Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 08:27

Le blazer prête à confusion. Les uns le jugent presque aussi habillé qu’un costume ; pour les autres, son statut est plutôt comparable à celui de la veste sport. Je donne raison aux seconds, mais je comprends en partie le point de vue des premiers. Trois facteurs vont dans leur sens : la coupe quand elle est croisée, qui rappelle des origines militaires ; les boutons dorés ; l’étoffe bleu foncé, couleur obligatoire sur un blazer croisé et qui a fini par s’imposer sur le blazer droit.

Mais « formaliser » le blazer n’est pas la bonne solution. Il faut, au contraire, « décontracter » ce vêtement si l’on veut que se révèle son énorme potentiel de séduction et d’élégance.


prince charles blazer

Le Prince Charles. A noter : les trois paires de boutons fonctionnant, version appréciée des connaisseurs.

 

A proscrire

Les tissus secs, qui font « cheap » et qui se lustrent.

Le col ouvert rabattu sur le revers de la veste.

La chemise blanche.

La cravate en soie brillante et la trop attendue cravate rouge.

Le foulard.

L’écusson.

Les boutons à dorure clinquante.

Les boutons de corne marron (à réserver à la veste sport).

La pantalon anthracite, parce qu’il crée un contraste insuffisant avec le bleu foncé de la veste.

Les chaussures noires.

 

 

A adopter

La serge peignée épaisse et la flanelle.

La chemise à carreaux ou à rayures ; la chemise de couleur.

La cravate en soie lourde, club ou à motifs ; la cravate de tricot ; le nœud papillon.

La pochette.

Les boutons patinés, dont la couleur (argent ou or) est à accorder avec les autres métaux portés.

Le pantalon de flanelle (gris clair ou gris moyen), de velours (oser les couleurs : jaune, whisky, vieux rose, voire rouge) - l'un et l'autre avec revers -, le chino.

Les chaussettes colorées.

Les chaussures marron. Le veau velours est recommandé.


floc'h

Floc'h, dessinateur et illustrateur. A noter, la chaîne de la montre gousset entourant la boutonnière.


Si vous suivez mes conseils, vous saurez user des ressources inépuisables de ce vêtement épatant. Vous inventerez des combinaisons qui s’adapteront à votre personnalité, aux saisons et à vos humeurs. Soignez les détails et faites preuve de fantaisie. Une belle pochette à motifs cachemire et des chaussettes colorées peuvent suffire à relever un ensemble simplissime blazer, chemise bleue sans cravate, chino et richelieus en veau velours gold. Des chaussettes rouges  (Gammarelli) et une pochette en coton blanc à liserés multicolores (Roda) donneront un chic fou à une combinaison blazer, chemise et cravate tricotée bleus, pantalon de flanelle gris, richelieus ou derbys bruns.


fred astaire blazer la belle de moscouFred Astaire et Cyd Charisse, La Belle de Moscou. A noter, les chaussures de daim.

(cliquez pour agrandir)


Faites mentir les clichés : non, le blazer ne fait pas obligatoirement bourgeois neuilléen (voir Le blazer de Brice), «La Croisière s’amuse » ou contrôleur de la RATP.

Au fond, le blazer n’est-il pas un peu à l’homme ce que la petite robe noire est à la femme ?

blazer-scavini-deux

Une interprétation réussie du blazer : le chic et la décontraction.
Illustration : Julien Scavini.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires

Alibekov 24/10/2010 20:50


Vous résumez magnifiquement la problématique en disant "Par où l’on voit qu’on ne fait pas impunément changer un vêtement de statut". En effet, ce bouleversement bâtard n'est absolument pas
anecdotique ! J'en ai eu conscience en essayant un blazer droit, mon impression va dans le sens de Tatiana Tolstoï, la coupe assortie aux boutons provisoires, donnait déjà une magnifique impression
habillée, surpassant indéniablement l'effet costume. Nous oscillions entre deux univers, l'un corporate, l'autre plus stéréotypé, étrange sensation d'un ADN trafiqué.

Pour le choix des boutons, je retiendrais probablement l'option argentée, ayant déjà pour habitude de porter des montres acier, et des ceintures à la boucle assortie.


Alibekov 24/10/2010 18:56


Cher Chouan,

Une question m'a littéralement empêché de dormir, est t-il convenable de placer des boutons or ou argent sur un blazer droit ? Il me semble que cette possibilité est seulement envisageable sur le
blazer croisé, du fait de son origine militaire.

A vous lire, il n'est pas approprié de placer des boutons en corne blonde sur un blazer (à réserver à la veste sport), mais ce dernier avec ses deux boutons, n'est-il pas une forme de veste sport
sortant du formalisme du croisé ?

Comment remédier à ce problème ? Boutons argents ou doré ou en corne ?


Le Chouan 24/10/2010 20:40



Je vais essayer d’être clair (… pas facile quand son sujet comporte des zones d’ombre !)


Pour le blazer croisé – d’origine militaire – des boutons dorés s’imposent.


C’est avec le blazer droit que les choses se compliquent… Originellement, c’est la veste de sport des colleges anglais. Le blazer est uni ou à rayures et toujours très
coloré. Et puis son usage est descendu dans la rue et le bleu foncé s’est imposé. Avec l’adoption quasi généralisée de cette couleur, le blazer droit change de statut : il
devient une sorte d’intermédiaire entre la veste sport et le costume (Tatiana Tolstoï, elle, va même jusqu’à le présenter comme « un substitut légèrement plus
habillé du costume droit »). Se pose alors la question des boutons. Le bouton de corne est à réserver à la « vraie » veste de sport – en tweed. Le
bouton bleu pourrait être une solution, mais, dans ce cas, votre blazer ne se distinguera pas – à moins qu’il ait des poches plaquées – d’une veste dépareillée de costume. Boutons dorés ? Je
comprends votre objection (« possibilité seulement envisageable sur le blazer croisé, du fait de son origine militaire »). Cette solution ne me gêne tout de même pas à
condition que les boutons soient patinés. Boutons argentés ? Oui - "en acier fumé", recommande Bernard Lanvin -, mais prenez soin d’accorder la couleur de vos boutons avec le métal de votre
montre.


Par où l’on voit qu’on ne fait pas impunément changer un vêtement de statut !  Les réserves de James Darwen – puriste entre les puristes – à l’encontre du blazer viennent
sans doute de cela. La chaussure à boucle pose un problème assez comparable. J’ai évoqué ce sujet ailleurs.



Alibekov 21/10/2010 22:20


Auriez-vous une marque particulière à conseiller pour l'achat d'un blazer structuré droit ? Quelle gamme de prix est jugée convenable et suffisante pour éviter l'effet satinette de Brice ?


Hebe 07/05/2010 04:59


Le blazer croisé ou droit (je porte plus le droit) est la veste à acheter quand on n'a pas de veste. C'est la base de la garde robe de l'homme qui décide sainement de quitter le jean à trous et le
t-shirt à slogan pour de vrais vêtements. Je n'en connais que peu de plus versatiles. Il va à tout le monde, peut se porter en de nombreuses occasions, et a un chic fou.
On peut très bien le porter sans cravate, ou avec la cravate de son club, mais, et je rejoins un avis précédent, il va très bien avec un foulard. Ça donne à mon avis une allure plus dégagée que la
cravate, plus sportive, plus confortable. Mais bon. Quant au nœud papillon, si je n'ai jamais essayée, oui, ça peut être une bonne idée. Et oui, pas de chemise blanche avec le blazer.
Le blazer porté par le prince Charles est tout à fait étonnant! Le nombre de boutons rappelle le côté militaire du vêtement, et fait presque caban! Je ne sais pas si ça me plaît...


Prince Sernine 08/01/2010 13:32


Pour ceux qui veulent porter un blazer bleu marine, mais qui n'osent pas les boutons en métal (trop connotés vigile de supermarché), et qui veulent toutefois se démarquer d'une simple veste de
costume dépareillée, je conseille les boutons blancs, en corne ou en nacre.

Les italiens sont de grands amateurs de cette version, qui est du plus bel effet avec un pantalon blanc.


Chav 05/01/2010 15:56


Je n'ai jamais ete convaincu par le blazer (et pas a cause de Michel Leb ou des arbitres de Rolland-Garros). Trop sportif pour moi sans doute.


Muskar 05/01/2010 14:02


Avant toutes choses meilleurs voeux à vous, Monsieur Le Chouan, ainsi qu'à vos habitués, et longue vie à votre blog.

Très étonné de vous voire proscrire le foulard avec le blazer; j'aurais plutôt tendance à proscrire le noeud papillon, trop formel pour ce type de veste.


Le Chouan 05/01/2010 22:05



Je comprends votre étonnement. Petite explication : je trouve que foulard + blazer = allure guindée très typée BCBG... ou thé dansant ! Si encore le foulard était noué négligemment - mais,
généralement, il monte trop haut, ressort trop généreusement du col de la chemise. Le foulard passe mieux quand il accompagne une épaisse veste de tweed.
A propos du noeud papillon + blazer. Cette combinaison ne fait pas formelle si le noeud papillon est porté sur une chemise de couleur, à carreaux ou à assez grosses rayures. Voir, pour se faire
une "petite" idée, l'exemple de Philippe Noiret dans mon "Avis aux amateurs" du 20 mai 2009 ( photo extraite de l'émission "Les Feux de la rampe").
Amitiés.



sifran 04/01/2010 19:10


Le prince Charles arbore le même type de blazer depuis toujours. Je me demande s'il n'a pas fait ajouter un bouton aux manches, il faudrait vérifier sur d'anciennes photos.
La question que je me pose est la suivante : porte-t-il le blazer à plus de cent kilomètres des côtes ? Perçoit-il le vent marin dans sa propriété galloise ?
Il est vrai que pour les îliens la mer n'est jamais loin, elle devient pour eux une chose mentale.
A Londres on peut observer une inversion du cour du fleuve à la marée montante. La mer se rappelle à notre bon souvenir et l'on peut donc enfiler son blazer.
En fait la vraie question est celle-ci : peut-on mettre un blazer en milieu alpin, ou la tenue tyrolienne (sans culotte de peau) est-elle la plus recevable ?
Meilleurs voeux à tous
s.


Le Chouan 04/01/2010 22:33



"Le prince Charles arbore le même type de blazer depuis toujours. Je me demande s'il n'a pas fait ajouter un bouton aux manches".
Les Windsor sont conservateurs ! J'ai sous les yeux une photo du prince dans les années 80. Il  porte un blazer 8 boutons. Je compte 5 boutons - pas un de moins - à la manche.
J'ai remarqué que le prince Charles boutonnait souvent tous les boutons de ses vestes croisées (cf "le pli de manche du prince Charles"). Etrange quand on sait - et Charles ne peut l'ignorer -
que, comme le disait James Darwen, "le gentleman élégant ne ferme qu'un bouton de son costume croisé." Il ajoutait : " Un de plus, et il aurait l'air d'un troggie à un mariage".
Le duc de Windsor, lui, avait l'habitude de ne boutonner que le dernier bouton.
Meilleurs Voeux.



Julien Scavini 03/01/2010 00:30


Ahlala, un blazer avec une grande pochette blanche négligemment chiffonnée, c'est tellement chic! Il m'en faut un absolument! Merci pour vos précieux conseils!


Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories