Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 07:26

Vous connaissez l’histoire : Arnaud Montebourg a fait sa rentrée des classes le 3 novembre dernier. Il a intégré pour un mois le très prestigieux et très onéreux INSEAD afin d’y suivre un programme dont la désignation – « Advanced Management Programme » - heurte méchamment les oreilles des défenseurs du parler de France.

L’événement, cocasse, n’a pas manqué d’attirer les médias.

Moi, ce qui a retenu mon attention, c’est la tenue d’Arnaud Montebourg. Regardons ça d’assez près :

 

arnaud-montebourg-ecole-def.jpg

 

Pour dire les choses brièvement (je ne vais tout de même pas m’étendre sur le sujet !), il avait revêtu pour l’occasion un ensemble costume-cravate très vallsien – comprenez : chemise blanche ; costume et cravate unie assortis – sous un duffle-coat.

L’effet est déplorable. Une grisaille uniforme sans espoir d’éclaircie. On ne le répètera jamais assez : passé, disons, la trentaine, le duffle-coat et sa capuche est un vêtement immettable. Qui plus est, le choisir gris et ne même pas veiller à le positionner correctement sur les épaules…

Ainsi vêtu, notre ancien ministre ressemblait tout à coup à un étudiant très, très, très attardé. Difficile de reconnaître dans ce personnage falot encombré d’un lourd cartable le « jeune lion » flamboyant de naguère ! A force de jouer à la plus maligne, la communication politique commet de ces bourdes…

La liste de nos ex-ministres devenus avocats est longue. Arnaud Montebourg, qui a été avocat et qui pourrait le redevenir s'il le souhaitait, a préféré se lancer dans les affaires. En robe, il avait pourtant belle allure. Et Dieu sait si, pour un homme, la robe n'est pas facile à porter ! Sur certains, elle fait vite… mauvais genre.

 

conchita-wurst.jpgConchita Wurst

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Chouan - dans Personnalités
commenter cet article

commentaires

Muskar 21/11/2014 11:19

Mon impression est que le duffle-coat est un vêtement charmant et parfait pour les enfants , mais importable par un garçon dès la puberté ; je ne suis pas persuadé qu'un titre nobiliaire ou une
distinction militaire y change quoi que ce soit.

Vaillon 13/11/2014 13:35

Tout à fait d'accord avec Philipp von Stengel : ce duffle-coat est ridiculement trop court comme tout manteau qui ne protège pas les genoux

belisaire 13/11/2014 08:56

Je partage l'aversion de Monsieur Le Chouan pour ce vêtement. Il est irrésistiblement lié dans ma mémoire à Gaston Lagaffe et à l'injonction "mets ta capuche, il pleut" de mon enfance.

Pablo 12/11/2014 17:45

Je vous trouve également un peu définitif sur la question du duffle-coat. Il parait imprudent de le qualifier d'immettable. Je crois que tout vêtement, même le plus improbable, est mettable s'il
est bien combiné aux autres et à celui qui les porte. Étant entendu que certaines combinaisons sont plus risquée que d'autres et pas à la portée de n'importe qui.
Précisément, je trouve au duffle-coat (le vrai, celui du maréchal Montgomery ou de Trevor Howard dans "Le troisième homme")un charme improbable, pas seulement dû à son glorieux passé militaire.
Cette espèce de machin large et lourd, fermé par des ficelles et des bouts de bois, avec cet aspect terne et pelucheux de couverture pour réfugié d'après-guerre comme disait je ne sais plus qui, ne
ressemble à rien d'autre qu'à lui-même et c'est vraiment ce que j'apprécie chez lui.
Et puis quand un vêtement a été adopté par des marins et militaires anglais, il ne peut pas être totalement inélégant.
Cela étant, nous avons tous nos phobies vestimentaires et on vous concèdera bien volontier celle-ci. Pour ma part, la quarantaine largement dépassée, je continue de porter fièrement le duffle-coat.
Et en plus, vous n'allez pas le croire! ça tient chaud en hiver.

Le Chouan 12/11/2014 20:20



Ce qui me gêne surtout dans le duffle-coat, c'est la capuche. 


Un duffle sans capuche, épais, long, beige ou, même, marron et porté avec une casquette, pourquoi pas ? Mais ce ne serait plus un duffle !


Je n'ai jamais trouvé une quelconque élégance à Montgomery en duffle-coat.


 



Hervé 12/11/2014 14:36

Vous êtes dur mais c'est vrai que le dufflecoat gris porté ainsi rend impossible tout éclat et vieillit -ou rajeunit- mais ne met pas son porteur à son avantage.

Philipp von Stengel 10/11/2014 09:19

Peut- on faire le même reproche d'adolescence attardée au maréchal- vicomte Montgomery, lui qui affectionnait particulièrement le "duffle-coat", alors qu'il avait déjà largement dépassé le cap de
la soixantaine?
Néanmoins son modèle, adopté par la Royal-Navy si je ne fais erreur, était singulièrement plus ample et plus long.

Le Chouan 11/11/2014 19:44



Au-delà du clin d'oeil polémique, votre remarque m'intéresse en ce qu'elle nous rappelle que la perception que nous avons d'un habillement est inséparable du contexte dans lequel il se présente à
nous. Par exemple, si j'avais eu à commenter un cliché de Cocteau se rendant à l'Opéra un duffle-coat sur son smoking, la comparaison avec un étudiant attardé ne me serait à coup sûr jamais venue
à l'esprit.


 


 



Présentation

  • : Le chouan des villes
  • : L'élégance au masculin : réflexion(s) - conseils - partis pris.
  • Contact

Recherche

Me contacter

lechouandesvilles{at}gmail.com

Liens Amis

Catégories