Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 06:25

La dernière présidentielle  ne remonte pas à 18 mois, et voilà qu’on nous rebat les oreilles de la prochaine qui aura lieu dans presque 4 ans ! A droite, le bal des ego bat son plein. Récemment, la tonitruante entrée en piste du discret François Fillon a frappé les esprits. Son audacieux solo a braqué toutes les lumières sur lui et tous ses potentiels concurrents contre lui. Qui a remarqué la déclaration de candidature de Xavier Bertrand à la même échéance ? « J’ai le sentiment d’être mieux placé que François Fillon et Nicolas Sarkozy pour l’emporter en 2017 » a confié celui qui, une autre fois, avait mis en garde ses adversaires en ces termes : « Méfiez-vous du petit gros ! » Je ne crois pas qu’un homme aussi plein de lui suive la méthode d’amaigrissement du candidat Hollande en 2011 – et dégonfle rapidement…

Une telle précipitation donne une image déplorable de notre République et des arguments aux Chouans qui, un œil dans le rétro, rêvent de stabilité.

Nos hommes politiques d’hier n’étaient sans doute pas moins ambitieux mais au moins n’ennuyaient-ils pas les électeurs avec ça. Eux aussi y pensaient en se rasant, mais cela ne prêtait pas à conséquence : les miroirs de salle de bain ne répètent jamais ce qu’on leur confie du regard. Polis, ils gardent leur(s) réflexion(s) pour eux.

La conquête de l’Elysée par François Fillon a commencé par un curieux outing en forme de reportage photographique dans Paris Match. Ainsi a-t-on pu faire connaissance avec la très-comme-il-faut famille Fillon en sa gentilhommière sarthoise de Beaucé. Mocassins, bermudas, panamas, polos… La panoplie était complète. Monsieur aime les chevaux-vapeur. Madame aime les chevaux tout court. Le sien s’appelle Onyx.

Je me souviens qu’en 2011, j’avais conclu un article sur celui qui était alors notre premier ministre en regrettant  que son style vestimentaire ait l’air « emprunté » - « emprunté au bon usage et à son fournisseur. » Eh bien ! ce reportage m’a permis de constater que les « emprunts » dépassaient largement le seul domaine du vêtement. Dans le pack « bourgeois très installé de province » que s’est offert François Fillon, les options « habitation-décoration » sont aussi comprises.


fillon-paris-match.JPG

 

François Fillon à Beaucé, c’est un peu le capitaine Haddock à Moulinsart tel qu’on peut le voir dans Les Bijoux de la Castafiore ! Et nous, lecteurs de Paris Flash... pardon, de Paris Match, nous nous retrouvons en quelque sorte dans la position des « Roms » que le capitaine fait entrer dans son parc ! Mais l’hospitalité a des limites : pas question pour nous de franchir le seuil de la demeure ; au mieux peut-on surprendre le maître de maison à son ordinateur à la faveur d’un cliché qu’on dirait pris de l’extérieur, au zoom, la fenêtre étant restée ouverte :


fillon-bureau.jpg

 

« Ca, c’est fait » aurait dit Fillon après la publication de ce reportage. Il espère sans doute que les Français porteront à son crédit son souci de transparence et que, d’ici 2017, ils auront eu le temps de s’y faire, ou, mieux, d’oublier.

« Ca, c’est fait »… Fort bien. Mais le plus difficile, peut-être, reste à faire. Je m’explique. Un jour, François Mitterrand suggéra aux journalistes de demander à Valéry Giscard d’Estaing le prix de ses costumes. Aucun journaliste ne s’exécuta. Quel journaliste osera poser la même question à François Fillon ? La question qui tue ! En effet, chacun des costumes Arnys de Fillon coûte 6000 euros, soit 1/3 de plus que le montant mensuel du salaire d’un riche selon François Hollande. Un bon candidat doit être assez  lointain pour fasciner l’électeur et assez  proche pour que ce dernier se reconnaisse en lui. En 1995, à mesure que la campagne se déroulait, le précieux Edouard Balladur perdit l’avantage que tous les sondages lui avaient octroyé au départ et se transforma en ovni pour le Français moyen : ces deux-là ne vivaient pas sur la même planète – ou, mieux, ils n’étaient pas du même monde. Eh bien ! Mon petit doigt me dit que le candidat Fillon pourrait connaître pareille mésaventure – être cramé par balladurisation !

François Fillon y pense en se rasant. Et, comme dirait l’autre, pas seulement en se rasant. Mais, bizarrement, il n’y pense plus en s’habillant. Sinon, il aurait déjà troqué ses chers, très chers costumes  Arnys contre d’autres d’extraction plus modeste.

Un conseil de Chouan vaut bien celui d’un communicant, non ?

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Personnalités
commenter cet article

commentaires

mOHAmed 23/02/2017 11:08

Article au combien prémonitoire! Lire la suite ici
http://actualites.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170208.OBS5024/fillon-le-janseniste-sarthois-qui-aimait-le-luxe.html?utm_source=outbrain&utm_medium=widget&utm_campaign=obclick&obref=obindomain

Hussarde 18/11/2013 05:30

Chouan des villes ou vox elegantia,
6.000 € ? On peut dire qu'il en a eu pour son argent, il ne va quand même pas attendre que Ballamou lui lâche des vieilles frusques pour 2017 !
À ce prix, le Flasque et sa cour Tout État x Tout ÉNA pourraient s'offrir des vêtements décents...
Pour ma part je suis une petite sarkozyste en blazer serre-tête talonettes.

JPF 10/11/2013 15:25

A noter, Moscovici, après avoir appris qu'il allait être nommé ministre des finances, s'est fait confectionner 3 costumes à 6000 € pièce chez Arnys... Il ressemble à un sac (avec ses vestes aux
épaules trop larges, ses pantalons portés trop bas...).
Il est maintenant client du tailleur parisien Djay.

Le Chouan 10/11/2013 18:32



Notre ministre de l'économie ne regarde pas à la dépense.



Jean Jazz 06/11/2013 09:37

Dilemme :
Être élégant, ou plaire aux beaufs ?
Pour un homme politique, la question se pose, toutefois je n'en tiendrai pas rigueur à Fillon de ne pas trahir son goût pour les beaux vêtements !
Et je me dis : si ça n'est pas lui, qui diable pourra se payer des costumes chez Arnys ?

Le Chouan 06/11/2013 19:02



Si FF avait un goût personnel plus marqué, il saurait s'habiller très bien à beaucoup moins cher.


Balladur, auquel il me fait penser par certains côtés, était moins conformiste.


6000 euros pour un costume - c'est trop. Même si le costume est signé Arnys.



Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories