Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 06:51

Ca y est ! Le fauteuil n° 32 est occupé ! Le 16 juin, François Weyergans a fait son entrée sous la Coupole. Enfin ! Elu le 16 mars 2009, il aura donc fallu 27 mois à l’écrivain procrastinateur pour se décider. Parmi les raisons invoquées pour justifier son attitude : le choix de son tailleur, qui le torturait trop (1)... Fidèle à son image, il a trouvé le moyen d’arriver en retard à la cérémonie organisée en son honneur; quinze minutes disent certains, trente minutes disent d’autres… Le retard a paru en tout cas suffisamment long à Eric Orsenna, chargé de souhaiter la bienvenue au récipiendaire, pour qu’il entame son discours en l’absence de ce dernier !

 

francois-weyergans-habit.jpg


L’addition des retards ne fut pas la seule désinvolture commise par Weyergans envers la prestigieuse compagnie. Il y eut aussi le remplacement des traditionnelles visites aux Académiciens par des lettres flagorneuses. Il y eut encore l’hommage au prédécesseur, le commissaire-priseur et romancier Maurice Rheims, rejeté - et plus ou moins bâclé - en fin de discours…

Si l’on regarde un peu le bonhomme, on est partagé entre l'amusement et l’inquiétude selon qu’on lui trouve une ressemblance avec Woody Allen ou avec… le serial killer Francis Heaulme !


francois-weyergans-heaulme.jpgFrançois Weyergans

 

francis-heaulme.jpg Francis Heaulme

 

Avant lui, Alain-Robbe Grillet, élu le 25 mars 2004 au même fauteuil 32, fit également des caprices. Il refusa obstinément de porter l’habit vert et de prononcer le rituel discours en hommage au disparu. Il porterait son légendaire col roulé sous un smoking - c'était à prendre ou à laisser. Bonne fille, Hélène Carrère d’Encausse, la Secrétaire perpétuelle de l’Académie, chercha une solution. Elle crut la trouver en proposant à Robbe-Grillet d’essayer, pour se faire une idée, l’habit du maréchal Juin. Mais quand Robbe-Grillet se vit ainsi vêtu, il partit, paraît-il, d’un énorme éclat de rire…

La situation se bloqua et Robbe-Grillet mourut sans avoir jamais siégé à l’Académie (2).


alain-robbe-grillet.jpgAlain Robbe-Grillet


Au-delà de l’anecdote, la désinvolture dont témoignent de tels agissements me semble révélatrice d’un état d’esprit propre à notre temps. On retrouve, à l’œuvre, cette manie d’un certain milieu artistico-intellectuel de dissimuler sous le décalage et la dérision des motivations pas très glorieuses... Le matin même de son entrée sous la Coupole, j’ai entendu Weyergans dire à la radio qu’il faisait ça « pour sa petite-fille Chloé », ravie à l’idée de voir son grand-père « déguisé ».

Ce que déguise d’abord ici François Weyergans, ce sont ses intentions !

Bien sûr qu’il faut être vaniteux pour souhaiter entrer à l’Académie ! Mais comment se l’avouer quand on s’appelle Alain Robbe-Grillet ou François Weyergans ? La vanité, c’est bon pour les autres – pas pour eux ! On se moque des honneurs que, cependant, on quémande. Alors, on ne joue pas le jeu, on casse des codes séculaires, on tourne le système en ridicule sous le regard complaisant des médias. Finalement, on ajoute l’orgueil à la vanité. Mais quoi de plus pathétique, au fond, que cette incapacité puérile et cabotine d’assumer ses choix ?

Je me souviens de l’émotion qu’étreignait Jean-Loup Dabadie quand, le 12 mars 2009, il fut intronisé par ses pairs. Son sourire pur, enfantin m’avait touché. On était loin du sourire ironique et désincarné que nous servait Weyergans le 16 juin dernier…

 

jean-loup-dabadie.jpg Jean-Loup Dabadie

      ______________________________________________________________________________________________
1. Finalement, Weyergans a choisi Agnès B. Tout ça pour ça...
2. A partir de cette histoire d'éloge de Maurice Rheims toujours différé, la fille de celui-ci, Nathalie  Rheims, a récemment publié une farce policière intitulée Le Fantôme du fauteuil 32.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires

salim 13/12/2011 02:48

G croisé de Villepin sur les champs cet été, nous avons échangé qq propos!
Par contre à la télé lors de sa déclaration, nous avons pu remarquer son inélégance combiné a son physique en réalité moyen.
Il a ce qu'il faut pour faire un président, je vote pour lui devant françois, Nicolas, Mélenchon, Marine et bien sûr Montebourg (je suis vos conseils).
il y a de la poésie dans son personnage

nicolas 14/07/2011 11:17


Merci de cette information car je ne connaissais pas ce François Weyergans....Il est le nouveau Edern Hallier ?

Nicolas


Orgel 12/07/2011 13:07


"L'Académie est le chef d'oeuvre de la puérilité sénile" Victor Hugo


Le Chouan 12/07/2011 13:51



Cette anecdote sur l’Académie : Cocteau, dans son discours de réception, compare les Académiciens à "quarante sirènes à queues vertes". Alors, je ne
sais plus quel Académicien de glisser à son voisin : « Il sera bien déçu… »


 



Julien Scavini 11/07/2011 22:36


Je serais curieux de voir de plus près ce frack Agnèe B.

Ce monsieur se veut hors du système, qu'il aille chez un petit tailleur, ce serait faire preuve de plus de liberté d'esprit.


Toukandèle 11/07/2011 17:17


Cher Chouan,

Une fois de plus, en total accord avec vous : veulent-ils en être sans le montrer et tourner cela en dérision, ou ne veulent-ils pas en être, alors pourquoi font-ils acte de candidature ?
Le plus curieux est que les Académiciens Français votent quand même pour ces tristes messieurs (Weyergans et Robbe-Grillet), ne les connaissent-ils pas bien ?


Le Chouan 11/07/2011 18:34



Oui, la complaisance des médias, on y est habitué (à ce propos, j'aurais pu préciser que dans sa "conquête", Weyergans était conseillé par son ami... Jean-Luc Delarue), mais celle de
l'Académie... on ne comprend plus !  Qu'elle se soit ainsi aplatie devant les caprices d'un vieux gamin qui n'est tout de même pas l'écrivain du siècle reste pour moi un mystère. Et un motif
de déception.



Anonyme 11/07/2011 15:10


Bien envoyé !


Olivier 11/07/2011 11:26


Pathétique en effet, le conformisme de ces pseudo-anticonformistes. J'adhère totalement à votre analyse et à votre point de vue. Vanité, orgueil et crétinerie ajouterai-je.

Bref, passons vite à autre chose.

Amitiés.


Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories