments d’une tenue. L’homme élégant aura à cœur d’entretenir parfaitement ses souliers. Cela va de soi et ne relève certes pas du détail. Mais il ne s’arrêtera pas là : il cherchera à les faire « vibrer » en leur faisant acquérir – lentement et naturellement – une belle patine profonde, qu’il relèvera, ici et là - sur le bout et sur les quartiers – d’un subtil et discret glaçage.

« Très bien, me direz-vous, mais pourquoi consacrer tant de temps à ces détails que, de toute manière, personne ne remarquera ? » Si vous pensez vraiment cela, je m’étonne que vous ayez eu la patience de lire ce billet jusqu’ici ! Sérieusement, je vous répondrai ceci : l’élégance est d’abord une question d’exigence personnelle. Et puis, les connaisseurs, eux, remarquent ces détails que vous prétendez invisibles. Ces mêmes détails, enfin, agissent sur les hommes prêts pour l’élégance, mais qui ne le savent pas encore, et, en impressionnant pour ainsi dire leur rétine à leur insu, les aident à se révéler à eux-mêmes.

« Les détails font la perfection, et la perfection n’est pas un détail », disait Léonard de Vinci.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Accessoires
commenter cet article

commentaires

Xavier 08/12/2012 18:35

Le commentaire de Nicolas est intéressant. Je constate souvent chez de nombreux "élégants", un décalage récurrent entre la perfection du vêtement (souvent ostentatoire) et du corps. Il me semble
que la véritable élégance ne peut-être parfaite que lorsque la beauté d'un vêtement rencontre et "habille" la surface naturelle et harmonieuse d'un corps. Sur cette photo, je ne vois que la costume
et non l'homme qui le porte. Le vêtement doit être, selon moi, au service du porteur, c'est-à-dire qu'il ne doit servir qu'à magnifier une beauté physique déjà existante.

Michel 23/11/2012 11:49

N'aviez vous pas promis autrefois un billet sur le prince Charles d'ailleurs?

Le Chouan 23/11/2012 17:29



Promis, promis... pas tout à fait ! J'ai dit que "j'analyserai sans doute un jour son style" (Ma galerie d'élégants, 2) : sans doute !



TF. 21/11/2012 17:16

À contrario du prince de Galles (qui noue ses cravates comme personne), je n'ai jamais compris l'enthousiasme que beaucoup peuvent avoir pour les noeuds du prince de Kent, qui n'est pourtant pas,
il est vrai, le dernier de la cour à être élégant...

Nicolas 20/11/2012 22:50

On a presqu'ici l'impression que le Prince Charles est trop bien habillé... La perfection de son costume ne fait qu'accentuer ses épaules étroites, son visage chevalin... Avec des vêtements plus
modestes, ne serait-il pas plus à son avantage? Mais qui peut porter un pareil costume... ? Je ne sais plus qui disait qu'un mur paraissait toujours trop petit pour un Picasso... Dans un costume
comme celui de Charlie, on est peu de choses....

Olivier 20/11/2012 07:22

Oh ! Le prince Charles !

Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories