Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 07:16

 

 

L’autre jour, le hasard m’a fait

Faire une triste découverte.

Sur la toile, on me décriait

En des termes qui déconcertent…

 

Contre l’un ou l’autre, j’ai pu

Envoyer des piques perfides –

Un Chouan n’est pas toujours vêtu

De lin blanc, de vertu candide !

 

Il m’est quelquefois arrivé

D’écrire à voix un peu trop haute

Sur des sujets de société.

Mon Dieu, c’est ma très grande faute !

 

Pour cela, ai-je mérité

Que le forum d’En grande pompe

Me voie facho à petits pieds

Et, contre moi, des lances rompe ?

 

Messieurs, si le cœur vous en dit,

Traitez-moi de réactionnaire,

De passéiste rabougri,

De vieille chose atrabilaire ;

 

Ajoutez que je sens le vieux,

Que ma prose a mauvaise haleine,

Que je pense comme un Crayeux...

Donnez-vous donc un peu de peine !

 

Montrez votre imagination,

Cherchez le mot juste, l’image

Qui emporteront l’adhésion

Et vous donneront l’avantage !

 

Mais ne me lancez pas – ça non ! –

Ainsi qu’une boule puante –

L’injure de « nauséabond »

Qui les cerveaux évidés hante…

 

Reniflez avec votre nez

Et pensez avec votre tête ;

En la creusant, vous trouverez

Bien quelque chose de moins bête…

 

Pardon, je vous ai chatouillés

Et vous souffrez dans la seconde…

Il est bon d’aller consulter,

      Messieurs, quand les… nausées abondent !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires

Toukandèle 31/05/2014 11:57

"NAUSEABOND" : adjectif à la mode qui tue (ou est sensé tuer...) celui ou celle, le concept, l'idée auxquels il est appliqué ?
Ridicule, il ne s'applique qu'aux émanations dues au manque d'hygiène, à certains pourrissements de matières organiques ou végétales, à des bactéries transformatrices... Rien de tout cela dans vos
chroniques et articles, chers Chouan ! Continuez sous mes encouragements, et si certaines idées vont à l'encontre du "politiquement correct" inversé d'aujourd'hui, qu'ils en prennent de la
graine.
Bien à vous,

Erwan 27/05/2014 22:24

Haha! Splendide et généreux feu d'artifices. Sympathique défi à vos contradicteurs.
Erwan

JLS 24/05/2014 20:45

Cher Chouan,

Quel plaisir renouvelé de vous lire ! Une fois de plus, vous frappez avec autant d’élégance que de justesse.

Oserai-je cependant me faire le Renard de la fable ? En effet,

« (…) manger moutons, canaille, sotte espèce,
Est-ce un péché ? Non, non. Vous leur fîtes Seigneur
En les croquant beaucoup (trop) d'honneur. »

Votre lecteur toujours conquis,

JLS

Conrart 24/05/2014 17:04

Ce blog prétendument "nauséabond" est à mes yeux irremplaçable, faute d'équivalent sur écran, comme sur papier. Son importance tient à ce qu'il insiste sur la valeur morale du vêtement, point
essentiel que n'enfonceront jamais les amateurs de belles "pompes".
S'habiller, c'est s'entourer d'une atmosphère morale. Ce qui nous environne influence notre être sans manquer; et cela est encore plus vrai de ce que l'on porte sur soi.
L'habit a toujours servi à incarner une fonction, son pouvoir d'évocation ranimant en l'homme l'archétype poursuivi. S'il ne confère pas la personnalité de rigueur, il favorise son éveil et seconde
son maintien. Il était donc bienvenu, malgré les reproches suscités, de consacrer une chronique à la tenue de majesté du pape, pour la comparer à celle, insignifiante, de notre Chef d'Etat. Par
l'effet de l'habit, l'un est élevé au rang de sa fonction, l'autre est abaissé en dépit de la sienne. Il n'est nul besoin d'être catholique ou royaliste pour l'avouer - c'est d'ailleurs un juif qui
l'écrit - mais il faut être convaincu que l'habit, avant d'être une affaire d'élégance, est une question de dignité.
Je finis en révélant quelle bienveillance me témoigna le Chouan, un jour que je fis paraître sur son blog un message malheureux qui affichait des données personnelles. C'est là une attitude que je
ne m'attends pas de trouver sous l'apparence de moralité des commentateurs "en grande pompe".

LM 24/05/2014 09:44

Cher Chouan,
Merci pour ces lignes et pour vos billets toujours savoureux.
Cette mésaventure me rappelle une citation de Châteaubriand :
"Il y a des temps où l'on ne doit dépenser le mépris qu'avec économie, à cause du grand nombre de nécessiteux".
Visiblement ce forum d'auto-proclamés "calceophiles" est dans le besoin !
Bien amicalement,
LM

Romain.B 23/05/2014 21:42

Cher chouan,
Je vous suis régulièrement depuis 2009.

Votre façon de traiter l'élégance, en "l'élevant" si je puis dire, en développant par exemple les liens entre celles ci et l'Histoire, la littérature, l'Art, la Politique, m'ont toujours beaucoup
plu.

Votre plume, votre oeil, votre gout, m'accompagnent depuis que j'ai 19 ans, et rien de vos mots ne m'a jamais déçu ou choqué.

Je profite donc de votre réponse raisonnée que vous offrez aujourd'hui à vos détracteurs pour vous exprimé mon plus profond soutien et tous mes remerciements pour votre travail.

Xavier 23/05/2014 15:51

Quand je disais qu'un costume "bespoke" ne fait pas l'homme intelligent :

http://www.leparisien.fr/international/poutine-compare-a-hitler-le-prince-charles-jette-un-froid-avec-la-russie-22-05-2014-3862687.php

Un lecteur 23/05/2014 09:53

Que voilà une réponse bien tournée !

Mathieu 23/05/2014 09:41

ERRATUM: un "i" mal tapé dans "faisez"!

Mathieu 23/05/2014 09:36

À l'attention de belisaire

Si, cher Monsieur, vous faisez référence à mon commentaire qui supposait, avec un ton sûr je le concède, que le Chouan était membre ou sympathisant Action Française, laissez-moi vous dire que je me
suis trompé sur ce point. Je croyais avoir reconnu sa plume sur un de leurs sites – il se trouve que je n'ai jamais retrouvé l'article en question, et il est clair que mes pensées ont dû se
confondre.

Il est évident que le paysage esthétique de l'auteur de ce blog rejoint parfois celui des contre-révolutionnaires (la chouannerie, Barbey, etc.); cependant je ne vous apprends rien en disant qu'à
notre époque, ce n'est plus une option politique telle qu'elle l'était encore sous la IIIe, mais un simple objet d'étude, une passion littéraire et morale. En d'autres termes, il est impossible de
classer politiquement le Chouan tant le temps ne suit plus; il s'agit de gens qui ne sont habitués à lire des avis francs et une ligne cohérente d'où émane une certaine idée de rigueur,
systématiquement classée comme fasciste en l'an de grâce deux mille quatorze.

Excusez mon manque de clarté,
Mathieu

Le Chouan 24/05/2014 11:14



Merci.


"Paysage esthétique". Intellectuel et sentimental aussi.


 



philippe booch 23/05/2014 07:20

Nauséabond... la boule puante est lancée.
Le point Godwin n'est pas loin là, que c'est couillon.

FMR 22/05/2014 23:10

« Cher FMR : à quoi pourrait bien ressembler selon vous un anticonformiste aujourd’hui ? »

Hé monsieur du Chouan, c'est une question difficile, le terme est protéiforme et coule entre les doigts...

Quand l'anticonformisme est une réaction primaire à un épouvantail (le PS, le féminisme, le « progrès », ...) ce n'est finalement que du conformisme. Et le plus conformiste des conformismes est
celui de l'anticonformisme...
(C'est ce que je prétends déceler dans certains commentaires)

Ce terme est aussi difficile à définir que le dandysme ... tiens, dans un billet sur le "dictionnaire du look" [1] vous citiez la définition des auteurs : « C’est avant tout une posture
intellectuelle reposant sur la création d’un personnage idéal et absolument original, hors des courants et des modes. » Il y a de ça. L'anticonformisme serait pour part un dandysme ?
Et pour un chrétien comment être contre les usages établis ? « Vivre dans le giron du Diable et nager dans l'ivresse de Dieu » comme propose le Faust de Crespin et Dhoyen [2] ?
Et puis, faudrait-il être en retrait ?
« Mais rien n’est plus doux que d’occuper solidement les hauts lieux fortifiés par la science des sages, régions sereines d’où l’on peut abaisser ses regards sur les autres hommes, les voir errer
de toutes parts, et chercher au hasard le chemin de la vie, rivaliser de génie, se disputer la gloire de la naissance, nuit et jour s’efforcer, par un labeur sans égal, de s’élever au comble des
richesses ou de s’emparer du pouvoir. » [3]
Une dose d'anarchisme (qu'on se rassure, il en est de droite) donc.

Pour ce qui est de l'aspect physique, un anticonformiste n'a pas l'air à la mode, et ne donne pas dans le narcissisme ambiant. [4] Ça laisse une certaine latitude.

En ouverture, un extrait (anticonformiste ! et me rappelant Lucrèce et Cossery) de la « Réponse de Hsi K'ang à la réfutation pas Hsiang Tseu-ts'i de son essai sur l'art de nourrir le principe
vital » [5] :

« Dites-moi, pourquoi ne revêtirait-on pas ses plus beaux atours à l'insu de tous ? Faut-il nous soucier de la foule et nous laisser dicter notre humeur par le blâme et la louange qu'on nous
prodigue ? N'est-on pas alors semblable à ces gens qui, convoitant un poste, redoutent de ne pas l'obtenir, vivent dans la hantise de le perdre quand ils l'occupent, et se montrent prêts à tout
pour le conserver ? Et vous voudriez qu'avec de telles mœurs ceux qui sont au-dessus des autres ne se laissent pas griser par l'orgueil et ceux qui vivent dans l'abondance ne tombent pas dans la
dissipation ! Comment pourraient-ils ne pas user de moyens malhonnêtes afin d'obtenir ce qu'ils convoitent, et quand ils l'ont obtenu de pas faillir ?
Quand l'homme de qualité s'exprime, pourvu que ses paroles tombent juste, il emporte l'assentiment à mille lieues à la ronde. Il n'a pas à craindre de subir les atteintes de la foule ni ne tremble
pour son poste. Il respecte la loi et se plie à l'ordre des choses, sans toutefois être prisonnier des préjugés de son siècle. Il s'honore d'être sans tache et considère comme un délassement de se
trouver sans emploi. Son cœur trouvant le bonheur dans la rectitude et la vertu, il se tient caché dans une modeste chaumine. Impavide et serein, il ne se heurte jamais aux choses, en sorte que son
esprit et son humeur sont toujours épanouis. Qu'ajouteraient la gloire et les honneurs à se grandeur ? »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
[1] J'abonde, quoi qu'en pensent des gens d'EGP, Wizman n'est pas un dandy. La définition positive est difficile, pas la négative.
[2] Faust d'Heildelberg, L’Étudiant -- Casterman, 1998
[3] Lucrèce, De rerum Natura, livre II -- traduction d’Alfred Ernout, CUF
[4] « Il est en effet possible d'identifier à chaque époque un mode de jouissance particulier correspondant à un type clinique. L'incitation à l'impératif de jouissance serait le mode qui
caractériserait le plus notre époque. Le type clinique illustrant le mieux ce mode de jouissance est celui qui relève des pathologies narcissiques et plus particulièrement de la perversion. » Bruno
Gravier
[5] Éloge de l'anarchie par deux excentriques chinois : polémiques du troisième siècle -- traduction et présentation de Jean Levi, Éditions de l'Encyclopédie des nuisances, 2004

Le Chouan 25/05/2014 12:25



Vous m'avez donné l'idée d'un billet. Merci !



Paul Grassin. 22/05/2014 16:09

En manquant aux règles de la courtoisie, qui commandent d'écouter avec bienveillance les propos de son interlocuteur, serait-on en désaccord avec lui, vos détracteurs ont commis une faute de goût
qu'aucun soin dans leur tenue ne saurait rattraper pour prétendre au titre de gentlemen.
Il est bon de voir que, si tous vos lecteurs ne partagent pas vos idées, ils la politesse de ne pas vous en tenir rigueur et ne se croient pas obligés de vous insulter. Il y a donc encore des gens
bien élevés. Tout espoir n'est pas perdu.

Charley 22/05/2014 15:38

Cher Chouan,

Sachez que je suis très souvent en désaccord avec vos articles, que nous ne partageons pas les mêmes goûts, et que vos convictions sont quasi toujours à l'opposé des miennes.

Et c'est justement pour cela que j'aime tant vous lire :)

Avec tout mon respect,

Charley


PS : Votre réponse est juste magnifique.

belisaire 22/05/2014 13:29

Cher Chouan,

Je vais mettre un peu de vinaigre dans ce miel qui ruisselle des commentaires qui précèdent...
Vous avez été blâmé pour vos derniers billets, me semble-t-il, puisque j'ai lu dans le forum des calceophiles, une allusion à votre comparaison, guère inspirée, entre nos deux François. Ce faisant,
comme l'avait noté un de vos commentateurs bienveillants, vous vous laissiez aller depuis quelque temps à une pente sans doute dictée par vos convictions. Je ne suis pas convaincu qu'elle allait en
montant, au moins pour ce qui est de la tenue de votre blog.
Mais votre poème m'a rassuré puisque j'ai retrouvé votre charitable ironie.

Le Chouan 22/05/2014 16:59



Je viens de relire le billet qui me vaut tant de mépris. Ainsi, je m’y serais livré à un odieux « amalgame »…


Douze lignes. Douze petites lignes où se joue le hasard d’un rapprochement insolite. Si j’osais, je dirais que ma démarche avait quelque chose de surréaliste ! Mais je n’oserai pas,
craignant qu’on ne me reproche un nouvel… « amalgame ».


« Amalgame » : encore un mot qui sent. La dent cariée.


Les Bretons et les lecteurs de Villiers (… de L’Isle-Adam, je précise) auront reconnu dans la chute de ce maudit billet un clin d’œil aux intersignes.


Merci de tous ces commentaires de qualité.


 


Cher FMR : à quoi pourrait bien ressembler selon vous un anticonformiste aujourd’hui ?



Cédric 21/05/2014 23:27

Cher Chouan, quoique je ne partage pas toutes vos idées, et notamment vos orientations vendéennes, sachez que je suis un des lecteurs fidèles de votre blog. Les chiens de garde aboient, ils
n'intimident personne. Nombre de républicains fervents de mon espèce lisent vos billets et s'en délectent, émerveillés ! Vous êtes de ces esprits indisciplinés avec qui on serait fier d'avoir tort;
vos adversaires, de ces cervelles pusillanimes avec lesquels on a trop souvent honte d'avoir raison !

Si vous voulez savoir l'effet qu'ils me font, permettez-moi de citer T.S. Eliot, qui, descendu, tel Dante, aux enfers de la modernité, en a entendu et retranscrit le cantique diabolique et
dérisoire :

We are the hollow men,
We are the stuffed men,
Leaning together,
Headpiece filled with straw. Alas!
Our dried voices, when
We whisper together
Are quiet and meaningless
As wind in dry grass
Or rats' feet over broken glass
In our dry cellar.

Shape without form, shade without colour,
Paralysed force, gesture without motion;

Those who have crossed
With direct eyes, to death's other Kingdom
Remember us—if at all—not as lost
Violent souls, but only
As the hollow men
The stuffed men.

Théophile 21/05/2014 23:18

Ces gens ne sont que des faquins, des petites gens obnubilés par le politiquement médiocre. Bref, des prétentieux sur un forum de pédants qui jugent sans rien donner.
Bon courage à vous monsieur le Chouan, et puis zut vive le Roy !

JeanJazz 21/05/2014 22:57

Ceux qui vous critiquent vous rendent service, professeur, ils vous donnent encore plus d'importance !
C'est grâce aux gens de votre trempe que la société va peut-être, un jour, se relever. Bravo !

Taho 21/05/2014 21:41

C’est curieux : les commentateurs d’En Grande Pompe disent ne pas vous lire, et cependant répondent bêtement, maladroitement à votre dernier billet. Oui, c’est curieux.
Décidément, n’a pas de talent qui veut… Et vous, le talent, vous l’avez. Certes, je ne souscris pas à tous vos propos, mais toujours je suis admiratif de votre culture et de votre écriture – juste,
précise, pensée.
Bref, passez votre chemin, Chouan ; dédaignez. Ils (les commentateurs d’En Grande Pompe) ne sont pas à votre mesure. Non, vraiment pas.

Sven Laval 21/05/2014 21:16

Belle réponse à des propos qui sentent le fiel... Mais pourrez-vous tirer les vers du nez à des gens qui semblent souffrir d'un rhume de cerveau ?

Tremblay 21/05/2014 20:43

Cher Chouan ,
Bravo pour votre blog, souvent très documenté. Ignorez les critiques, continuez d'affirmer vos convictions, elles le méritent et sont partagées.

Fdb 21/05/2014 19:41

Laissez là ces petits marquis et tenez bon le chouan.
Rembarre

Professeur Pompidou 21/05/2014 16:14

Vous êtes un poète, professeur (puis-je vous appeler professeur?). Votre verve et votre charisme (sans parler de votre culture immense. J'ai découvert Albert Camus grâce à vous) subliment ce blog
et refoulent toutes ces idées "progressistes" là d'où elles n'auraient jamais dû sortir: la fange. Je ne serais pas étonné qu'il y ait peu de vrais chrétiens sur ce forum. Certains noms n'auraient
peut-être pas leur place dans le giron de la Fille aînée de l'Eglise. Continuez comme ça Chuan! Nous vous soutenons! Dieu et mon Roy!

Jean 21/05/2014 15:22

Après avoir souri à lecture de votre billet, par curiosité, j'ai lu le file de discussion - en lien - sur le forum d'En Grande Pompe. Les critiques à votre égard n'ont aucun fond, ni aucune forme -
elles sont tout juste idéologiques. Bien heureusement vous avez assez d'humour pour ne pas en souffrir.

Quant aux détracteurs, si votre blog les dérange, à leur place, je me demanderais quoi en moi aurait été touché au point d'en être dérangé. Puis je vous remercierais intérieurement d'avoir mis en
valeur cette corde sensible en moi, afin que je la réaccorde. Car ce serait bien en moi qu'il y aurait eu une gêne, et ce serait grâce à vous que j'en aurais pris conscience et m'harmoniserais... «
un roi se gêne, mais n'est pas gêné ».

Grégoire 21/05/2014 14:32

Nauséabond... ce mot est devenu un marqueur à lui tout seul et suffit à faire perdre toute crédibilité à qui le prononce. Un peu comme "on sait depuis la psychanalyse que...".

FMR 21/05/2014 13:07

Mouais...
Une tempête dans un dé à coudre.

Je suis d'accord sur l'emploi de « nauséabond » qui fait partie de ces mots et expressions tellement mal utilisés qu'ils ont perdu tout sens et force et ne sont plus que des tics langagiers.

Pour les commentateurs, ne vous croyez pas trop subversifs, anticonformistes, rafraîchissants ou que sais-je ; ce ne sont là aussi que des tics verbaux. Rivalité mimétique...
Et que dire des pathétiques délires obsidionaux...

Xavier, connaissez-vous le concept de « Grande Renonciation masculine » ? L'avant XVIIIe siècle était-il aussi gouverné pas ces lobby qui vous ont fait tant de mal ?

Ah et puis la récente chasse à l'impétrant réactionnaire m'amène à penser à cette archive : http://www.ina.fr/video/I06320441/essai-des-habits-d-academicien-pour-claude-levi-strauss-video.html
« c'est une rare occasion dans notre civilisation où un homme peut s'habiller comme une femme » (houu ! l'Académie, fournisseur officiel des LGBT-féministes since 1635 ?!)

Compadre 21/05/2014 11:24

Cher Chouan,

À la manière d'un Cyrano, voilà une réplique qui devrait clouer le bec à vos détracteur, bien que, malheureusement, je ne suis pas certain qu'ils sachent en apprécier le sel.

Les gens aujourd'hui ne supportent plus la singularité.

Or, outre votre immense culture - grâce à vous, j'ai eu le plaisir de découvrir et de faire découvrir Albert Cossery - je pense que votre mépris du consensus contribue au charme de vos billets.
Par hypothèse, le Chouan est minoritaire, c'est même là son identité.

Je profite de ce petit mot pour vous remercier pour votre blog que je consulte très fréquemment, et pour vous assurer de mon fidèle soutien.

Un anonyme de la toile

Xavier 21/05/2014 10:54

L'élégance vestimentaire n'a jamais aidé un homme à acquérir de l'esprit et de la culture. Un costume "bespoke" peut être porté par le dernier des imbéciles. Un adepte de la bien-pensance et de la
médiocrité peut aisément se vêtir chez le meilleur tailleur. L'élégance que l'on nous présente sur les blogs et autres "tumblr" est aujourd'hui devenue une mode quelconque. Comme je l'ai déjà dit,
certains aiment à se réfugier derrière la noblesse de l'élégance pour justifier une obtention infinie de vêtement ainsi qu'une consommation effrénée.

La véritable élégance est indissociable de l'esprit et de l'intelligence. Un costume à cinq mille euros n'empêchera jamais un homme de regarder Canal + et de participer à la gay pride, d'apprécier
l'idée de "progrès" et d'écouter Lady Gaga.
Je lis vos articles car j'aime que l'élégance soit traversée par de l'esprit et de la profondeur. Les dissertations interminables sur les différentes couleurs et les tissus me font bâiller.
L'élégance masculine s'est aujourd'hui teintée de féminisme et de mode. Consommation outrancière et discussions de café sur les dernières tendances.
Nauséabond pour certains, hautement rafraîchissant pour ma part.

Masdake 21/05/2014 10:02

Effectivement vous avez affiché vos accointances catholiques et royalistes. Dans la France politiquement correct d'aujourd'hui ce n'est pas sans risque.
Vous voici catalogué "facho, rétro, royco, tradi, intégriste".
Il eut été préférable de tourner en dérision le pape, de faire la promotion des LGBT et de la théorie du genre.

Votre personnalité et vos goûts culturels sont à l'opposé des tendances et des blogguers du pays. C'est pour moi la signification d'une certaine honnêteté intellectuelle.

Enfin avec votre nouvelle réputation on est sur qu'il n'y aura pas de placements de produits et de marques dans vos articles ;)

Cordialement

Renaud VK 21/05/2014 09:50

Heureusement, cher Chouan, que vous êtes là pour chatouiller ces messieurs et donner un peu de vie à ce beau monde... quitte à flirter avec le politiquement correct ; mais comme vous le dites très
bien, c'est bien là, aussi, le rôle d'un chouan.

Guillaume 21/05/2014 08:11

Superbe réponse. Félicitations cher Chouan !

Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories