Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 07:07

chemise-blanche.jpg

 

C’est vrai, ça. Hormis les occasions formelles (devenues rares), pourquoi porter une chemise blanche unie ? Avec un blazer ou une veste de tweed, ce choix relève de l’hérésie. Avec un costume gris ou bleu foncé, une chemise de couleur sera toujours un meilleur choix. Vive les rayures et les carreaux ! Et vive la couleur ! Les roses, les bleus, les rouges (si ! les larges rayures rouges !) et même certains mauves… tout cela vous est permis. Pensez aussi à vos cravates, à vos nœuds pap’, à vos foulards que le voisinage quotidien de couleurs différentes vous fera redécouvrir.

La chemise blanche unie trahit le débutant. Ou l’homme sans imagination. Avec elle, vous êtes presque sûr d’avoir l’air endimanché ou trop « habillé ». Bref, d’être inélégant. Un détail qui ne trompe pas : l’homme qui porte une chemise blanche a presque toujours des chaussures noires.

Des chaussures noires ?... Quelle drôle d’idée ! Pourquoi porter des chaussures noires ?...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires

Supermenteur 28/05/2011 03:15


La chemise blanche est LA chemise absolue, à une seule condition, ne pas la porter comme monsieur Bernard Henri Levy, qui visiblement n'a toujours pas compris son hérésie!


orlando 20/05/2011 12:16


Et les patines caviar façon Corthay ou Maxwell?!


didier 28/04/2011 16:03


Je suis d'accord avec le chouan, une chemise blanche fait parfois "garçon de café". Personnellement je les apprécie néanmoins car on voit moins la transpiration lors de grandes chaleurs.

Pour les souliers noirs je ne suis pas d'accord car le noir brille + que toute autre couleur.


Andelle 16/04/2011 11:07


Cher Chouan,
Le costume noir (revers étroits) + chemise blanche à 2 boutons ouverts est l'apanage des présentateurs de télévision (jeux, divertissements...), même si je remarque que la cravate (noire et lâche
sur le col) fait parfois son apparition depuis quelques mois, ou encore, les soirs de gala, la "black-tie" non-nouée !
Ceci démontre la malheureuse influence du "vu à la télé" qui est un exemple pour nombre de gens...
Comment leur dire que les stylistes qui les conseillent ont un goût de ch---te et aucune imagination ?
En certaines circonstances, peu nombreuses il est vrai, je considère qu'un costume noir (en lieu et place d'un smoking par exemple) bien coupé (revers corrects) + chemise blanche + black-tie ou
cravate bleu sombre est très élégant.
C'est son mauvais usage qui le fait honnir !


Romain 15/04/2011 16:01


ça vous ferai mal de prendre avec légèreté cet article ?
Pour ma part le chouan ne fait que dénoncer, et ce avec humour, le raccourci (érigé en postulat chez les "nouveaux" élégants) trompeur suivant: porter chemise blanche = être élégant. Alors moi
comme tout le monde, je porte de la chemise blanche bien taillé quand je vais travailler (une cinquantaine de jour par an), parce que je respecte le dresscode et que je vais pas faire mon 'tit
anti-conformiste à deux sous cinquante. Mais je ne la porterai pas un jour de congé, quand j'irai arpenter les rues de ma charmante ville et que je ferai la cour aux jeunes étudiantes de
l'université du coin.
J'aimerai bien voir un article qui sois beaucoup plus virulent sur le costume noir, une horreur qui n'est mettable que quand c'est subtilement ligné (avec de la couleur)


Le Chouan 15/04/2011 22:29



Merci, Romain. Je me sens moins seul.



http://unregardunpeuconservateur.over-blog.com/ 13/04/2011 20:21


Ce matin, j'ai endossé un costume bleu à rayure tennis, une cravate d'un bleu bien plus soutenu, des richelieu marrons très foncé et... une chemise blanche col italien !
Monsieur le Chouan, ai-je commis un pêché ?
Amitiés élégantes


Le Chouan 13/04/2011 21:47



Je vois qu'il n'y a pas que moi à être joueur !


Amitiés.



nicolas 12/04/2011 21:44


En effet, on voit beaucoup de gens en uniforme: costume noir, chemise blanche, cravate noire. C'est agaçant. Et donne envie de couleur, dont il ne faut pas se priver. Mais hors de question de vouer
pour autant la chemise blanche aux gémonies. C'est un must de l 'élégance et cela ne se discute pas.
Pour changer portez là avec un carré ou un foulard !

Amicalement


cc 12/04/2011 20:03


Allez sur google tapez Cary Grant et,horreur sur 99 % des photos , il porte une chemise blanche, mais j'oubliais en matiére d'élégance Cary Grant a toujours eu une réputation épouvantable...


Le Chouan 12/04/2011 21:31



Vous avez raison. La rue grouille de Cary Grant et je ne le voyais pas.


Merci de m'avoir ouvert les yeux.



franck 11/04/2011 23:34


chouan,

je me souviens lorsque enfant je partais en vacances d'été avec mes parents dans leur village natal du sud de l'italie.
le soir, avait lieu, comme c'est la coutume dans ce pays, la traditionnelle passeggiata, la promenade au cours de laquelle les gens sortent et se rencontrent aprés leur journée de labeur.
je me souviens donc des hommes portant chemises blanches sur pantalons impeccablement repassés. ils n'avaient l'air ni endimanchés, ni trop habillés, mais avaient une élégance tout en grâce latine.


Baptiste 11/04/2011 21:13


"Dans le roman de Scott Fitzgerald, le sinistre arriviste Gatsby ouvre toute grande sa garde-robe pour montrer à une certaine Daisy "des chemises empilées comme des briques...chemises de pur lin,
de soie épaisse et de fine flanelle...chemises à rayures, à bandes, à motifs, chemises écossaises, corail, vert pomme, lavande, orangé passé, avec des monogrammes en bleu indien...". L'auteur
continue en disant que cette Daisy pleure parce qu'elle n'a jamais vu d'aussi belles chemises. Une fois de plus, ce pauvre Fitzgerald est complètement passé à côté de sujet. La jeune personne
pleure parce qu'elle n'a jamais vu un tel amoncellement de vulgarité."

Tiré du "Chic Anglais" de James Darwen.

J'y vais de mon commentaire de débutant (oui, j'en suis un) car même si je pense que le billet est volontairement excessif, il manque selon moi la notion de "plaisir".
Tout simplement, on peut aimer le blanc, plus que le rose ou le bleu, on peut aimer ce côté immaculé et personnellement, je trouve qu'une chemise blanche est très appropriée aux temps chauds qui
arrivent.

Cela dit, je ne suis qu'un jeune étudiant qui s'intéresse depuis peu à l'élégance, aussi je ne rejette surtout pas ce billet mais vais essayer de le garder en mémoire.


Le Chouan 11/04/2011 22:04



La chemise blanche en été ? Bien sûr ! C'est même plutôt souhaitable, pour des raisons qui n'ont pas seulement à voir avec l'élégance. Mais, d'une année sur l'autre, gare au jaunissement ! J'en
ai surtout contre la chemise blanche "urbaine", mise à toutes les sauces...



Philippe Booch 11/04/2011 20:34


Ce soir, en revenant chez moi, j'étais dans le métro à côté d'un monsieur que j'ai regardé assez longuement, je profitais de l'attention qu'il portait au journal qu'il lisait pour le détailler
tranquillement.
Il portait un costume bon marché, d'un gris moyen.
Cet homme n'était pas très grand et plutôt maigre, le pantalon porté assez haut sur les hanches, avec une chemise blanche et une cravate fine, il était chaussé de richelieus un peu trop fines. Ce
monsieur, avec sa carrure de freluquet agile et ses cheveux gris en brosse m'a beaucoup plu.
Il évoquait une fluidité à la Fred Astaire, une élégance naturelle. Ce monsieur avait de la classe, on oubliait sa mise, on se souvenait de son allure.


Guillaume 11/04/2011 14:51


Le net nous permet aussi de découvrir des plumes bien fines : Monsieur Booch, votre commentaire est grandiose!
Quant au sujet qui nous intéresse, il m'arrive parfois de porter une chemise blanche lorsque ma mise comporte déjà plusieurs motifs et/ou couleurs fort(e)s afin d'éviter de sombrer dans le Roccoco
vestimentaire.

Amicalement.


Philippe Booch 11/04/2011 14:06


C'est rigolo, je sens que nous allons nous lancer dans un de ces débats dont le net a le secret.
PC ou Mac, Argentique ou numérique, Nikon ou Canon, Roux ou Combaluzier... Chemise blanche ou colorées pour le quotidien informel ?
En outre, vous devenez avec ce blog, un genre de leader d'opinion.
Vous n'y êtes pour rien, c'est ainsi, le dogme chouan va, je le sens, devenir dans le cercle de vos lecteurs une ligne de conduite à laquelle il ne faut pas déroger. Je trouve cela amusant.
Vos avis seront craints, l'inclinaison de vos sourcils scrutée, et vous serez même l'objet des flagorneurs...
Mais je sais que vous serez magnanime et saurez pardonner aux faibles les offenses faites à l'Evangile vestimentaire.
Pour ma part mon Père, je dois confesser aimer porter la chemise blanche avec un chino lorsque la température de notre beau pays lorgne vers les tropiques. Ha, il m'arrive de porter des richelieus
noires lorsque je porte, parfois... un pantalon noir.
Je compte sur votre mansuétude pour mon absolution, après la sanction pour ces péchés véniels.
Héhéhé...


Le Chouan 11/04/2011 19:30



Pécher en toute conscience, quelle jouissance, hein !



Patrick Lesueur 11/04/2011 10:52


Cher Chouan des villes,
Pour reprendre les critères de l'élégance masculine des années trente (la meilleur à mon avis) la couleur majoritaire (ce qui n’empêche nullement quelques fantaisies) des chemises reste le blanc
immaculé, voir à ce sujet la documentation d'époque. Quand aux costumes de notre ami Ralph Lauren (formidablement talentueux au demeurant, voir à ce sujet son établissement du Bd Saint germain)
crées pour le film "Gatsby" je ne comprend cet habituel engouement, puisque ces effets ne correspondent nullement aux critères de l'époque, cols de chemises, affreux gros noeuds de cravate, coupe
et couleurs des costumes etc. J'ai toujours eu l'impression que notre ami Ralph avait adapté rapidement sa collection du moment au scénario, plutôt que d'avoir effectué une véritable recherche
historique. Depuis sur beaucoup de film d'époque, il faut bien dire que les responsables des costumes font preuve de plus de sérieux.
Bien cordialement
Patrick Lesueur


Le Chouan 11/04/2011 17:59



Citons donc le fameux passage où Daisy et le narrateur découvrent la garde-robe de Gatsby : « Se reprenant en une minute, il ouvrit deux énormes cabinets-armoires qui contenaient
ses complets pendus en masse, ses robes de chambre, ses cravates et ses chemises entassées comme des briques, par piles d’une douzaine.


" J’ai quelqu’un en Angleterre qui achète mes vêtements. Il m’envoie un choix au commencement de chaque saison, printemps et automne. "


Il sortit une pile de chemises et se mit à les jeter, l’une après l’autre, devant nous, chemises en batiste fine, en soie épaisse, en flanelle mince, qui perdaient leurs plis en tombant et
couvraient la table d’un désarroi multicolore. Pendant que nous les admirions, il en apporta d’autres, et le mol et riche entassement continua de monter – chemises à raies, à entrelacs et à
carreaux, corail, vert pomme, lavande, orange pâle, ornées de monogrammes bleu indien. Soudain Daisy baissa la tête sur les chemises et laissa échapper un gémissement étranglé.


" Qu’elles sont belles, ces chemises, sanglota-t-elle, d’une voix étouffée par les plis épais. Ca me rend toute triste, parce que jamais je n’avais vu d’aussi belles chemises." » (Trad.
Victor Liona)


L’élégance de Gatsby n’était guère orthodoxe. 



http://unregardunpeuconservateur.over-blog.com/ 10/04/2011 23:13


Et puis... Une paire de richelieu noirs étincelantes après un cirage dans les règles de l'art. Ce n'est plus du noir, c'est un miroir de ténèbres !!!
Amitiés élégantes


Julien Scavini 10/04/2011 22:50


Ahlalala! Moi j'aime la chemise blanche et les chaussures noires avec les costumes gris ou bleus! C'est comme ça. Je trouve ça plus simple. Avec un col un peu ouvert et un nœud pap' club coloré.
Les chemises de couleur me rasent. Sauf avec le blazer ou les vestes sports avec lesquelles les carreaux sont bienvenus!


Olivier 10/04/2011 20:16


;) Permettez-moi ce clin d'oeil, vieux frère ! Vous avez raison : j'ai répondu à la provocation par la provocation. Mais rassurez-vous, ça n'était que cela : de la provocation.

Oh et puis Gatsby a beau être un parvenu amateur de chemises de couleurs, il n'a pas moins le beau rôle dans l'histoire : celui d'un homme véritablement épris, véritablement sentimental,
véritablement humain. Véritable, donc, malgré ses mensonges...

Le rose ? Oui ! Voire le vert, parfois, pourquoi pas. Le mauve ? Jamais osé pour ma part. Je ne saurais trop avec quoi le porter à vrai dire ? Un conseil ? Comme mon prédécesseur, je me cantonne
généralement au bleu, décliné sur à peu près toute la palette, et dans des motifs variés de rayures et de carreaux. Pour le jaune, j'ai beau avoir vu des illustrations d'Apparel Arts datant des
années trente où ce type de chemise apparaît à l'occasion, je trouve cette couleur quand même très incongrue. Un américanisme ?

Amitiés


Andelle 10/04/2011 15:41


Cher Chouan des villes,
L'expression de vos idées est souvent (presque toujours) proche des miennes. Je voue un culte quasi exclusif à la chemise bleu-ciel, quels que fussent ses cols (français, italiens, anglais,...),
poignets (classiques, mousquetaires, ...); je ne possède plus que 2/3 chemises blanches et ne les porte pas très souvent.
Si cette couleur est très uniforme (voir mon placard à chemises) il y a quand même des nuances et parfois des rayures ou carreaux !
Même lorsqu'il faut être "habillé", une belle liquette bleu-ciel uni en popeline double retors (ou fil à fil) fait bien l'affaire.

En revanche, mes souliers sont noir ou marron, et il y a beaucoup de circonstances ou malgré leur relative tristesse, je ne me vois pas porter autre chose que des souliers noirs !
Je réserve le port des "marrons" au costume bleu marine ou blazer et plutôt le vendredi ou fin de semaine, ou en été.

Ai-je tort, je m'applique ces principes peut-être idiots, mais en accord avec moi-même (par ailleurs, je n'aime pas les patines de couleurs exotiques que l'on voit à la mode en ce moment, lancée
parfois par de très grands - ou chers ! - chausseurs...) .


Le Chouan 13/04/2011 18:22



Oui, il faudrait écrire un éloge de la chemise bleu ciel.


Entre nous, c'est un comble qu'un chouan défende le bleu contre le blanc !



Olivier 10/04/2011 12:14


Mon iPad me fait parfois dire des choses étranges : il faut évidemment lire "de nous faire réagir". (Pour les autres choses étranges, l'iPad n'y est pour rien.)


http://unregardunpeuconservateur.over-blog.com/ 10/04/2011 12:00


Je crois que notre ami le Chouan aime jouer... Ici on trouve des préceptes irréfutables mêlés avec des aimables provocations. Et surtout un sujet qui mérite d'être évoqué et traité longuement : le
port de chaussures noires !!!
Amitiés élégantes


Olivier 10/04/2011 11:05


Votre billet - provocateur -, cher Chouan, m'évoque une scène de Gatsby le Magnifique. Celle, bien sûr, où ce dernier fait visiter sa garde-robe à ses amis Daisy et Nick. Il fait voler ses chemises
colorées dans la pièce et soudain, Daisy au comble de l'émotion, fond en larmes en étreignant une de ces chemises : "Je n'ai jamais vu d'aussi belles chemises !" sanglote-t-elle. (Mais il est vrai
qu'elle n'est pas très maligne.)

J'aime aussi les chemises de couleur. Elles composent l'essentiel de ma collection. Pourtant, jamais je ne renoncerai aux blanches. D'abord parce que le blanc est une couleur, lui aussi. Ensuite,
parce que je suis puriste et traditionnaliste et que les chemises blanches sont à la base de la civilisation. Enfin, parce que j'aime le blanc et sa sobriété, et qu'en été, je ne porte quasiment
que cela.

Prudence donc. Gatsby a beau être devenu une icône de l'élégance masculine, il n'en est pas moiins un parvenu.

Quant aux chaussures noires... Ah mais vous vous vous êtes juré dénoua faire réagir ma parole, old sport ! :)


Le Chouan 10/04/2011 15:40



A provocateur, provocateur et demi !


Quoi ? Oser me comparer  - même indirectement – à ce parvenu de Gatsby ?


Ma provocation s’explique par mon ras-le-bol devant tous ces hommes qui se croient bien habillés parce qu’ils ont enfilé une chemise blanche sous la veste de leur costume noir.


En d’autres temps - moins sombres en matière d’élégance -, les chemises saumon d’un Daniel Cordier ou vert pomme d’un Pierre Bergé m’auraient sans doute fait tiquer. Mais, aujourd’hui, je dis
qu’afficher la couleur est un signe de bonne santé esthétique.


 Amicalement.



Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories