Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 13:27

Receviez-vous, comme moi, le Catalogue général annuel de Kettner ?

Il a cessé d’être édité en 2008. J’adorais feuilleter ce fort volume - non pour ses pages « armes et munitions » (si je chasse, ce sont les idées noires et il est des jours où j’aimerais être meilleur fusil !), mais pour sa sélection de vêtements. On y trouvait des articles de marques plus ou moins connues : Elch, Sanderson, Hopkin’s, Le Chameau, Barbour, Steinbock, Beretta… Tenez, à propos de Beretta, voyez avec quelle poésie la veste vintage de la Maremmana était présentée : « Elle est ornée de découpes extraordinaires formant de grandes poches sur le devant et des poches repose-mains chaudement doublées. Les découpes se poursuivent au dos formant un carnier fermé par des boutons. Un grand pli creux au milieu du dos fermé d’un zip donne une aisance parfaite. Bretelles amovibles intérieures et doublure à petits carreaux. Un merveilleux vêtement de chasse et loisirs. » On y trouvait les grands noms du style autrichien, Giesswein, Geiger (ses vestes en laine foulée), Linzner, Lodenfrey (sa collection rustique), Schneiders  Pensez donc, on pouvait faire venir jusqu’à chez soi - au fin fond de l’Ardèche ou de la Bretagne - un gilet Laksen avec deux grandes poches à soufflets :


 

des knickers en cerf (649 euros tout de même en 2008) :



ou des chaussettes Pennine à revers jacquard avec leurs « garter » :



Et je passe sur les superbes sacs de diligence ou de battue ou sur les couteaux Leatherman ou Victorinox…



Mais je ne passe pas sur les pages « femme ». Là, non, je m’arrête, je regarde et je rêve:

 


A chacun ses mystères. La beauté blonde et nattée ultra-rhénane a toujours suscité en moi un trouble inexplicable :

 "O belle Loreley aux yeux de pierreries
De quel magicien tiens-tu ta sorcellerie ?"


Qu'y puis-je ? Les costumes bavarois et autrichiens, folkloriques et désuets à souhait, me mettent en émoi.

 

Pour toutes ces raisons, je regrette le catalogue Kettner. Et puis, grâce à lui, je rajeunissais. Je redevenais le petit garçon qui se jetait sur les gros catalogues La Redoute et Trois Suisses dès que sa mère les recevait. Je retrouvais la même joie - sinon la même innocence.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires

tahozen 04/12/2009 19:41


Moi, j’ai plutôt le souvenir de vendeuses de chez Kettner ; des femmes à la personnalité très très affirmée : genre « Diane chasseresse » qui culbute les veneurs dans les fourrés. Des ogresses.
Bref, elle m’effrayait.


Elfedelanuit 04/12/2009 18:50


Le problème de Kettner, c'est (était) les vendeurs très pédants qui snob le client qui ne vient (venait) pas en Range Rover ou classe G de l'année. Fortement ressenti au magasin de Metz. Mais
c'était ma bible de chevet adolescent avec plein de beaux articles et d'autres euh... d'époque...


Olivier Thomas 04/12/2009 00:10


Je ne savais pas que la catalogue Kettner a cessé sa parurion. Comme vous, je l'ai reçu et feuilleté bien plus pour la mode(les jupes larges en loden, quelle élégance) que pour la partie
chasse.
Je suis passé au magasin il y a quelque temps mais j'ai trouvé que le rayon mode a beaucoup décliné au profit de vêtements sportswear d'une banalité affligeante. Il ne reste que Mettez qui me fasse
encore rêver.
Bravo pour votre blog, continuez aux antipodes des canons du laisser avachissant actuel.


Le Chouan 04/12/2009 11:08



Je viens de visiter le site Kettner. L'offre s'est considérablement raréfiée. A noter, tout de même, la Liddesdale de Barbour (olive), une veste de chasse Magee et une veste en velours (écureuil)
Novasport.
Merci beaucoup de vos encouragements.
Amicalement,

Le Chouan



Olivier 02/12/2009 23:54


Bonsoir !

Je sens que je vais le regretter aussi, le catalogue Kettner. Alors même que je n'en avais jamais entendu parler jusqu'à ce soir ! Tant il est vrai que les photographies sont alléchantes. Il faut
dire que j'ai un faible pour les "Gladstone bags" (dont j'ignorais qu'on les désignait en français sous l'appellation "sacs de diligence"), merveilleux sacs, fort lourds au demeurant, mais
tellement élégants (et qui, ne vous en déplaise, s'assortissent parfaitement aux MacFarlane), surtout une fois que les ans se sont appliqués à réparer du neuf l'irréparable outrage !

Sinon, j'entrevois dans ce joli lapsus clavis ("qui puis-je ?") des perspectives psycho-philosophiques tout à fait prometteuses ! :) - J'abandonne toutefois à d'autres le plaisir de les exploiter,
car bigre ! il se fait tard.


Le Chouan 03/12/2009 07:23



Oublions le lapsus clavis - je corrige - pour ne nous souvenir que des beaux sacs de diligence ! Les costumes bavarois et autrichiens m'ont définitivement égaré !
A propos du MacFarlane : un manteau respectable en soi. Mais qui (!) le porte de nos jours a l'air costumé.



Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories