Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 06:23

L’uniformité des couleurs renforce une réalité qui, sans elle, nous désolerait tout de même. Oui, toutes les voitures se ressemblent : même ligne de caisse plongeant vers l’avant ; mêmes gros phares et gros feux aux dessins compliqués ; mêmes formes rebondies ; mêmes arrières démesurés ; même largeur envahissante… Et surtout : même banalité. Les voitures  d’aujourd’hui ne sont ni belles ni laides. Elles se fondent dans le paysage. Notre œil glisse sur elles. Elles se confondent dans leur grisaille – au propre comme au figuré…

Les designers doivent faire avec un cahier des charges très contraignant. Nos voitures cachent sous leur robe de complexes éléments de sécurité. Mais leurs formes, trop généreuses, ne les rendent guère désirables : on les voudrait plus fines, plus légères – plus racées… On dirait que les designers ont cherché leur inspiration du côté des voitures boursouflées de l’artiste contemporain  Erwin Wurm ! « La vie imite l’art », disait Wilde. Très bien… tant qu’il ne s’agit pas d’art contemporain !...


erwin-wurm.jpgLa Porsche selon Erwin Wurm

 

Voitures obèses ; voitures boudins…

Les designers doivent aussi prévenir les attentes des clients. Au premier rang de celles-ci : l’espace.

L’espace : mot à la mode, mis à toutes les sauces. De l’espace fumeurs à l’espace clients en passant par l’espace culturel… Le vacarme assourdissant de ces espaces infinis m’effraie !... Voilà quelques années déjà que l’espace a conquis l’automobile. Renault a été précurseur, qui a baptisé de ce nom un de ses modèles-phares dont la première mouture remonte à 1984. Un fameux succès. Quiconque est monté à bord de voitures anciennes a pu être frappé, à l’inverse, par l’exiguïté des habitacles. Et que dire de la contenance riquiqui des coffres, surtout quand il s’agissait de modèles sportifs ? Mais les priorités étaient alors d’un autre ordre : une ligne belle et/ou originale méritait bien quelques sacrifices. L’esthétique passait avant l’utilitaire.

Aujourd’hui, pour avoir du succès, une voiture doit être passe-partout et pratique. Gare à l’originalité ! Et si l’originalité se double d’une absence de praticité, c’est – commercialement parlant – la sortie de route assurée ! La décalée Nissan Cube a fait un flop. Idem pour la mignonne Daihatsu Copen (1reversion : sans becquet disgracieux), l’étonnante Toyota IQ, la peu logeable Volvo C 30… Vive le confort-misme !


nissan-cube.jpgNissan Cube

daihatsu-copen.jpgDaihatsu Copen

 

Je dois toutefois nuancer. Certains référents sociaux autorisent un minimum de décalage. Je pense ici au succès de la Mini – ou plutôt des Mini : voitures différentes et plutôt peu commodes. Mais la Mini n’est pas qu’une voiture : elle est aussi – et pour nombre de ses propriétaires surtout – un signe extérieur de bourgeoisie. Car pour cette clientèle, la Mini présente un avantage décisif : elle est chère, très chère.

Ma nuance doit être à son tour… nuancée : la Mini est certes plus originale que presque toutes les voitures existantes, mais elle n’est que la reprise, à une échelle supérieure, d’un modèle qui, en son temps, l’était bien davantage. Le néo-rétro (Fiat 500, Coccinelle Volkswagen…)  ne suffit pas à contenter l’amoureux de formes audacieuses !

Je regarde quelquefois l’émission Turbo. Le mauvais goût de Dominique Chapatte (ses bracelets, sa bague, ses tenues d’ado…) me hérisse le poil. Mais ce n’est pas la question. L’autre fois, au sujet de la nouvelle Audi A3, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à la précédente, Chapatte a osé parler de « changement radical, fondamental », et son compère de s’extasier sur la nervure latérale qui donne un sacré « caractère »… De tels emballements pour si peu de chose !


audi-a-3.jpg Audi A3, ancien modèle


audi-a3-new.jpgAudi A3, nouveau modèle

 

Si vous attendez d’une auto qu’elle vous renverse – je veux dire : qu’elle vous étonne par la hardiesse de ses formes ! -, faites comme moi : consolez-vous en fréquentant les musées et en lisant la presse spécialisée dans les voitures de collection. 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires

Ari 19/07/2012 10:14

Je partage votre avis, bravo pour votre article. très juste, concernant D.Chapatte, des fois je me demande si il a déjà vu Top gear !

piemgo 12/07/2012 01:52

Si je devais donner un qualificatif aux trois automobiles appartenant à la catégorie Grand Tourisme de prestige, je dirais:

Maybach 57SC Xénatec: Allure
Bentley Brooklands: Elégance
Rolls-Royce Phantom Coupe: Prestance

N.B: Ce qui fait mal aux oreilles (yeux) est d'entendre (de lire) "cette voiture est classe!"
Cette expression est une faute de gout...et de français. Mieux vaut dire alors: "cette voiture a de la classe". Soit.
Il y a aussi cette autre expression malvenue: "Les jantes/sièges/... sont design
Classe et design ne sont pas des adjectifs!

Je n'en veux pas au badaud qui s'extasie devant une jolie voiture, mais aux journalistes qui écrivent ce genre d'épouvantables commentaires...

Dexter 02/07/2012 13:42

Cher Chouan, votre polyvalence est audacieuse . Trouver à parler de mode ou d'élégance sur tous les sujets relève un peu de la gageure à mes yeux. Les voitures ....une de nos passions communes
.Dire que la flagornerie des tévés françaises à l'égard des grands constructeurs relèverait purement d'un manque de discernement de leur part est une belle litote. L'amour rend aveugle disait
l'autre ...sans aucun doute, mais la bêtise aussi rend aveugle ( et devrait rendre stérile mais c'est une autre histoire ) .Dans le cas des critiques automobiles françaises dont le rôle et
l'influence reste à discuter mais sans nul doute écoutées par les fabricants , il est difficile de dire si la fadeur de leur critique s'explique davantage par la stupidité ( Chapatte sur
l'Aventador : alalalala mais c'est dommage qu'elle consomme autant, faites attention aux radars mes amis ), leur incompétence ( votre exemple de l'A3 est merveilleux ), la corruption ( sans aucun
doute présente un minimum si vous voulez être invité aux essais officiels organisés par les marques ) et plus simplement et plus vraisemblablement un certaine lâcheté ( le désir de plaire à tout le
monde à tout prix,de ne pas faire de vague regardez le diesel c'est si bon que j'en donne à manger à mes enfants ) . Mais est ce que dans une société comme Renault, on donnerait les rennes du
design d'un véhicule capital pour la marque à un jeune fou de 27 ans ? mmmh ? personne ....pourtant Lamborghini l'a fait plusieurs fois ...la très réputé Miura, une tueuse aux formes divines,
désigné par un jeune de 27 ans . L'incroyable Murcielago ? un très jeune Luc Donckerwolke. Les " grandes multinationales" désireuses de plaire au plus grande nombre ( les chiffres cher ami, les
ventes, qu'en faites vous ??? il nous faut de la progression sur notre power point ) ...condamnées au consensus, à diluer la fougue du génie dans la masse de la médiocrité chargée de tempérer tout
ça pour le rendre plus commerciale, plus accessible . A bien y regarder, n'est ce pas la même chose que ce que l'on écoute à la radio ? tous ces titres " à écouter en boite" ne se ressemblent ils
pas ? faisons nous radicalement la différence entre un titre de 2005 et un titre de 2012 ? Mais quand UN morceau sort du moule, il peut parfois être condamné à l'échec mais d'autre fois, parfois,
le succès est immense, enterrant tout ce qui a été fait auparavant . On obtient alors une oeuvre qui restera dans les mémoires de tous ceux qui la croiseront . Qui peut oublier une Bugatti Royale ?
une Pagani Zonda ? une Silver arrow ? Une dino ? si j'en avais les moyens, n'achèterais je pas plutôt l'incroyable mercedes 300 SL ( pourtant très très difficile à conduire ) au nouveau modèle (
celui qui a un gros cul ). Les voitures, parfois haies, parfois adorées, souvent ignorées ou méprisées au quotidien ( pfff ça va encore me couter cher de l'entretenir ... comment pourrais je
dépenser moins pour elle ? ), ne sont au final pas un si mauvais sujet que ça pour parler d'élégance dans notre société, un terreau duquel émerge parfois une pépite, une fleur qui restera
immortelle comme une bonne vieille Jag à l'odeur de cuir épais et parfois de tabac froid. Bien vu cher Chouan

Le Chouan 05/07/2012 16:41



Je souscris à tous vos propos !


A propos d'élégance et de voitures : les quelques fois où j'ai pu voir à quoi ressemblaient les designers de PSA ou de Renault, j'ai été effrayé par leur inélégance. Et je n'ai pu m'empêcher de
faire un lien avec la laideur des "robes" qu'ils créaient pour leurs modèles... 


Rien à voir avec l'élégance discrète d'un Walter da Silva à qui l'on doit - est-ce un hasard ? - quelques réussites.



Robert Marchenoir 29/06/2012 18:27

La Rolls, il n'y a que ça de vrai. Rolls ancienne, bien entendu.

borelek 28/06/2012 15:33

Comme pour faire echo à votre rubrique, quelques mots de Serge Bellu dans la dernière livraison d'Automobiles Classiques à propos de la Fisker Karma :"Soudain, la Maserati Quattroporte semble fanée
, l'Aston-Martin Rapide trop longue, tandis que les BMW Série 7, Audi A8, et Mercedes S-Class ont l'air de familiales guindées. De leur côté, les Jaguar XJ et autre Lexus n'ont l'air de rien du
tout et la Porsche Panamera ressemble à une sculpture de Erwin Wurm" Je lui laisse la responsabilité de son enthousiasme pour une voiture assez emberlificotée. http://www.fiskerautomotive.com/en-us

Le Chouan 29/06/2012 17:08



Merci de cet écho.


J'ai failli illustrer "les arrières démesurés" par une image de la Jaguar XJ.


La Fisker Karma est impressionnante. On la dirait (un peu trop) sortie d'un film de science-fiction ou d'un dessin animé !


Je ne raffole pas de ces faces avant anthropomorphiques (voir, par exemple, l'Audi 1) ou plutôt - c'est le cas de la Fisker - zoomorphiques.



Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories