Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 06:47

Le concept de président normal s'est transformé en piège pour François Hollande. Ses communicants ont pensé qu’il suffisait d’inverser le modèle présidentiel précédent pour rendre leur client populaire : après le président en yacht, celui en scooter ou en train… Profitant de la situation malsaine créée par la personnalité envahissante de Nicolas Sarkozy, ils ont cherché à faire d’une faiblesse – la banalité de François Hollande – une force. Ils se sont trompés. Ils ont oublié l’incroyable capacité d’oubli de l’opinion : le contre-modèle sarkozyste appartient déjà au passé. Aujourd’hui, c’est François Hollande  que les Français jugent  - François Hollande seul – et leur jugement est impitoyable.

Un président banal ne pouvait prendre le risque de choisir un premier ministre charismatique. C’est ainsi que François Hollande a pris pour le seconder Jean-Marc Ayrault. Entre ces deux personnalités grises, tout est affaire de nuances. L’ennui s’ajoute à l’ennui.

Voyez Hollande et Ayrault en vacances : la même absence de couleurs ; la même absence de saveur…


hollande-ayrault.jpg 

 

Le tableau n’est toutefois pas complètement monochrome. Un personnage haut en couleur a réussi à capter tous les regards. Je veux parler, bien sûr, de la compagne twitteuse de notre président. Mais que vient faire ce personnage secondaire au premier plan ? Tous les bons peintres vous le diront : mal placée, la couleur fait tache


valerie-trierweiler-vsd-copie-1.jpg

 

Une évolution positive est cependant repérable depuis la rentrée. Les communicants élyséens tentent de réparer leur erreur et de passer du contre-modèle sarkozyste au modèle mitterrandien. La décision est sage, mais n’est-elle pas un peu tardive ? Ils ont compris que le Français moyen ne voulait pas d’un François moyen à la tête de l’Etat – mais d’un président… président - soit, tradition de la Ve oblige, "monarque républicain". Ce changement de stratégie explique que, en dépit de sa promesse de candidat, François Hollande ait choisi les ors de la salle des fêtes de l'Elysée pour cadre de sa première conférence de presse. Il passe aussi par une amélioration de l’apparence. J’ai assez raillé les tenues mal coupées de François Hollande pour ne pas me réjouir des quelques efforts récents... quoique peu visibles hier soir. Une cruelle absence de style se fait toujours ressentir.

Une chose en tout cas est réconfortante : les ennuis ne nuisent pas à la forme – et aux formes – de François Hollande. Oublié, le candidat au visage hâve, au cou fripé !

… Après l’hyperprésident, place à lipo-président ?

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Personnalités
commenter cet article

commentaires

Toukandèle 22/11/2012 21:09

Normal, ordinaire, hyper, lipo, etc...
Une chose est sûre : plus personne ne roule à l'ordinaire, mais tout le monde au diesel ou au super, pour le moins...

Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories