Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 07:10

La mise de François Fillon ne laisse pas indifférent. Le Figaro l’a récemment qualifié d’ « esthète ». Il y a quelques mois, un jury de spécialistes (mettez des guillemets, s.v.p) l'a sacré « champion du look », juste derrière Rama Yade… et  ex aequo avec Daniel Cohn Bendit (quand je vous disais de mettre des guillemets…). Anne Boulay, rédactrice en chef de GQ, n’a pas hésité à parler de lui comme de « l’homme le mieux habillé de France ».

Couleurs, matières, coupes : François Fillon aime, c’est visible, le vêtement. A côté d’un Jean-Louis Borloo ou d’un Xavier Bertrand, il fait figure de louable et rafraîchissante exception. Sa connaissance des codes lui évite de s’en remettre à quelque conseiller en image inculte. Rien que pour cela, on aurait envie de lui dire merci. Epaules naturelles ; cran tailleur ; poches de veste taillées en biais ; ouverture généreuse sur le devant de la veste qui, découvrant un pantalon à taille haute, donne, comme disent les tailleurs, de la jambe : autant de détails qui trahissent le fournisseur, la vénérable et très parisienne maison Arnys.

 

francois-fillon-costume.jpg

 

Avoir un bon fournisseur est une chose. Avoir le goût qui donne un style personnel en est une autre. Que penser, à ce sujet, de François Fillon ? Pas d’audaces dans le choix des costumes (par exemple, pas de franches et larges rayures tennis qui, pourtant, allongeraient la silhouette), ni dans celui des chemises (pas de rayures pyjama) ou des cravates (beaucoup de cravates unies ou à petits motifs). François Fillon prend soin de ne pas s’aventurer hors des chemins balisés de l’élégance classique. Au moins doit-on lui savoir gré de les emprunter. Il ne risque pas d’y croiser beaucoup de ses pairs.

« Pas d’audaces ? » s’étonneront certains. « Mais ces chaussettes rouges ! Mais ce gros chrono porté avec des costumes de ville ! Mais cette veste sans col osée l’autre été à Brégançon lors d’une visite au président ! »

 

francois-fillon-chaussettes-rouges.jpg

 

francois-fillon-chrono.jpg

 

francois-fillon-forestiere.jpg Source : Le Point

 

 

Pour un connaisseur, ces audaces n’en sont pas. Les chaussettes rouges – des Gammarelli -, Edouard Balladur en portait déjà il y a vingt ans. Récemment, on a même vu ces chaussettes de cardinal aux pieds de Michel Charasse, gros bouffeur de curé devant l’Eternel. Tout se perd… Le gros chrono – un Scuderia Ventidue 22 de chez I&MT – accompagnant un costume de ville est un vieux truc d’élégants italiens passé dans l’usage depuis plusieurs années. Quant à la désormais célèbre veste sans col arborée à Brégançon – une « forestière » de chez Arnys -, vous noterez que François Fillon l’avait choisie bleue, ce qui en faisait un simple succédané de blazer. Et ce qui seyait mal, à mon sens, à ce vêtement d’inspiration rurale. Ajoutez le pantalon beige clair et les mocassins Weston chocolat, et vous reconnaîtrez que dans le genre audacieux, on a vu beaucoup mieux.

François Fillon me fait irrésistiblement penser à José Maria Aznar, l’ancien premier ministre espagnol. Si, si. Mettez-lui une moustache. Ou rasez celle d’Aznar.

 

jose-maria-aznar.jpg

 

Même âge, à un an près. Même physique  passe-partout. Même regard sombre et fiévreux. Et même goût des beaux habits. Mais Aznar a opté pour une coupe plus ajustée, italienne. Un bon choix. La mise de notre premier ministre est plus conventionnelle. Une mise de notable ou, pour parler comme Fadela Amara, de « bourgeois de la Sarthe ». Admettons toutefois que François Fillon est plus difficile à habiller que son alter ego espagnol à cause, notamment, de son absence de cou… et d’un début de ventre.

On sent François Fillon tiraillé entre son respect de la tradition et son attirance pour la transgression. Cet homme est constamment retenu, contenu. Il est en perpétuel état de vigilance. A la longue, cela doit être épuisant. On comprend que le pilotage d’engins de course soit, pour lui, comme une récréation mentale. En matière vestimentaire, ses dérapages aussi sont contrôlés. Il voudrait bien, mais il n’ose pas. Question, sans doute, de statut et d’éducation. Il n’est pas, lui, un homme de la rupture. Le look BCBG des eighties reste sa référence. Voyez, par exemple, comme il a du mal à renoncer à sa mèche. Quand il chausse des mocassins, ce sont, on l’a dit, des Weston. Il aime le blazer, le jean coupé large, le loden, le pull sur les épaules… Fillon, c’est un peu un Didier Bourdon du clip Auteuil, Neuilly, Passy qui aurait plutôt bien vieilli.

François Fillon a bon goût. A-t-il du goût ? Pour le savoir, on attend qu’il se lâche. Qu’il suive sa pente - pourvu que ce soit à la façon de Gide : en montant. En attendant, son style est emprunté. Emprunté au bon usage et à son fournisseur.  

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Personnalités
commenter cet article

commentaires

Charles 14/03/2017 19:02

L'actualité me rappelle cet article où vous aviez analysé avec justesse la tenue de François Fillon, et même un peu plus.
Quant à votre récent billet dans Stiff Collar, il revêt à la lumière des derniers éléments dont la presse s'est encore repue, un aspect divinatoire presque effrayant : "Gageons qu’elle n’échappera pas à ses futurs adversaires qui se plairont à claironner qu’entre sa montre et son costume, le candidat des riches porte une vingtaine de SMICS sur lui !"
Fillon, dont le goût de la transgression que vous aviez subodoré jadis semble à présent confirmé, serait-il finalement un personnage plus complexe - et par là plus intéressant - qu'un simple "bourgeois de la Sarthe" sans histoire ?
En tout la lecture de vos billet manque énormément.
Amicalement,
Charles

Le Chouan 15/03/2017 17:43

Merci, Charles, de ce gentil commentaire. Personnage complexe, oui ! J'aurais préféré, comme beaucoup de Français, qu'il le soit moins !...

Bigstop 05/05/2011 15:40


Vos lignes m’inspirent une réflexion.

À n’en pas douter, notre Premier Ministre se soucie de sa garde robe. Le fait qu’il privilégie des marques de qualité, voire des maisons de connaisseurs (tout de même un peu élitistes, comme
Arnys), le démontrent à suffisance.

Pourtant, ce style auquel il reste indéfectiblement fidèle, est par essence passe-partout. Alors oui, nos yeux exercés sauront apprécier l’élégance d’un mocasin Weston, mais la plupart de nos
compatriotes ne feront pas ces différences. Ils ne trouveront rien dans sa mise pour retenir leur attention. C’est un style d’une grande sobriété. Un style qui s’aligne sur l’élégance classique de
ceux qui, précisément, ne se soucient généralement pas de leur mise, qui, de générations en générations, se contentent de suivre les codes et traditions non écrites de la « bourgeoisie de province
» (rien de péjoriatif dans mon propos – en Angleterre, on sait louer sans moquerie et s’inspirer de l’élégance traditionnelle des gentlemen farmers). Un style, au demeurant, rassurant, qui inspire
confiance. Encore davantage qu’Edouard Balladur qui laissait bien davantage transparaître un côté esthète et raffiné (tout spécialement au niveau des couleurs).

Et donc je pense que c’est un quelque chose de très, très travaillé et réfléchi. Surtout chez quelqu’un qui a l’habitude et les moyens de fréquenter des maisons qui produisent et mettent en avant
des produits beaucoup plus raffinés, originaux et remarquables – tout en étant de très bon goût.


Isaac 04/05/2011 22:31


Ha, dur dur tout de même que cet article ! Bien vu, mais tout enfin, Fillon c'est quand même pour le coup un excellent ambassadeur d'un style français qu'il est si souvent difficile de définir
!
Moi je le trouve bigrement plus intéressant à regarder que moultes autres animaux politiques.
Cher chouan, vous êtes un incorrigible difficile.


http://unregardunpeuconservateur.over-blog.com/ 03/05/2011 21:14


Hum... Toutes mes excuses pour les fautes de frappe dans mon commentaire ci-dessus !!!
Amitiés élégantes (et un peu rougissantes...)


http://unregardunpeuconservateur.over-blog.com/ 03/05/2011 20:50


Et voilà l’un des articles qui font la renommée de notre ami le Chouan et justifient sont succès auprès des esprits éclaires !
Pour rester dans le sujet, j’avoue bien aimer le style Fillon : sobriété, élégance, style… Valeurs bourgeoises que nous apprécions, loin des dérives bling bling ou du conformisme désespérément
terne de ses coéquipier de la majorité. Mr le Premier Ministre, par ailleurs, ne s’aventurerait jamais à citer « Zadig & Voltaire » comme étant son livre de chevet…
Notre ami le Chouan souhaite que Mr Fillon se lâche. Nous aussi. Qu’il se lâche, qui fasse le grand bond audacieux qui lui fera traverser la Seine et passer de Matignon à un autre palais, rue de
Faubourg Saint-Honoré…
Amitiés élégantes


Bruno 03/05/2011 13:50


Le Chouan : je rejoins parfaitement votre analyse.
F.F. devrait, en effet, oser un peu plus l'originalité (sa tenue vestimentaire, lors de son passage à Brégançon, était, de ce point de vue, une réussite) ; de plus l'élément de ses tenues qu'il
devrait changer absolument ce sont ses cravates (noeuds trop gros, couleur trop terne et tissus parfois un peu limite...).
Quant à la Maison Arnys : le lecteur du Chouan se doit de passer par le 14 rue de Sèvres --sans être obligé d'acheter : qu'il entre dans cette vénérable Maison pour apprécier l'accueil et la
qualité de ce qui y est présenté !
Merci Le Chouan pour vos articles !
Bruno


h 03/05/2011 12:03


Très bon article et très bonne analyse monsieur le Chouan, je l'attendais depuis longtemps. Projetez l'analyse vestimentaire d'autres politiques?


Le Chouan 09/05/2011 21:14



Rendez-vous le mois prochain... dans un genre tout de même un peu différent !



Toukandèle 03/05/2011 11:36


Toujours bonne analyse, cher Chouan !
Toutefois je préfère un F. Fillon qui se réfère aux bons faiseurs et manufacturiers pour ne pas commettre d'erreur à ces tentatives souvent échouées influencées par des "conseillers en image"
interchangeables aux goûts suiveurs.
Oui, c'est un "bourgeois de la Sarthe", il demeure prudent, mais finalement je préfère ça !
Et puis j'avoue : je suis proche de ses goûts et pense que si l'on trouve son bonheur chez des maisons connues et reconnues (Arny's, Weston, etc. ) pourquoi des écarts obligés ?


Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories