Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 06:50

Mélanger le neuf et le vieux.
Mélanger le cher et le bon marché.

Porter négligemment les choses chères.

Négliger l’ « habillé ». Habiller le négligé.

Se défier des marques. Se démarquer.

Haïr la vulgarité.
En toute situation, avoir de la tenue. Ne jamais se déboutonner. Rechercher la correction.

Etre distingué. Mais pas par n’importe qui.

Ne jamais succomber au trop. Dans le doute, préférer le pas assez.

Connaître les règles, mais ne jamais donner l’impression de les avoir apprises.

Etre capable de justifier ses choix, mais ne jamais le faire.

S’habiller selon son génie - je veux dire sa nature.

Ne pas rechercher l’originalité pour l’originalité. Etre original - être soi - au milieu de copies.

Suivre son mode - pas la mode. La mode est mineure. Son mode est majeur.

Ne pas concevoir l’élégance vestimentaire comme une fin en soi, mais comme une discipline - c’est le mot - de l’art de vivre.

Choisir le beau comme voie vers le bien et le bon. L’esthétique peut mener à l’éthique.

Tendre à l’unité. Unité : maître mot.

Etre parfaitement naturel. Donc ne pas l’être naturellement.

Choisir la lenteur. Les pauses - pas les poses. Si le temps c’est de l’argent, être milliardaire en temps perdu.

Ne jamais parler d’argent. Face à lui, faire les trois singes… Se boucher les oreilles, fermer les yeux, mettre la main devant la bouche. Et puis, surtout, se pincer le nez.

Etre réservé. Avoir de la réserve, comme on dit en avoir sous le pied.

Etre superficiel. L’être avec profondeur.

Soigner les détails, mépriser le voyant.

S'habiller selon le temps -toujours; s'habiller selon son temps - un peu.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires

Guillaume BO 06/11/2013 01:53

Chapeau...bas.

bigstop 05/11/2013 14:30

L'argent: "Face à lui, faire les trois singes… Se boucher les oreilles, fermer les yeux, mettre la main devant la bouche. Et puis, surtout, se pincer le nez.". N'est-ce pas là une de ces "poses"
dénoncées à la ligne du dessus ?

L'Homme Lyonnais 04/11/2013 12:58

Sublime, aussi bien sur le fond que sur la forme.
Un manifeste de l'élégance!

Bravo.

Le Collectif de L'Homme Lyonnais qui se délecte d'un tel billet.

Nicolas 03/11/2013 10:32

C'est remarquablement écrit...Admirablement posé, mis là sous nos yeux.
Nous devons être nombreux à nous dire "comme j'aurais aimé écrire cela"....

Ce petit texte est un condensé de sagesse, de philosophie, un traité de "l'être". Il sonne 19iéme, mais il guidera et éclairera l'homme contemporain. Il me semble qu 'il emprunte notamment à la
pensée grecque classique, la Renaissance italienne, à Kippling...Mais bien plus.
Merci de m 'avoir...éclairé... J'aime quand vous êtes du côté de la lumière.
Je ne veux pas me laisser leurrer par votre habile apparence de sérendipité; je me rends bien compte de la profondeur de vos conclusions.. Avec ce petit texte c'est un fond immense que vous faites
remonter à la surface.
Avec respect,cette fois

Nicolas

Eric Vaillon 01/11/2013 20:20

" L'indépendance et la perte de temps sont devenues les deux grands luxes de notre époque "

Paul Morand ( Entretiens avec Paul Morand 31 juillet et 14 août 1971)

Toukandèle 01/11/2013 13:47

"... Flatter celui dont la vie ne tient qu'à un fil tenu entre vos doigts et envoyer paître celui qui vous étrangle et tient votre vie entre ses mains..."

Dit par Clint Eastwood dans "Chasseur blanc, Coeur noir"

adrien 31/10/2013 23:36

on retrouve ces vertus dans la mise page. Bravo !!!

Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories