Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 07:51

" Le temps, le temps, le temps et rien d’autre…"
Charles Aznavour


Parlant de son mari, la duchesse de Windsor a dit : « Je fus frappé de constater que l’homme que l’on disait être le plus élégant de son époque n’achetait que très rarement un nouveau costume. » Katie Holmes (styliste sélectionnée par Sotheby’s pour les photos du catalogue de la vente The Duke and Duchess of Windsor, The private collections, en 1998) explique : « L’ensemble de la garde-robe du duc frappe par son côté « porté », usagé (1). » Tatiana Tolstoï rapporte : « Guy Schoeller (éditeur aujourd’hui décédé), venant chercher les paires de chaussures qu’il avait commandées chez son bottier, insiste pour saluer les personnes qui travaillent dans l’atelier : « Vos chaussures sont de si bonne qualité qu’elle vont me durer vingt ans, dit-il, j’ai déjà soixante ans, celles-ci sont les dernières que je vous aie commandées (2). » Bruce Boyer confie : « Mon vêtement favori est une veste en tweed que j’ai depuis une douzaine d’années ; une douzaine d’années encore et elle sera parfaite (3). »

 

garde-robe-windsor-copie-2.jpg Monsieur, n° 14

 

De telles histoires enchantent l’homme élégant.

Il n’aime pas le vieux pour le vieux, l’ancien pour l’ancien. Il aime ce cachet que le temps seul donne aux choses. L’achat d’une paire de beaux souliers le rendra heureux, mais sa joie sera obscurcie à l’idée du temps qu’il faudra pour qu’ils acquièrent une belle patine naturelle ; car il hait le faux vieux, genre jean pré-usé… De même pour un bracelet de montre. De même, en fait, pour tous ses vêtements.


barbour-livre-rouge-copie-1.jpgL'Eternel masculin, Bernard Roetzel, Könemann

 

D’où lui vient ce goût ? Il ne se pose pas la question. Jeune, il aimait déjà chiner. Il a beaucoup appris en fréquentant les friperies. Il a porté les chemises sur mesure en tissu Boussac de son grand-père. Il a fait retailler  les costumes en Sportex des années cinquante de son père. Il a rénové de vieilles chaussures anglaises ayant appartenu à l’un ou à l’autre. Il a maîtrisé peu à peu l’art de mélanger le neuf et le vieux. Jamais plus d’un élément tout neuf dans une tenue. Jamais, non plus, que du vieux. Il s’est émerveillé – il s’émerveille encore – du voisinage d’une cravate de soie aux tons francs et d’une veste de tweed élimée. Il n’a pas l’âme d’un collectionneur : ses vêtements, il les porte. Il n’a pas le goût du nombre, mais celui du rare et du beau. Il aime ce qui dure. Il quête la qualité. Epuisante quête dans une société qui a sacré l’éphémère : on achète et on jette ; on pousse à la consommation un peu comme on pousse au crime. Les tailleurs eux-mêmes sont entrés dans la danse pour qui la solidité n’est plus une qualité principale : « Faites-vous plaisir », et peu importe que le tissu soit fragile  comme une aube d’été.

L’homme élégant ne jette rien. Un beau vêtement ne perd jamais rien à attendre. La patine est un hommage que le temps rend aux œuvres humaines qui le méritent. Quoi de plus beau qu’un vêtement de qualité que marque l’usure ? Quoi de plus émouvant aussi, puisque sa fin se profile, échéance à laquelle son propriétaire ne peut légèrement se résoudre ?

_____________________________________________________________________________________________

1 - Monsieur, n° 14.
2 - Tatiana Tolstoï, De l’élégance masculine, Acropole.

3
- The Sartorialist.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires

cardine 02/02/2012 01:03

Humphrey Bogart était plus élégant que le Duc
Normal, lui était quelqu'un

cardine 02/02/2012 00:29

Ayant travaillé pour Dormeuil, voilà mon impression.
Les petit tailleurs n'ont pas résisté à l'assault commercial des grandes marques de confection italienne, comme Zegna (tjrs fabricant, ce qui n'est plus le cas de Dormeuil). La vie rêvée des jeunes
et des classes moyennes a prise une destination plus ensoleillé...
Je me souviens encore d'un acheteur égyptien pour le président probablement qui m'a pris 5m poids plume (pour un costume et une veste) pour 2400€, certes certains font des affaires plus juteuses
(rafale en Inde ou montre hideuse pour je ne sais qui) mais la caissière des galeries lafayette a été surprise de voir un petit bon de commande à la main 3m+2m de tissu pour 2400€
Je rassure les amateurs, il est encore possible de se procurer des tissus relativement épais ds les bonnes maisons mais il en faudra un pE plus pour faire de vous a real gentleman

cardine 01/02/2012 23:58

Le Duc commandais (au passé) à un tailleur différent la veste et le pantalon:
Un tailleur de pantalon s'appelle un culottier. G connu un culottier, M.Cohen, il faisait un pantalon en 30mn pour 50€, c'était le meilleur.

Olivier 01/06/2010 08:50


Comme il est agréable de rencontrer des frères d'opinions ! :)


Antoine 20/05/2010 19:57


J'ai quelques pièces depuis 10 ou 15 ans, un manteau notamment. Mais au bout d'un moment, on peut avoir envie de porter de nouveaux vêtements, de suivre cartaines tendances actuelles...


amator 19/05/2010 23:41


"Tout ce qui est exquis mûrit lentement"
Schopenhauer


La tentation d'Insinzac lochrist 18/05/2010 21:24


Avec admiration moi aussi.
Vous êtes de tous les bloggeurs que je lis régulièrement (sites sur l’élégance ou autres), celui qui a l’écriture la plus élégante. N’ai donc pas été surpris de voir votre site mentionné
dernièrement dans GQ (un article qui reprenait votre système Bruant).
Au plaisir de vous lire.


franck 18/05/2010 19:36


Bien sur chouan, se rajeunir n'est pas la priorité de l'homme élégant, rien ne serait pire pour lui que de devenir une espèce d'aschenbach pathétique.

est on plus beau avec des vêtements flambants neufs? encore une fois non, je voulais simplement évoquer la recherche d'un équilibre entre les effets que peut avoir temps sur l'homme et celui qu'il
a sur ses vêtements.

enfin, assurément l'homme élégant recherche d'abord la beauté, mais ne nous leurrons pas, ce n'est pas pour mettre en valeur ses habits mais avant tout pour se mettre en valeur lui même.

respectueusement.

franck


Taho 18/05/2010 15:36


Je rejoins Julien Scavini dans son analyse ; cependant, il me semble qu’aujourd’hui c’est moins la finesse qui est recherchée que la légèreté : il faut désormais qu’un vêtement ne pèse pas sur les
épaules d’où un grammage en baisse et une qualité de tissu à l’avenant.
Pour l’anecdote, adolescent, j’avais dégoté dans une friperie des chemises en tissu Boussac –oui, le même tissu évoqué par le Chouan- ; elles étaient lavables à 90° ! Oui, oui, elles pouvaient être
bouillies !
Je les ai toujours.


Le Chouan 18/05/2010 17:18



Une chemise lavée à 30° est-elle propre ?...



franck 18/05/2010 00:19


chouan,
un billet de qualité (encore un, décidement)en parfaite suite logique de votre précédent à propos du style.
cependant je ne peux m'empecher de penser que le temps faisant déjà son effet sur son pauvre corps, l'homme élégant peut aussi tenter de feindre d'être beau par le biais de vêtements neufs.
avec admiration.
franck


Le Chouan 18/05/2010 16:33



Je (me) pose des questions.


- Se rajeunir est-il une priorité pour l'homme élégant ?


- Est-on plus beau avec des vêtements flambant neufs qu'avec de vieux vêtement de qualité ?


- L'homme élégant cherche-t-il à être beau ? Ne rechercherait-il pas plutôt la beauté ?


Amitiés.



Julien Scavini 17/05/2010 21:43


Je ne sais pas si la question est tout à fait pour moi, mais la demande des clients va faire la finesse, à cause de nos conditions de vie et des techniques de tissage... auparavant, les tissus de
costume étaient aux alentours de 350gr/450gr, maintenant, c'est plus 200/330gr...


L'eboueur 17/05/2010 21:11


Vous dites que les tissus d'aujourd'hui sont plus fins que les tissus d'hier, y a-t-il une raison particulière à cela ?


Julien Scavini 16/05/2010 00:52


ah vraiment comme je vous écoute! Hélas pour moi, toutes mes vestes chèrement payées sont de la pacotille et s'usent à mesure que je les porte. Elles ne m'emmèneront pas bien loin! Les tissus
d'aujourd'hui ne peuvent plus durer tellement ils sont fins.

Il n'y a guère que mon blazer DB Crombie (acheté sur ebay) et mes petites bexley régulièrement entretenues par le cordonniers qui me font de l'usage!


ChaF 15/05/2010 11:26


Bonjour,

Merci pour cet article, je trouve le dernier paragraphe très juste et touchant.

ChaF


Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories