Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 06:02

Les campagnes publicitaires Opel me laissent sans voix.

Il y a ce spot pour la Zafira Tourer, qui baigne dans une atmosphère anxiogène : lumière crépusculaire, bande son lancinante, volée d’oiseaux hitchcockiens et, pour finir, voix off nous ordonnant en allemand de « vivre l’automobile » avec Opel… Moi, « ça me fait quelque chose », comme le disait Giscard quand il se rappelait le bruit des bottes allemandes sur le pavé de Paris en 40.

Il y a surtout cette publicité pour la Corsa qui ne vante la « deutsch qualität » que pour mieux fustiger, par sous-entendu lourdingue, la légèreté de nos voitures « bleu-blanc-rouge ».

Renault a riposté à cette quasi déclaration de guerre avec la meilleure arme qui soit : l’humour.

Penser que la supériorité allemande puisse être auprès de Français groggy par la crise, doutant d’eux-mêmes, un argument de vente – quelle erreur... quelle Kolossale erreur !

Les communicants politiques ne sont pas plus malins. Angela Merkel assisterait, dit-on, au premier meeting de campagne de Nicolas Sarkozy. Industrialisation allemande ; croissance allemande ; pouvoir d’achat allemand : voilà ce à quoi les Français identifieront sa présence.

Le couple franco-allemand n’a de sens que si les deux parties sont de force égale. Face à Angela, Nicolas ne fait pas le poids. Lui ne s’en rend peut-être pas compte, mais les Français, eux, le savent.

A qui reniflerait dans ces lignes des relents nauséabonds de germanophobie (pour reprendre la terminologie redondante à la mode), je répondrais ceci : j’aime beaucoup les publicités inventives et décalées de Volkswagen.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires

cc 18/02/2012 15:55

Cher Chouan

comme Nicolas je ne m'interesse pas vraiment aux voitures, fussent-elles allemandes ou françaises, je suis, je le confesse beaucoup plus sensible à l'humour. La derniére "blague" de Renault sur la
délocalisation au Maroc ne m'a toutefois pas convaincu,vivement le clip....

nicolas 14/02/2012 21:21

Je suis d'accord avec Gwad. Notre culture est si riche que nous sommes peu ouverts à celle des autres.
En accord aussi avec vous, cher hôte. Les allemands savent sans doute mieux communiquer que nous sur la qualité de leurs produits, les italiens aussi sur le "fatto à mano". Le savoir faire à la
française n 'est peut-être pas assez promu...? Mais encore une fois, je n' y connais rien aux autos...

Nicolas

Gwad 14/02/2012 11:29

L'extrait du livre de Vercors est à mon sens surtout symptomatique du fait qu'un Anglais ou Allemand cultivé connait souvent la littérature étrangère alors qu'un Français cultivé ne s'y intéresse
généralement pas.

Nicolas 14/02/2012 06:55

Je ne connais rien aux voitures, et ne m ' y intéresse pas. Kant, Durkheim, Hegel, Leibniz, Mozart, Marx, Goethe, Holderlin, Heidegger, Malher, Zweig, Beethoven, Nietzsche, Shopenhauer, Bruckner,
Harendt........Il y a de la qualité en Allemagne.

Nicolas

Le Chouan 14/02/2012 10:18



Les voitures sont un élément important de notre paysage urbain.  Le chouan "des villes" ne peut pas ne pas y être sensible !


Dans un extrait du Silence de la mer, Vercors fait dire ceci à l’officier allemand : « Il était devant les rayons de la bibliothèque. Ses doigts suivaient les reliures
d’une caresse légère.- « … Balzac, Barrès, Baudelaire, Beaumarchais, Boileau, Buffon, Chateaubriand, Corneille, Descartes, Fénelon, Flaubert… La Fontaine, France, Gautier, Hugo…
Quel appel ! » dit-il avec un rire léger et hochant la tête. « Et je ne suis qu’à la lettre H ! » Ni Molière, ni Rabelais, ni Racine, ni Pascal, ni Stendhal, ni Voltaire,
ni Montaigne, ni tous les autres !... » Il continuait de glisser lentement le long des livres, et de temps en temps il laissait échapper un imperceptible « Ha ! », quand,
je suppose, il lisait un nom auquel il ne songeait pas. « Les Anglais, reprit-il, on pense aussitôt : Shakespeare. Les Italiens : Dante. L’Espagne : Cervantès. Et nous, tout
de suite : Goethe. Après, il faut chercher. Mais si on dit : et la France ? Alors, qui surgit à l’instant ? Molière ? Racine ? Hugo ? Voltaire ?
Rabelais ? ou quel autre ? Ils se pressent, ils sont comme une foule à l’entrée d’un théâtre, on ne sait pas qui faire entrer d’abord.Il se retourna et dit
gravement :- Mais pour la musique, alors c’est chez nous : Bach, Haendel, Beethoven, Wagner, Mozart… quel nom vient le premier ? »


Amitiés.


 



franck 13/02/2012 22:19

chouan,

nos agences de notation ont décidé de confirmer votre triple A sans perspective négative à long terme.

franck

Le Chouan 14/02/2012 10:19



Ouf ! Je craignais la sortie de route avec ces deux billets consécutifs sur l'automobile !


 


Amitiés.



Muskar 13/02/2012 17:26

J'avais manqué le superbe "Ich bin melomane" de la pub Renault. Merci de me l'avoir fait découvrir.

Le Chouan 14/02/2012 12:27



Le comédien est excellent.



Un conservateur éclairé 13/02/2012 15:07

Les relents nauséabonds !!! Ah, l’horreur de la pensée unique, des phrases précuites et du nivèlement par le bas opéré par des maitres-à- penser en solde…. Cher Chouan, je vous suggère de sonner la
charge contre l’inélégance des mots, je serai avec vous !
La germanophilie qui semble sévir en Europe m’inspire depuis quelques temps et j’envisage d’écrire à ce sujet pour mon blog : la victoire pacifique et à l’unanimité de Quatrième Reich (titre
provisoire « Nous voulons des casques à pointe ! »).
Mais loin de moi aussi tout soupçon de germanophobie : les lecteurs de mon blog connaissent mon attachement à l’Europe Centrale (et à l’Autriche en particulier).
Amitiés élégantes

Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories