Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 07:15

Le goût du trop est un travers qui, soyons francs, nous guette tous un peu. Pourtant, nous le savons, le trop est l’ennemi du beau et du bien.

Il est un type actuel d’homme urbain qui n’a pas nos scrupules. Chez ses représentants, tout est trop : veste trop cintrée, chemise au col trop haut, cravate trop large ou trop fine, montre trop grosse, pantalon trop étroit tombant sur des chaussures trop pointues à la patine trop voyante… Leurs voitures sont trop imposantes et trop puissantes. Ils parlent trop fort dans leurs téléphones portables trop sophistiqués. Ils marchent trop vite et rêvent de gagner trop d’argent (bien qu’en ce domaine trop ne leur soit pas encore assez). L’enfance bouge encore en eux. Ils veulent tout et tout de suite. Leur appétit est insatiable et le risque de l’indigestion ne les rend pas plus sages. Ils ont besoin de jouets. Celui-ci commence à peine à les distraire qu’ils veulent s'offrir celui-là. Leur faiblesse, toute humaine, nous les rendrait presque touchants.



ILLUSTRATION SUPPRIMEE A LA DEMANDE DE CHRISTOPHE DONNA, photographe indépendant.



Mais il y a l’autre versant. Leur vanité (goût de l’avoir) et leur orgueil (satisfaction d’être) sont infinis. Ils puisent leur jouissance dans l’humiliation qu’ils pensent infliger à leurs semblables. Tout ce qu’ils montrent revient à dire : « Admirez-nous, méprisez-vous. » S’ils se dérobent à notre regard, c’est pour mieux tenter d’investir notre imaginaire : « Qui peut bien être l’homme important qui se cache derrière ces lunettes noires ou derrière les vitres entièrement teintées de cet énorme engin ? » Ils se croient forts quand ils sont faibles puisqu’ils ont besoin de ceux qu’ils méprisent pour se sentir exister. On peut appeler ces hommes nouveaux riches ou parvenus. Eux sont persuadés d’être à la pointe de l’élégance : ils sont, en ce domaine, ce qui se fait de mieux et leur miroir le leur dit plusieurs fois par jour ! Ce ne sont que des suiveurs. Sans tact, sans culture et sans goût, ces êtres-là sont pathétiques. Trop.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires

c.donna 05/01/2010 16:46


En ce qui me concerne je n'ai pas d'avis sur ces paroles aussi pompeuses que ces personnes dont vous semblez faire le procès... En revanche je suis le propriétaire morale de la campagne d'affichage
que vous avez utilisé ci-dessus comme illustration et dont les droits d'utilisations sont réservés. En détournant cette image vous vous mettez en infraction. Je vous prierais donc de bien vouloir
la retirer au plus vite si vous ne voulez pas que j'engage des poursuites.

Je vais tout de même me permettre de poser une question en réponse à votre article, qu'est ce qui change quand une personne réussit dans la vie:
l'homme ou le regard des autres sur ce dernier ???

c.donna
Photographe indépendant


cc 24/11/2009 20:01


Je ne désire que ce que j'ai

Sacha Guitry


Chav 23/11/2009 23:38


Houla ca me donne mal a la tete ce post, ma casquette Burberry va fondre tellement ca chauffe.


Julien Scavini 23/11/2009 19:36


Comme disait je sais plus qui: la vraie élégance, c'est de ne pas montrer aux autres qu'ils n'en ont pas!
Ceci dit, vous devenez très sarcastique cher Chouan ;)


Jo 23/11/2009 15:37


"La vanité d’autrui n’offense notre goût que lorsqu’elle choque notre propre vanité."
Friedrich Nietzsche


sifran 23/11/2009 12:58


Bien sûr : "L’enfance bouge encore en eux". Mais tous les enfants, même grands, ne sont pas capricieux, heureusement.


Badin Thibault 23/11/2009 12:14


Très bon article, votre meilleur billet d'humeur, une critique très pertinente! Merci et continuez ainsi.


Isaac 23/11/2009 11:45


;)


Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories