Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 06:33

J’avais pourtant juré que je n’en reparlerais plus. Mais il m’oblige à me dédire. A cause de lui, mes serments ressemblent à ceux d’un ivrogne… ou d’un homme politique. Quand François Hollande me laissera-t-il donc en paix ? Quand aura-t-il bouclé le cycle de ses métamorphoses ?

Petit rappel des faits.

On a connu un Hollande « bon gros », jamais en retard d’une blague, le sourire facile, qui se fichait comme d’une guigne de figurer régulièrement en tête du hit-parade des hommes politiques les plus mal habillés.


francois-hollande-gros.jpgNotre prochain président ?

 

Alors, il ne rêvait pas encore d’Elysée ; ce genre de rêve, il le laissait à sa compagne, Ségolène Royal.

Et puis, sous l’influence de son nouvel amour, Valérie Trierweiler, et de quelques amis bien intentionnés, il s’est pris lui aussi à rêver.

La transformation pouvait commencer. D’abord légère (changement de lunettes, de cravate et de costume), et puis plus visible (changement de coiffure).

Mais le meilleur restait à venir : au début de l’année 2011, il nous revint méconnaissable après une diète qui lui fit perdre, selon les sources, de quinze à vingt kilos.

« Mieux vaut faire envie que pitié », dit un proverbe. Ce n’est pas que l’ancien Hollande ait jamais fait très envie, mais le nouveau, en revanche, pouvait inspirer, c’est vrai, une certaine pitié.

 francois-hollande-amaigri.jpg

 

Si sa métamorphose s’était arrêtée là, elle aurait déjà mérité d’être inscrite dans les annales de la communication politique. Mais François Hollande allait nous réserver une nouvelle surprise.

Voici qu’en ce début de « drôle de campagne » (comme il y eut une « drôle de guerre »), de discours en entretiens, Hollande ne cesse de parfaire son imitation d’un autre François qui, quatorze années durant, régna en Dieu sur la France : François Mitterrand.

Même débit saccadé, mêmes mouvements rapides de la tête, même façon de se positionner à la tribune, mêmes envolées se voulant lyriques, mêmes clignements d’yeux…

D’abord, on sourit, et puis on est troublé.

Que, sur les conseils de ses communicants, François Hollande se soit prêté à un « relooking » qui le fait ressembler à un insipide président de série télévisée, passe encore – même si une telle plasticité interroge sur l’image qu’il se fait de lui-même. « Si j’ai changé, disait-il en octobre 2010, ce n’est pas par coquetterie ou souci d’apparence, c’est pour être en harmonie avec moi-même. » (Gala) Faut-il le croire ? Feignons que oui ; l’aveu alors est terrible : qui est cet homme qui a vécu plus de la moitié de sa vie en étant l’ennemi de lui-même ?

Plus inquiétant reste toutefois ce mimétisme qui, à chaque fois qu’il nous parle, nous fait croire que François Mitterrand est sorti du tombeau… « Je crois aux forces de l’esprit. Je ne vous quitterai pas », nous avait promis ce dernier, spectral, dans son message d’adieu. C’était beau et bizarre ; ça faisait tout de même un peu froid dans le dos…

Qui eût dit alors qu’il allait se réincarner, seize années plus tard, en François Hollande ?

« Sors de ce corps, François Mitterrand ! »

Il est à craindre que le principal handicap de François Hollande, ce soit sa personnalité.

Hollande, président du déficit ? Oui. Du déficit de personnalité.

… Quelle sera sa prochaine métamorphose ?

Mon Dieu ! S’il pouvait redevenir le bouddha souriant qu’il était… la boucle serait bouclée.

Et moi, je recouvrerais la paix.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Personnalités
commenter cet article

commentaires

Capitaine Caverne 02/02/2012 12:09

Je suis loin d'être un expert, mais je ne crois pas que les ambitions élyséennes de M. Hollande soient récentes. Il me semble qu'il aurait fort volontiers participé aux primaires de 2007 si sa
compagne (ou très récente ex-compagne) ne s'était déclarée avant lui...
Par ailleurs, tout candidat à la magistrature suprême suscite généralement des doutes quant à sa stature (DSK fut probablement une exception mais d'autres doutes ont eu raison de ses ambitions). Il
ne me semble donc pas surprenant qu'un candidat cherche à « présidentialiser » son image. J'imagine que cela suppose toujours une part de reniement. On pourrait alors penser que la pertinence de
cette démarche dépend du rapport entre ce reniement et l'atteinte de l'objectif poursuivi.
Dois-je donc lire votre billet (et les précédents sur le sujet) comme le constat d'un échec à adopter l'image d'un chef d'État doublé d'un vain renoncement à ce qui fait la personnalité de François
Hollande ou comme une critique de principe de la démarche (perçue comme faustienne) ?

Le Chouan 03/02/2012 23:35



Oui, je crois aussi qu’il y pensait en 2007… mais il n’était pas prêt. La preuve : il n’avait pas maigri et ne s’était pas relooké !


Vous dites qu’il ne vous semble« pas surprenant qu’un candidat cherche à « présidentialiser » son image » et que « cela suppose toujours une part de
reniement ». Mais ne serait-on pas en droit d’attendre de ceux qui se présentent à la présidentielle, et dont l’ambition remonte souvent à l’enfance, une densité de
personnalité  digne de la fonction ? Alors, il n’y aurait pas de place pour le moindre reniement.


L’élection présidentielle sous la Ve est, dit-on, une rencontre entre un homme et les Français.


Or, qu’est-ce qui fait la personnalité de Hollande ? Un physique ? Non. Une volonté ? Pas sûr. Un regard ? Non plus.


Il y avait un sourire, de la vivacité d’esprit, un sens de l’humour. Cela même que, pour se présidentialiser, il s’efforce jour après jour de gommer…


Bizarre.


 



Toukandèle 29/01/2012 16:52

Cher Chouan,

Juste une précision : je suis un ardent militant du second, voire troisième degré.

Toukandèle 29/01/2012 16:49

Cher Chouan,
Je suis très déçu de votre parti-pris politique ! Pourquoi attaquer systématiquement ce brave Hollande qui sera notre prochain Président; sa prestance, son charisme, sa Normalité font l'Homme !
Certes, il se cherche corporellement (faux maigre, vrai gros ?) mais c'est tout à son honneur, à son âge, de n'être encore certain de rien... Il me fait penser à mon fils de 16 ans, sur lequel je
fonde beaucoup d'espoir pour l'avenir.
Un militant sincère.

N.B. : il est vrai que le choix de votre pseudonyme ne peut que vous présenter comme un suppôt de la réaction.

Nicolas 28/01/2012 13:52

Il lui manque encore l 'écharpe cinabre et le chapeau pour se "tontoniser" complétement.
Hollande, Hollande...C'est quand même mieux que cette maritorne de Martine Aubry, non ?
Je le préférais en replet, en dodu. Je lui trouvai un genre, ce qui n'est plus le cas.
Sur le fonds, il me parait comme presque tous les candidats, déclarés ou pas, encore très loin d'avoir encore réalisé l'état de la situation économique...

Nicolas

Jo 28/01/2012 13:11

"J’avais pourtant juré que je n’en reparlerais plus."

Parjure avoué à demi pardonné?

franck 26/01/2012 23:01

chouan,

je vous renvoie à la photo de hollande page 5 du figaro daté du 21 et 22 janvier 2012.

quand ça veut pas, ça veut pas, quand bien même toutes les contraintes contre nature.

franck

Julien Scavini 26/01/2012 18:55

Il serait intéressant qu'un journaliste aille vraiment poser cette question de la personnalité, et insiste. Suivant la réponse, peut-être cela pourrait-il lui servir et lui rendre sa sympathie
malgré les kilos en moins.
Mais les journalistes n'insistent jamais dans ce pays, et surtout, l'habit fait le moine, surtout l'habit insipide...

Continuez les articles sur les politiques, je m'en délecte comme d'un fin nectar !

Le Chouan 26/01/2012 19:06



La personnalité de Hollande ne suscite aucun désir, aucune curiosité - même parmi ses soutiens.


Des livres vont sortir sur lui. Je prends le pari que pas un ne sera un succès.


Amitiés.



Frédéric 26/01/2012 12:12

Après un hommage au 21 janvier, une nouvelle critique de François Hollande... Suis-je miro ou politisez vos articles élégants ? C'est votre droit, et c'est en ligne avec le titre de votre blog.
Néanmoins, lecteur assidu, à titre personnel, je le regrette, car vous n'êtes jamais meilleur que lorsque vous évoquez vos auteurs élégants en particulier lorsqu'ils sont délicieusement
réactionnaires.
Croyez en l'estime que je porte à vos publications et à leur auteur.
FHS

Le Chouan 26/01/2012 13:29



S'il y en a pour l'un, il y en a aussi pour l'autre
!


J'essaie de varier les approches et, quand c'est possible, d'avoir un pied dans "l'actu" !


Mais rassurez-vous : j'ai dans mes cartons des billets qui devraient répondre à vos attentes - sur des écrivains, comédiens, peintres... de jadis ou de naguère !


 


Bien à vous.



Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories