Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 08:46

Les publicités sont conçues pour faire vendre. C’est un truisme. Pourtant, à en voir certaines, on s’interroge.

 

Barbour

On s’attendait à mieux de Barbour. Sans doute la marque, avec une photo de ce genre, cherche-t-elle à attirer vers elle une clientèle plus jeune. Au final, elle risque de décevoir ses adeptes. Quant à la nouvelle cible visée, sa prévention contre une marque qu’elle juge vieillotte et conventionnelle l’emportera sur tout le reste.



Paul and Joe

Pour ceux qui, en lunettes noires, veulent jouer les stars du samedi soir. Le haut habillé (mais il faut voir comment…), le bas décontracté. Une idée assez bête pour être celle d’un styliste. Regardez la longueur des manches de la chemise et celle du pantalon : le mannequin pressenti se serait-il désisté au dernier moment et aurait-il été remplacé par un collègue plus petit ? Comment ? C’est voulu ? Ah ! ces stylistes !



Mise au green

Une marque sportswear dont le logo (trois vaches à la queue leu leu) laisse songeur. En matière de bestiaire, on préfère encore le crocodile ! Le catalogue automne-hiver 2009-10 était rempli d’horreurs : beaucoup de chemises à carreaux et de pulls rayés atrocement colorés. Cet exemple parmi tant d’autres :


 

Dockers

Quand le look s’invite chez Dockers, ça fait mal ! Voici une tenue pour ceux qui aiment qu’on les déguise – et tant pis si c’est en idiots de village. Notez la chemise boutonnée jusqu’en haut (façon deschiens), les bretelles descendues, la casquette de marin enfoncée jusqu’aux oreilles…



Burberry

Un aimable petit couple d’anorexiques prêts à se rendre à un enterrement. Lui, manteau trop grand (style manteau de grand-père) et mal coupé : notez l’emmanchure ! L’ampleur du manteau croisé porté déboutonné est impressionnante – d’autant plus qu’elle contraste violemment avec l’étroitesse du trench noué très serré de la brindille.


 

Gentleman farmer

Une tenue de petit vieux. Au printemps, les retraités affectionnent ce genre de camaïeu beigeasse. On chercherait en vain un rapport entre l’image et le slogan : « Etre et se comporter comme un gentleman. » Un trait d’humour ?

 

 

Paul Smith

De l’art de mettre en valeur un défaut. Si vous avez un cou de girafe (remember David Martinon) et qu’il fait votre fierté, alors n’hésitez pas : imitez le mannequin de la photo ; portez une veste aux épaules bien basses sur une chemise dont le col pose trop bas et dont les tombants sont minuscules. Notez encore la terrible association des couleurs. Pour ceux qui achètent en fonction de la marque et pas du vêtement. Ils y mettent le prix et le font savoir. Comme les sapeurs ou comme le mannequin de la photo, ils usent de stratagèmes pour que l’étiquette intérieure se voie. Puéril. Un peu moins de twist, Paul, et un peu plus de classic !


Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires

Antoine Bienvenu 15/04/2010 16:14


J'adore ton article. très bien vu :)


L'Homme chic 07/04/2010 12:19


Cher Chouan,
Que votre article drôle, et malheureusement, que votre article est vrai…
Entre le pantalon trop long de Paul&Joe, et le manteau croisé, ouvert, beaucoup trop grand de Burberry, mon pire favori reste Paul Smith et ses coupes totalement inadaptées…
Ces « créateurs » oublient que les gens ont des morphologies différentes et par là même, les règles les plus élémentaires de l’élégance.
Peut-être nous prennent-ils pour des pantins uniformes qu’ils peuvent manipuler par leurs seuls noms…


Julien Scavini 02/04/2010 23:09


J'adore :) j'ai bien ri!


Isaac 02/04/2010 09:32


Héhéhé, pas de surprise s'agissant de Paul & Joe, ou Paul Smith.
Quant à Burberry, là, bien vu, ce n'est pas un problème de style, c'est la famille Adams !
Un peu dur avec Barbour du coup, non ?
Amicalement,
Isaac


ArdaParaSubire 02/04/2010 01:37


"Quant à la nouvelle cible visée, sa prévention contre une marque qu’elle juge vieillotte et conventionnelle l’emportera sur tout le reste"
Je me retrouve parfaitement dans cette description. J'aimerais changer d'avis mais n'ai pas encore trouvé la photo "déclic" qui me fera aimer cette pièce. Peut être dans un prochain article ou qui
sait...avec le poids des ans!
Sinon toujours un plaisir de vous lire et d'accord avec le reste de l'article aussi.


Fifi brin d'acier 01/04/2010 12:38


Bien vu pour "l'idiot du village" et l'aimable petit couple d'anorexiques" : j'ai bien ri !
Décidemment le Chouan, vous êtes d'un irrespect de bon aloi.
Longue vie à votre blog !


Flo 31/03/2010 19:26


Tout y est vrai ... Et cette cravate de Paul Smith : Beurk !


Olivier 31/03/2010 09:35


Une volée de bois vert (c'est le printemps !) bien méritée !

Mais à vrai dire, qu'attendre de ces marques qui rivalisent de vulgarité ? Jusqu'à Barbour qui... file décidément un mauvais coton ! Au diable toutes ces "griffes" ! Moins de marques et plus de
savoir-faire, tel devrait être, pour l'homme de goût, le principe de base en matière d'achat de vêtements.

Mais je prêche un convaincu. D'ailleurs, en bon gentleman, je suppose, vous n'achetez pas de vêtements : vous avez des vêtements. :)


Le Chouan 31/03/2010 13:46



Votre dernière remarque me montre que vous avez bien lu l'article que Bruce Boyer a publié dans The Rake - une leçon d'élégance ! -, traduit par notre ami PG.


"Je n'ai pas acheté de vêtements depuis des années." Une question toutefois : où finit l'élégance ? où commence le snobisme ?


"Plus de savoir-faire", oui, et - on ne le dira jamais assez - une exigence de beauté !


Mais, moi aussi, je prêche un convaincu.



Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories