Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 11:31

Quelles couleurs ? Comment les assortir ? Vaste sujet ! Rappelons d’abord les règles en vigueur. Nous verrons ensuite comment nous pouvons, dans une certaine mesure, nous en écarter.

- La couleur des chaussettes doit s’accorder avec un élément du haut de la tenue (veste, chemise, cravate, pochette, pull-over).

- Les chaussettes sont à choisir aussi foncées que les chaussures, sans contraster violemment avec le pantalon et les autres vêtements. Vous portez, par exemple, un blazer bleu, une chemise bleu clair, un pantalon de flanelle gris moyen, des chaussures marron foncé. Des chaussettes bleues alors s’imposent, qui rappelleront le blazer et la chemise. Leur ton sera foncé pour s’assortir à vos chaussures. Si vous aviez opté pour une chemise rose, vous auriez pu choisir des chaussettes bordeaux. Compliquons un peu. Vous portez, car c’est le printemps, une simple chemise bleu ciel, un chino et des chaussures marron foncé. Quelle nuance de bleu allez-vous choisir pour vos chaussettes ? « Une nuance claire », répondront les uns, qui privilégieront l’accord avec la chemise et le chino… au détriment de celui avec les chaussures. « Une nuance foncée », diront les autres, songeant au marron sombre des chaussures… mais passant outre le ton du pantalon et de la chemise. Le choix d’un bleu moyen constituerait la meilleure – car la plus harmonieuse – solution.

Dans les cas litigieux (… et nous savons tous qu’ils existent !), on peut généralement s’en sortir en accordant les chaussettes avec le pantalon ou avec la chaussure. Pantalon grischaussettes d’un gris équivalent ; chaussures marron clairchaussettes d’une couleur et d’une nuance voisines.

Voilà pour les règles. Elles laissent, on le voit, peu de place à la fantaisie. Brun, bleu ou vert foncé, gris, bordeaux… Tant mieux pour ceux que ces couleurs tristounettes contentent. Mais si, comme moi, vous n’avez pas renoncé à porter des chaussettes aux coloris vifs, des accommodements sont à chercher. L’important est moins d’appliquer scrupuleusement une règle que d’être fidèle à son esprit. Voici comment je procède : j’accorde mes chaussettes avec un élément haut de ma tenue, mais je ne me soucie pas du respect des nuances ; je m’autorise aussi des contrastes assez osés avec mes chaussures, au moins quand je porte un pantalon clair. Ainsi je fais aller des chaussettes fuchsia avec un blazer bleu, une cravate tricotée bleue à pois brodés, un pantalon gris clair et des chaussures en veau-velours brun pourvu que la chemise soit rose, ou bien des chaussettes bleu clair avec un chino beige clair et des chaussures marron foncé si la chemise est bleu foncé. On pourrait aussi imaginer que la couleur des chaussettes soit complémentaire de celle d’un élément du haut – osé mais cohérent ! Par exemple : chaussettes vertes et chemise rose.

Dans tous les cas, les couleurs vives seront réservées à la journée.

 

A droite, la solution attendue : costume gris, derbys noirs (!), chaussettes noires. A gauche, "proposition chouanne" : costume gris, richelieus bruns en veau-velours, chaussettes parme. En haut, par exemple, chemise rose à rayures pyjama et cravate tricotée bleu foncé.


Deux couleurs ont, concernant notre sujet, un statut particulier : le jaune et le rouge. Le jaune est passé de mode même chez les élégants, et c’est bien dommage. Maurice Chevalier accompagnait ses costumes pied-de-poule blanc et noir de chaussettes de cette couleur. C’était, dit-on, très heureux. Je le crois volontiers. Une de mes premières émotions esthétiques en matière d’élégance fut la vision d’un ami de mon grand-père qui avait choisi la même combinaison.

Les chaussettes rouges sont connotées de préciosité, peut-être par assimilation aux talons rouges que portaient les nobles élégants du XVII° siècle. L’International Herald tribune rapportait en 1930 à propos d’Edouard VII : « Il porte invariablement une cravate rouge et des chaussettes rouges. » Edouard Balladur fut moqué pour avoir osé quelquefois en porter. Les lecteurs du Monde se rappellent sûrement les deux petites taches pourpres dont le caricaturiste du journal, Plantu, colorait les chaussettes de celui qui était notre Premier ministre. C’était sanglant ! La chaussette rouge joue sur certains esprits un rôle comparable à celui de la muleta sur le taureau. Je me souviens d’une passe d’armes médiatique entre Frédéric Mitterrand et le réalisateur Jean-Jacques Beneix, celui-ci reprochant à l’autre ses chaussettes rouges qui, disait-il, le discréditait pour parler des grands problèmes qui agitent notre pauvre monde !...


Publicité Hackett


« Kindy, les chaussettes ne se cachent plus ! », disait une publicité dans les années 80. La marque existe-t-elle encore ? Le slogan, en tout cas, n’a pas fait florès. C’est noires que les chaussettes se vendent aujourd’hui le mieux. Vivant cachées, nos chaussettes vivent-elles au moins heureuses ? On les néglige, on les méprise, on les maltraite… Il est grand temps de changer le regard que nous portons sur elles. Aimons-les ! Faisons-les rougir ! Qu’elles recouvrent – et vite – de belles couleurs !     

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Accessoires
commenter cet article

commentaires

Mathieu de Bonneuil 15/12/2012 22:09

Moi, je ne porte que des chaussettes de couleur rouge. Et je fais un bras d'honneur à tous ces moutons!

frederic 15/03/2010 15:37


Cest vrai un peu de fantaisie cela fait du bien dans ce monde ou tout est formaté, nous proposons sur notre site des chaussettes pour laisser libre court a votre imagination.


djam 29/12/2009 11:53


Je viens juste de commander deux paires de Gammarelli l'une rouge l'autre mauve... j'ai hâte de me faire chambrer par mes collègues :)

Ces même collègues qui, lorsque je mets un costume prince de Gales avec un col roulé mauve me fond de gros yeux. Ou qui ne comprennent pas comment à 30 ans l'on puisse mettre une casquette et veste
(Hackett) à chevrons gris, et qui plus est avec les coudes de rapiécés :)

Quant à moi je ne comprends pas comment l'on peut se complaire à vouloir ressembler à tout le monde, voir même parfois à rien.


Le Chouan 30/12/2009 19:33


"Quant à moi, je ne comprends pas comment l'on peut se complaire à vouloir ressembler à tout le monde, voire parfois à rien."
100% d'accord !


L'éboueur 21/12/2009 12:10


Qu'en est-il des lacets fantaisistes ? Altan adopte différents coloris : écru, bleu, violet etc, généralement en accord avec la patine ou, au moins, un autre élément du soulier. Quant à la marque
Emling, elle communique là dessus actuellement : "Enlaçons-nous !". Les chaussures, puis les chaussettes, puis les lacets ... casse tête !


Le Chouan 28/12/2009 21:09



Cette "fantaisie" ne m'avait pas échappé. Plusieurs marques, en effet, y ont succombé : celles que vous citez et encore Pertini, Bowen... Accorder la couleur de ses lacets à un élément de sa
tenue, après tout, pourquoi pas ?... mais est-ce bien utile ? Sans aller jusque-là, on peut aussi penser aux lacets contrastants - clairs sur cuir (généralement veau-velours ou daim) sombre. Fred
Astaire le faisait dans le but d'attirer le regard sur ses pieds quand il dansait (à ce sujet, voir aussi mon billet Michael Jackson est mort... vive Fred Astaire !)
Amitiés,



Boblayr 27/11/2009 12:42


J'ai longtemps été amusé par les chaussettes de cardinal de chez Gammarelli que portait Balladur. J'en riais, mais désormais, j'en porte et les adore !


Julien Scavini 02/11/2009 19:15


Correction: Ah mais alors, je suis entièrement d'accord avec l'article, et bravo pour la citation d'Hackett, un maison qui m'est chère!

En tous les cas, j'essaye toujours de mettre des chaussettes bleues, en accord avec mes chemises (qui sont presque exclusivement de bleus...). Je trouve que c'est du meilleur effet avec le
chaussures marrons.

Il me semble que les anglais appellent ces chaussettes voyantes 'free lance socks'...

Je me souviens également de mon vendeur chez Hackett (Hamed pour ne pas le citer) qui me racontait que certains clients ne voulaient pas de pantalons à bas anglais (càd coupés à la cambrure de la
chaussure, donc plutôt court) parceque dixit: on verrait leurs chaussettes... Et qu'ils n'en étaient pas fiers... trous, couleurs triste, voire même pire, tintin et gros minet...


Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories