Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 06:47

Dans son numéro 103, le magazine Monsieur parle des blogs consacrés à l'élégance masculine. Guillaume Renouard, l'aimable auteur de l'article, cite Le Chouan des villes. Il m'avait préalablement contacté afin que je réponde à ses questions. Les voici, ainsi que mes réponses.


couv-monsieur.jpg

 

- Pourquoi avez-vous choisi de tenir un blog ?

C’est en visitant des sites comme De pied en cap que l’idée m’est venue de tenir un blog. J’ai pensé que j’avais peut-être quelque chose à dire, un point de vue à donner, un ton à faire entendre. Vous savez, l’ordinateur a été pour moi une découverte tardive. Mon fils s’est chargé de la partie technique. Je fais relire mes textes par ma femme. Tout cela est très artisanal !

 

- Depuis quand tenez-vous ce blog ?

Depuis avril 2009. Je pensais que j’écrirais quelques dizaines d’articles, pas plus. Et puis je me suis pris au jeu. Ma palette s’est enrichie. Une tenue nous en apprend beaucoup sur celui qui la porte. Il suffit d'être attentif. Certains lisent les lignes de la main. Eh bien ! moi, j'aime lire les visages et j'aime lire les vêtements. C’est pourquoi je traite assez souvent de la mise des hommes politiques et des écrivains notamment.

 

- Quel âge avez-vous ?

54 ans.

 

- Exercez-vous une activité professionnelle à côté ? En rapport avec le vêtement ?

Ma profession n’a rien à voir avec le vêtement. Rien du tout !

 

- Votre blog vous apporte-t-il des revenus (via liens sponsorisés ou autre) ? Sinon, avez-vous déjà songé à le monétiser ?

Aucun revenu ! Je tiens beaucoup à ce point qui m’assure une totale liberté de jugement. Je ne reçois aucun cadeau, je ne fais aucune publicité directe ou indirecte. Mes rares recommandations de produits n’en ont que plus de valeur.

 

- Quelle est votre conception de l'élégance ? Classique ? Française, italienne, britannique ?

Comme je vous l’ai dit, le vêtement m’intéresse d’abord par ce qu’il dit sur celui qui le porte. Etre bien habillé ne suffit pas à être élégant. Si tel était le cas, l’élégance pourrait s’acheter. Or l’argent est secondaire. Les hommes qui me touchent le plus sont ceux qui, avec peu, réussissent à être plus élégants que les gravures de mode qu’on nous donne en exemple à longueur de sites et de blogs. The Sartorialist a parfois photographié des hommes âgés qu’on devine dans la gêne et pour qui l’élégance est une affaire de fierté, voire de survie. Ils font avec le peu qu’ils ont et ils sont remarquables. Disons qu’un Albert Cossery m’émeut quand un Lino Ieluzzi me ferait plutôt pitié ! L’élégance, c’est une attitude, un maintien. Elle n’exclut pas la nonchalance – bien au contraire -, mais elle ne peut pas se passer de dignité. L’un des principaux reproches que je fais à mes contemporains, c’est de s’habiller sans dignité. Maintenant, s’il me fallait retenir un adjectif parmi ceux que vous citez, ce serait « classique ». Classique, oui. Et de façon décomplexée ! Sans ironie et sans second degré. On apprend les codes, on se les approprie peu à peu, et après – mais après seulement – on peut se permettre de « twister ». Enfin, un peu.

 

- Vos maisons favorites ? (PAP ou autre) 

Répondre à votre question m’obligerait à citer des marques, ce que je ne souhaite pas faire. Je n’ai pas beaucoup de vêtements et ceux que j’ai ont souvent 20 à 30 ans d’âge ! J’achète bien sûr en PAP. J’ai la chance que mon tailleur accepte d’adapter à mes mesures presque tout ce que j’achète.

 

- Quelle est la pièce de votre dressing que vous affectionnez le plus ?

Ma robe de chambre ! Cela dit sans snobisme. Un cadeau de mes proches. Elle est bordeaux, en cachemire. Elle a treize ans. Elle me sert assez souvent de couverture.

 

- Quels conseils donneriez-vous aux jeunes/étudiants souhaitant se vêtir convenablement avec un budget limité ?

Ne pas succomber à des coups de cœur onéreux. Une garde-robe doit être raisonnée. La constituer prend du temps. Certains achats méritent un effort, financier j’entends. Je pense aux costumes, aux vestes et aux chaussures. A mon sens, on peut être moins exigeant avec les chemises et les pantalons. A propos des vestes et des costumes : se diriger vers des marques de PAP qui ont fait leurs preuves si l’on a un gabarit « standard ». Sinon, penser à la demi mesure. Choisir des coloris neutres. Gris ou bleu pour les costumes ; des couleurs automnales pour les vestes de tweed. Pas de gris. Du bleu marine, évidemment, pour le blazer. Plutôt que de casser sa tirelire pour acheter la paire de chaussures de ses rêves, en acheter trois paires qui soient de qualité convenable – deux paires de noires et une paire marron si l’on s’habille plutôt « formel » ; deux marron et une noire si son style est plutôt « casual ». Les faire tourner et en prendre soin. Ainsi, on se donne du temps pour monter en gamme. J’ajoute : acheter selon ses besoins et non selon ses envies. Pourquoi se ruiner dans l’achat d’un costume si l’on n’en a pas l’usage ? C’est du simple bon sens. Mais le bon sens n’est pas la chose la mieux partagée par la jeunesse.

 

- Quels livres consacrés à l'élégance recommandez-vous ?

Sur l’élégance, Le Chic anglais de James Darwen, qui est aussi un petit chef-d’œuvre d’humour, et De l’élégance masculine de Tatiana Tolstoï : l’auteur ne se contente pas d’énoncer des règles ; elle livre un point de vue argumenté et sensible sur l’élégance. Sur le dandysme : Du dandysme et de George Brummell de Barbey d’Aurevilly et Dandies de Roger Kempf. Sur l’histoire de la mode : Des modes et des hommes de Farid Chenoune.

 

- Quels sont vos modèles en matière d'élégance ?

Mes modèles ? Je ne sais pas si le mot est adéquat. Je préfèrerais parler de témoins. Fred Astaire, Philippe Noiret et, aujourd’hui, Michael Alden par exemple offrent de beaux témoignages d’élégance. Il y a aussi ces témoins anonymes croisés dans la rue ou repérés sur des images d’archives, dans des films anciens… Je regarde et j’apprends !

 

- Lisez vous d'autres blogs/magazines consacrés à l'élégance ? Si oui, lesquels ?

Les blogs : vous me permettrez de ne pas répondre ; j’ai trop peur d’en oublier et ainsi de froisser quelques-uns de mes camarades ! Disons que j’ai une préférence pour les blogs « à textes » et « à humeurs ». Les photos, c’est bien, mais cela ne suffit pas. Les magazines : le vôtre, dont j’ai presque tous les numéros ; GQ et les suppléments mode ou style de plusieurs magazines. Lire ne veut pas dire que j’approuve…

 

- Correspondez-vous avec d'autres blogueurs ? Si oui, lesquels ?

En ce moment, avec Le Paradigme de l’élégance. J’ai eu des contacts épisodiques avec les auteurs de For The Discerning Few et j’en ai de plus fréquents avec Julien Scavini de Stiff Collar.

 

- Un mot de la fin ?

Je réfléchissais l’autre jour à une possible définition de l’élégance et j’ai fini par trouver celle-ci : la distinction dans la discrétion. On doit sûrement pouvoir trouver mieux. Mais, telle quelle, cette formule traduit bien ma pensée.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires

philippe booch 21/11/2013 07:28

Lu, et approuvé.

Philippe Muller 19/11/2013 22:14

Bravo et merci pour cette publication in extenso, voilà un bel entretien (selon quels critères ? Disons : profondeur, sincérité, courtoisie). Il reflète bien la qualité constante de votre blog.

Augusto Machado 14/11/2013 18:00

Merci d'avoir posté l'original de l'entretien beaucoup plus instructif que l'article.

PAS 14/11/2013 16:16

http://www.valeursactuelles.com/dandysme-h%C3%A9ro%C3%AFsme20121121.html

Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories