Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 06:54

jean-luc-petitrenaud.jpg

 

J’aime bien Jean-Luc Petitrenaud. Ce n’est pas que ce qu’il raconte me renverse. Entendre déblatérer à gueule que veux-tu de cuisine, moi, ça aurait plutôt tendance à m'écoeurer. Et, en ce moment, qu'est-ce que les médias nous servent ! Non, j’aime bien l’homme. S’il fait le show, ce n’est jamais au détriment de son vis-à-vis. Au contraire, il a toujours le souci de mettre ses invités en valeur. S’il flatte, c’est parce qu’il admire. S’il enjolive, c’est parce qu’il se passionne. Avec lui, l’artisan charcutier est un artiste, le maître boulanger un poète. Il chante les charmes d’un certain art de vivre – traditionnel et typiquement « de chez nous ». Sa France, c’est celle des escapades dominicales, des bistrotiers moustachus, des rivières et des tonnelles.

Arnys est son habilleur. De pied en cap : forestière ou veste de tweed, pantalon de velours, cravate dite "d'atelier". Parfois, un beau chandail est jeté sur la veste. Il aime les belles matières et le confort. Bougeant beaucoup, il ne doit pas se sentir entravé. Les couleurs – systématiquement vives – sont censées refléter sa fantaisie et sa joie de vivre. Mais il arrive que la personne perce sous le personnage : j’ai remarqué que le regard de Jean-Luc Petitrenaud se teintait assez souvent d’une insondable mélancolie... Mais laissons l’homme à son mystère et revenons à nos chiffons !


jean-luc-petitrenaud-pull-panta-def-copie-1.jpg

Qui aime bien châtie bien. Je me contenterai de taquiner. Jean-Luc Petitrenaud a adopté un style « chasse, pêche, nature et traditions » (version rive gauche !) qui, ma foi, ne lui va pas mal. Mais il peut s’améliorer. Il faudrait, pour cela, qu’il apprenne à bien nouer une cravate. Il faudrait, ensuite, qu’il envisage autrement la répartition des couleurs. Je m’explique : la forestière, la veste de tweed – vêtements par nature décontractés – appellent une chemise de couleur. Or, la chemise de Jean-Luc Petitrenaud est toujours blanche ! La couleur, qu’on voudrait voir à cet endroit, devrait, en revanche, se faire souvent plus discrète ailleurs. L’ensemble y gagnerait en lisibilité, en cohérence et en élégance. Jean-Luc Petitrenaud a été clown. Point besoin, par un habit trop coloré, de nous le rappeler ! Le recours, enfin, à des lignes plus marquées – plus tendues – atténuerait les rondeurs du bonhomme. Les formes molles ne sont pas faites pour lui. N’y a-t-il personne chez Arnys pour lui prodiguer des conseils ?

S’habiller, c’est un peu comme faire la cuisine. Pour réussir, il faut trouver les bons produits (rien à redire : Petitrenaud a un bon fournisseur) et avoir du savoir-faire (là, il a du pain sur la planche).  

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Personnalités
commenter cet article

commentaires

http://unregardunpeuconservateur.over-blog.com/ 15/02/2011 18:28


Si on regarde bien la première photo on voit que Monsieur Petitrenaud porte une Reverso de Jaeger-Lecoultre... Très bon choix !


Julien Scavini 14/02/2011 17:24


Les Grimbert ne sont pas très posés sur les codes... Les souliers noirs avec les tenues dépareillées sont légions, alors les chemises blanches, vous pensez bien... Les vendeurs n'y sont pas
tellement pointus. Et les Grimbert toujours, très sûr d'eux, en imposent! Je ne suis pas sûr qu'ils se préoccupent beaucoup de l'aspect 'attifé'. Matières et couleurs y sont magnifiques! En
revanche, la collection de cet été me laisse de marbre, beaucoup de pièces assez ringardes et de coupes vieillottes. D'habitude, je salue le choix des tissus pour les costumes et des accords de
matières sur les forestières.


Alexis 14/02/2011 15:57


Excellent !
La question que je me pose cependant est: peut-on être rive gauche tout en étant chasse, pêche, nature et traditions ?


Le Chouan 14/02/2011 16:32



Question existentielle... pour ne pas dire existentialiste.



Muskar 14/02/2011 13:30


Je ne comprend pas en effet que des grandes maisons comme Arnys laissent sortir de chez eux des clients plus attifés qu'habillés. Surtout quand il s'agit du Premier Ministre, qui évidemment sera
photographié sous toutes les coutures.


Philippe Booch 14/02/2011 07:16


Petitrenaud et ses onomatopées, hum...

C'est curieux ces hommes mûrs de la télévision qui s'en remettent totalement à Arny's, comme Serge Moati ou JP Coffe ou encore Jean Luc Petitrenaud.
Il semble qu'il faille porter la panoplie entière ou rien.
Les matières sont magnifiques et les couleurs audacieuses, mais mon avis est que cela transforme ces hommes, déjà pas très minces, en petits gros.
Il faut consommer l'Arnys avec modération, c'est évident.


Le Chouan 14/02/2011 16:37



Oui, s'en remettre entièrement à un fournisseur n'est jamais très bon signe. Ca sent la paresse ou ça dénote un cruel manque de confiance dans son propre goût.



Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories