Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 06:35

Débarrassons-nous d’abord de quelques idées reçues.

Il est impossible à faire. Faux. Il demande de l’entraînement. Le mieux, c’est d’essayer avec un vieux nœud qui ne risque plus rien. Quand le tour de main est pris, il n’est pas plus difficile à réaliser qu’un nœud de cravate. « Le nouage d’un papillon est l’un des grands plaisirs de la vie » a même affirmé François Chaille, auteur d'un ouvrage de référence sur la cravate.

 

nouage-noeud-pap.jpgSource : La Grande histoire de la cravate, François Chaille, Flammarion

 

Il ne fait pas viril. Disons qu’il ne virilise pas un homme efféminé. Mais qui l’a vu au cou de Gary Cooper ou de Humphrey Bogart est définitivement rassuré :

 

humphrey-bogart.jpgHumphrey Bogart et Lauren Bacall 

 

Il est réservé à certaines professions. Réservé, non. Des professions l’ont adopté : les médecins, les avocats, les journalistes, les architectes… Mais, aujourd’hui, ces professions même s’en sont détournées. Tant mieux ! Vous et moi pouvons maintenant l’adopter.

Il ne remplit pas assez le devant de la chemise. Et si c’était la cravate qui le remplissait trop ? Tout est question d’habitude. Si vous avez un doute, portez-le donc avec une chemise remplie de rayures ou de carreaux ! A moins que le problème ne vienne de votre pantalon qui, ne montant pas assez haut, découvre exagérément votre chemise.

Quelques conseils maintenant :

Restez fidèle à la cravate si votre visage est rond ou si vous avez un gros cou. Le nœud papillon relèvera, en revanche, d’une touche de fantaisie les visages maigres et austères :

 

noeud-pap.jpgSource : Les 188 façons de nouer sa cravate, Mosconi et Villarosa

 

Cherchez la perle rare, je veux dire le papillon à nouer. Proscrivez le nœud papillon monté cousu. Si vous ne pouvez pas faire autrement, rabattez-vous sur un papillon noué par le fabricant, que vous vous empresserez de défaire.

Ne le choisissez pas trop fin et n’en serrez pas trop la partie centrale. Préférez-le à bouts droits plutôt qu’à bouts pointus. Sa largeur, dit-on, doit être égale à celle qui sépare les extrémités des yeux.

Veillez à ses couleurs. Des motifs joyeux sur un fond sombre seront d’un bel effet.

Ne l'accompagnez pas d'une pochette. Que diable ! Vivez avec votre temps ! Aujourd'hui, pochette + noeud pap = surcharge et préciosité.

Ne le portez pas tous les jours. Vous deviendriez alors L’homme au nœud papillon, un peu comme Christophe Barbier est L'homme à l'écharpe rouge, ce qui n’est pas, j’imagine, le but que vous recherchez.

Par-dessus tout, travaillez-le pour qu’il ait une forme aérienne. Un papillon doit toujours être prêt à prendre son envol ! 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Accessoires
commenter cet article

commentaires

Nouvel adepte du noeud papillon 22/10/2014 16:44

Les noeuds papillon sont extrêmement stylés ! Je viens de les découvrir et donc de les porter, merci alors pour les consignes - comme, par exemple, de ne jamais combiner un noeud papillon avec une
pochette. Je ne savais pas ;)

Le Chiffre 01/06/2013 21:50

Ah oui ! Très bien, la pochette façon serviette de restaurant... vraiment excellent ! En réalité, vous n'aimez pas les pochettes... ou alors seulement pliées façon "TV fold" peut-être !

Le Chiffre 01/06/2013 17:45

Cher Chouan, comme vous y allez !
Peste ! Vous n’hésitez pas à briser les idoles ! La comparaison avec la glace à l’italienne, quoique peu tendre envers mon acteur favori, m’a achevé ;) Mais parlons sérieusement. Cette forme de
pochette ne me dérange pas du tout. C’est sûrement dû au fait qu’il l’a mise dans sa poche poitrine non pliée -enfin pas pliée volontairement comme pour une forme géométrique, etc… -, cela pouvant
donner des formes tout à fait étonnantes, formes qui changent d’ailleurs souvent au cours de la journée. Il porte souvent la pochette de cette façon, c’est-à-dire enfoncée un peu au hasard,sans
volonté de lui donner une forme particulière. J’aime bien… mais j’aime autant les formes géométriques. Peut-être préférez-vous cet exemple (bon courage pour le critiquer, cette fois-ci :) ? Une
pochette en forme d'usine stylisée...

http://i664.photobucket.com/albums/vv9/francomac123/Travail%20en%20cours/Travail%20par%20albums%202/Ray-1950-Le%20violent/le_violent-05.jpg

Quant au bijou, je crois que c’est Lauren Bacall qui le lui a offert. On le voit d’ailleurs à son doigt dans tous ses films depuis son mariage. Cela ne me choque pas non plus, je trouve que Bogart
le porte bien et porte bien les bijoux masculins de façon générale -même une montre à bracelet en métal, une fois -si, si ! Mais bon, je ne suis peut-être pas entièrement objectif en ce qui le
concerne…
Bien sûr, nous ne nous habillons jamais entièrement pour nous-mêmes. C’est à la fois pathétique et rassurant -ah, l’ « insociable sociabilité des hommes »…
Pour ce qui est du nœud pap parfait, il est vrai que c’est très dur à trouver, surtout en ce qui concerne la bonne longueur (la même distance qu’entre les yeux… l’équation est rarement vérifiée),
et à marier avec le bon col, la bonne chemise… A moins comme toujours du sur mesure…
Quant au nœud pap, s’il vaut peut-être mieux ne pas le porter tous les jours, je trouve que le mot fantaisie ne lui sied guère. Certes c’est le cas aujourd’hui, cela l’était peut-être même aussi
dans les années 30 -ah, Maurice Chevalier…- , mais je trouve qu’en l’associant à la fantaisie, on glisse vers deux pentes aussi dangereuses : fantaisie => précieux, dandy, poseur ou bien
fantaisie =>peu sérieux, rigolo, clown, bref aucune crédibilité. C’est sûrement dû à notre manie de tout stéréotyper et surtout de garder en mémoire certains stéréotypes alors qu’ils n’existent
plus que dans notre imagination…

Le Chouan 01/06/2013 21:07



Très bien, le nœud papillon d’Humphrey sur la photo donnée en lien ! Pourtant, me direz-vous (donc, je préfère prendre les devants !), il a les bouts pointus ! Me voilà pris en
flagrant délit de contradiction ! Comme quoi, les idées préconçues ne valent pas mieux que les nœuds pap’ prénoués ! Quant à la pochette… Je n’ai jamais aimé ces pochettes compliquées
hérissées de piques… Elles me font penser aux serviettes de table savamment pliées des restaurants… Et puis, elles trahissent un effort trop visible.


Quand je mets un nœud pap, c’est que je suis d’humeur fantaisiste. C’est ainsi que je ressens les choses. Fantaisiste et pas clownesque : je tiens à ma distinction ! 



Le Chiffre 31/05/2013 16:20

Cher Chouan,
Excellent article, précis et intelligent. Appréciant moi-même beaucoup cet accessoire, même si je le porte assez rarement, je me permets de vous communiquer quelques réflexions vis-à-vis de votre
article -vu la longueur du débat sur la morale judéo-chrétienne dans votre article sur les 7 femmes du Chouan, je pense que vous me pardonnerez si c’est un peu long -en fait presque autant qu’un
article !
-une fois qu’on sait le nouer, cela prend moins de temps à faire qu’une cravate ! En effet, pas de problème de bonne hauteur ou non du grand pan et du petit pan, pas de risque que le nœud papillon
soit trop long ou trop court !...
- il a été l’apanage de certaines professions : exact, et surtout à des dessinateurs tels que Hergé ou E.P. Jacobs, qui le portaient admirablement bien. Là en effet, habitude tout à fait logique,
la cravate risquant de toucher la planche à dessin.
-il ne doit pas être trop fin : pourquoi donc ? Cela permet de varier entre nœuds pap à largeur classique et ceux plus fins. Largeur qui peut s’accorder à celle des revers de veste d’ailleurs,
comme pour la largeur de cravate. D’ailleurs pour une personne ayant un visage fin et un tour de cou petit (mettons 38 en col de chemise), comme moi, le nœud pap à mensurations classiques est alors
bien trop gros pour le col de chemise, qu’il cache nettement, et pour le visage, ce qui est encore plus embêtant, l’équation nœud pap = clown étant alors vérifiée…
-le nœud papillon à « bouts pointus » (diamond end) permet une certaine variété dans la garde-robe, un peu comme les cravates classiques et celles à bout carré, et ne manque pas de piquant je
trouve. D’autant qu’il est rare à trouver.
- si nœud papillon, pas de pochette. Comment donc ?! Vous, Le Chouan, succombez au conformisme ambiant et à l’idée que nœud pap + pochette => surcharge, « dandysme », etc… On essaie aujourd’hui
de nous faire croire que le nœud pap, à la mode et sorti à toutes les sauces si je puis dire, est un accessoire preppy, dandy, et autres bêtises. Bref qu’il est autre chose qu’une alternative (soit
dit sans arrière -pensée) à la cravate. Alors que non, le nœud papillon est l’égal de la cravate ! Vous ne diriez pas, je suppose, que pochette et cravate font surchargé. Alors pourquoi cela
serait-il le cas avec un nœud pap -témoin Bogie justement, merci pour votre judicieuse photo ! On le sort plus aujourd’hui, on en reparle, on le « redécouvre »… Pour certains oui. Mais pour ceux
qui savent très bien qu’il a toujours été un accessoire classique du vestiaire masculin, il n’y a qu’à regarder les années 30-40-50… eh bien il n’a jamais été oublié ! C’est un classique - que l’on
ressort. Et ce n’est pas parce qu’on -enfin, la mode surtout- l’a un peu oublié qu’à présent, on devrait le porter sans pochette, sinon cela ferait too much… C’est un peu comme si l’on disait : un
complet croisé oui, mais sans pochette et boutons de manchette, car sinon, oh là là, c’est trop… C’est trop si on ne sait pas le porter. Sinon, ça ne sera jamais trop -enfin je ne veux pas prêcher
la suraccessoirisation non plus, qui nuit bien trop souvent à l’allure générale. NB : rien de personnel dans cette diatribe !...
-ne pas le porter tous les jours : ça serait encore le considérer comme différent de la cravate. Porter la cravate tous les jours de la semaine ne choque personne. Je sais bien que le nœud pap est
tout de même très différent, mais ce sont deux façons d’orner le col d’une chemise (deux cravates d’ailleurs, la régate et le papillon ; necktie et bowtie), deux moyens d’atteindre un même but.
L’effet homme au nœud pap certes peut se présenter, mais bon, la cravate même est en passe de disparaître aujourd’hui. Bientôt -enfin je ne l’espère pas- on parlera aussi d’homme à la cravate, et
tout sera dit… je reconnais cependant qu’il est plus facile et moins risqué de porter la cravate tous les jours que le nœud pap, celle-ci s’accordant plus facilement avec de nombreuses mises. Et
puis il y a une offre de cravates bien plus large que de nœuds pap, tant en termes de couleurs que de motifs.
- merci enfin pour cette belle photo de mon couple cinématographique -à la ville comme à l’écran- favori. Bogie portait le nœud papillon avec un naturel et une élégance rares. Je me souviens de lui
nouant son nœud papillon sans miroir en une dizaine de secondes tout en parlant à sa femme dans Bas les masques de Brooks -bon, pas un des films majeurs de Bogie je le reconnais. Cela faisait
plaisir à voir, et donnait envie ! A noter que Bogart s’est mis à porter presque exclusivement le papillon à la fin de sa vie, lors de ses 10-8 dernières années, alors qu’avant il ne le portait
quasiment jamais.

Bonne continuation -j’attends les autres femmes du Chouan avec impatience ! Je suis sûr que nous en aurons encore au moins une en commun -enfin, s’il s’agit de la même époque…

Le Chouan 31/05/2013 21:01



Cher Chiffre,


- Je m'attendais à être repris sur mon conseil de ne pas additionner nœud pap et pochette. Ma remarque est subjective et provient de mon expérience. Vous citez Bogart, à qui le noeud papillon va
très bien. D’où cette belle photo. Quant au reste, aimez-vous cette pochette en forme de glace à l’italienne et cette alliance sertie sans doute  – on ne voit pas très bien – de
diamants ?


- Le tact, dont nous devons tous faire preuve, nous oblige à tenir compte de notre environnement. Je ne m’habille pas comme je le voudrais. Je peux le regretter, mais c’est ainsi.


- Trouver un nœud papillon qui aille vraiment n’est pas simple – bien moins qu’une cravate. L’harmonie générale est plus difficile à préserver. La carrure de la veste, notamment, a une grande
importance. La carrure étriquée est à proscrire sauf à vouloir ressembler à un chanteur de variétés des années 70.


- Je persiste à penser qu’il ne faut pas porter le nœud pap tous les jours. Votre développement montre d’ailleurs que vous n’êtes pas loin de partager mon avis. Puisqu’on ne parle pas (encore) d’
« homme à la cravate », on préfèrera le port régulier de celle-ci à celui du nœud papillon. Celui-ci doit rester une fantaisie charmante et épisodique. Le mot « fantaisie »
lui va d’ailleurs fort bien.


Nous aurions donc une femme en commun ? Je sens que, ce soir, je vais regarder ma femme (qui est d’époque) d’un autre œil !


Bien à vous.



Athithane 27/05/2013 23:02

Ancien lecteur assidu de votre blog (que j'avais oublié de consulter dernièrement), je suis tombé par hasard sur cet article, et quelle joie de vous entendre parler de noeud papillon !
Ravi également que vous évoquiez le noeud papillon à nouer comme "la perle rare".

belisaire 22/05/2013 20:24

Vive les papillons ! Mais, Cher Chouan, peuvent-il se poser sur une veste non boutonnée ? J'ai l'impression que leur taille réduite impose cette restriction.

Le Chouan 24/05/2013 20:48



Dans un lieu fermé, j'ouvre ma veste droite même si je porte un noeud papillon.


L'important, il me semble, c'est d'avoir un pantalon qui monte où il faut, c'est-à-dire jusqu'à la taille.


Bien à vous.



Guillaume 21/05/2013 17:00

Effectivement, c'est un apprentissage assez long, mais le plaisir que l'on en retire n'est que plus grand.

ArnaudJ 21/05/2013 11:52

Bonjour,

Malgré un visage rond et un cou assez fort du à une légère surcharge pondérale, j'ai adopté le noeud papillon depuis quelques mois déjà. En général, il accesoirise ma tenue du vendredi moins
formelle.
Je confirme qu'il s'agit d'un vrai plaisir de le nouer et de pouvoir arborer un vrai noeud pap.

bonne journée

Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories