Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 06:32

« Il n’y a que les esprits légers pour ne  pas juger sur les apparences »,Oscar Wilde

 

La France et l’Angleterre ont actuellement à leur tête des personnages qui ont plus l’air de cadres moyens que de « grands de ce monde ». S’ils ne se ressemblent pas, ils ont au moins un point commun : leur aspect enfantin. Cameron est rose et joufflu comme un bébé ; quand il sourit, Hollande a dix ans.


david-cameron.jpg 

 

francois-hollande-sourire.jpg

 

On m’objectera qu’il faut être bien superficiel pour s’attarder à ce genre de choses. Je ne le crois pas. L’apparence d’un chef d’Etat est comme la métonymie de la nation qu’il représente. A l’étranger, Hollande, c’est la France et Cameron, l’Angleterre. Deux pays que les regards extérieurs confondent avec l’image falote de leurs représentants actuels respectifs. L’Angleterre a néanmoins cette immense avantage sur nous, c’est qu’elle a aussi comme « icône » l’inaltérable, indémodable et, à certains égards, admirable Elisabeth II.

Un constat objectif peut être tiré d’une subjectivité largement partagée : les nations ont les chefs qu’elles méritent. Le corps de leurs chefs mystérieusement les reflète. Par exemple, en 1976, la démocratie toute neuve espagnole s’était donné comme chef un quadragénaire aux allures de play-boy (Adolfo Suarez). Aujourd’hui, l’Espagne exsangue  est gouvernée par un premier ministre aux airs de Don Quichotte (Mariano Rajoy).


adolfo-suarez.jpg Adolfo Suarez


mariano-rajoy.jpgMariano Rajoy

 

Quant à son roi, il n’est plus que l’ombre de lui-même. De même que l’Espagne survit à grand renfort d’aides européennes, de même Juan Carlos se maintient tant bien que mal avec force médecines et opérations chirurgicales...


juan-carlos-auj.jpg

 

Il y a quelques années, l’Italie pensait se refaire une santé en choisissant Berlusconi. Fallait-il qu’elle ait eu besoin de rêver pour ne pas voir que les promesses de son « campione » valaient en authenticité son sourire blanchi, son teint passé aux UV, sa peau liftée et botoxée, ses cheveux replantés ! Elle a cru se coucher avec un fringant séducteur ; elle s’est réveillée auprès d’un vieillard libidineux.


Silvio-Berlusconi.jpg

 

Si je reviens à l’Angleterre et à la France et que je remonte plusieurs décennies en arrière, je tombe sur Churchill et de Gaulle. A situation exceptionnelle, êtres exceptionnels aux physiques singuliers. J’aime à répéter ce propos de Beethoven : « Il faut être quelqu’un pour paraître quelqu’un. » 

  

de-gaulle-guerre.jpg


churchill-guerre.jpg

 

La forme révèle le fond. Mon attention à l’apparence de François Hollande quand il n’était que candidat à la Présidentielle m’avait amené à cette conclusion : s’il était élu, il serait le président du « déficit de personnalité » ; sa facilité à se transformer physiquement pour complaire à ses communicants trahissait une personnalité peu construite, voire immature, qui n’augurait rien de bon. La suite m’a donné raison.

Avec David Cameron et François Hollande,  on croyait avoir atteint le fond. Le pire est peut-être à venir, si l’on en croit les pronostics de certains commentateurs politiques. Il se dit, en effet, que le successeur de Cameron pourrait être l’actuel maire de Londres, Boris Johnson, et celui de François Hollande, Jean-Louis Borloo. L’un comme l’autre cultivent un laisser-aller des apparences, bien dans l’air du temps, qui tient beaucoup de la pose. Ces millionnaires se donnent des airs de clochards de luxe. Artifice, mépris, mensonge... Sûr qu'avec des chefs d'Etat de ce genre, la vieille Europe aurait la fripe... à défaut d'avoir la frite.


jean-louis-borloo.jpgJean-Louis Borloo


boris-johnson.jpgBoris Johnson. Photo William Selden

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Personnalités
commenter cet article

commentaires

Maisonneuve 18/05/2013 07:32

Cher blogueur,
puisque vous parlez des Anglais, je voudrais porter à votre attention ces images du prince Harry à la Maison Blanche : http://www.itele.fr/monde/video/harry-a-la-maison-blanche
On y voit le prince se pencher pour signer une carte, et, à la 13e seconde, on distingue clairement que l'autre pan de sa cravate est rentrée à l'intérieur de sa chemise. Vous qui êtes une autorité
en la matière, pourriez-vous me dire si cela est bien convenable pour un homme de son rang ?

Le Chouan 18/05/2013 21:03



Je l'ai vu faire par des employés de Leroy-Merlin et par Christophe Barbier...



Saccom 16/05/2013 19:58

D'aucuns rejetteront la subjectivité, moi je pense qu'elle est essentielle. C'est ce qui fait sens. Le préjugé n'est pas une science hasardeuse s'il est fait avec talent.
Un très bel article.

Xavier 14/05/2013 11:14

« Tout être vivant, même le plus humble, rayonne ainsi selon le degré de son être, c'est-à-dire de la puissance qui le maintient dans l’unité, ou bien encore de sa force d’âme, et irradie une
lumière intérieure… »

belisaire 14/05/2013 09:04

Cher Monsieur le Chouan,

Que de subjectivité!Heureusement qu'elle est amusante. D'aucuns souligneront la mollesse des traits du Général de 40, le noble pachyderme n'étant pas encore discernable dans cette physionomie
tombante. Quant à Churchill, il a toujours ressemblé à un bébé Cadum. Avouez qu'il n'avait pas le viril physique qu'on aurait attendu, selon votre théorie, pour mener la lutte contre le Nazisme.
Continuons: Pompidou aurait pu passer pour un frère de de Funès enrobé, Miterrand aurait pu jouer le père Thénardier et Angela Merkel ressemble à une ménagère soupçonneuse avec son cou constamment
rentré dans les épaules,
Si l'habit ne fait pas le moine, la morphopsychologie est encore plus douteuse comme moyen de connaissance.

Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories